Chaykhaboulaliyah's Blog


Les habitudes des anciens

Posted in cours général,Exhortation,Histoire par chaykhaboulaliyah sur mai 2, 2012
Tags: , ,

La plupart des gens éduquent leurs enfants comme s’ils élevaient des vaches. la vache, on profite de son lait. Si c’est un taureau, ceux qui labourent en profitent pour labourer leur champ. Ceux-là également, c’est comme si leurs enfants étaient un passe-temps : ils ne pensent pas beaucoup à l’au-delà.

Par le passé, lorsque les gens terminaient leurs travaux, ils allaient à la mosquée. Ils accomplissaient la prière du maghrib puis ils restaient à écouter les cours de science de religion jusqu’à al-^icha. Ensuite, ils faisaient la prière de al-^icha et ils rentraient chez eux. Ils attendaient un certain temps puis ils s’endormaient. Les commerçants, quand ils fermaient leur commerce, ils faisaient ainsi. Ils réunissaient entre leur intérêt du bas monde et celui de l’au-delà. Mais aujourd’hui, la plupart des gens passent leur journée à manger, à boire, à travailler pour le bas monde et le soir, ils dorment ou pour ce loisir : la télévision. Quel mauvais état que cet état-là.

Préservez-vous ainsi que vos familles d’un feu

Posted in cours général,Exhortation par chaykhaboulaliyah sur mai 2, 2012

La louange est à Allah le Seigneur des mondes, que l’honneur et l’élévation en degré soient accordées à notre maître Mouhammad ainsi qu’à sa famille bon et pur. Ô Allah fais nous apprendre ce que nous ignorons, fais nous nous rappeler de ce que nous avons oublié, fais nous apprendre ce qui nous est utile et augmente nous en science et nous demandons à Allah ta^ala qu’Il nous préserve de l’état des gens de l’enfer.

Allah ta^ala dit « Ya ‘ayyouha l-ladhina ‘amanou qou ‘anfouçakoum wa ‘ahlikoum naran waqoudouha n-naçou wa l-hijarah » qui signifie « Ô vous qui avez cru, préservez-vous ainsi que vos familles d’un feu dont le combustible est fait d’hommes et de pierres ». ^Aliyy Ibnou Abi TTalib a dit dans l’explication de cette ayah « Apprenez et enseignez à vos familles le bien » c’est-à-dire la science de la religion. Ainsi la parole « Qou ‘anfouçakoum wa ‘ahlikoum », c’est-à-dire « Préservez-vous ainsi que  vos familles de ce feu ». Allah ta^ala nous a ordonné de nous protéger nous-mêmes, de protéger nos familles de ce feu intense, que Allah ta^ala a décrit dans le Qour’an. Et le chemin pour se protéger soi-même et la famille de ce feu, c’est que l’homme apprenne les sujets de la religion et il les enseigne à sa famille. Ainsi, l’homme sera protégé lui-même et sa famille du feu de l’enfer. S’il apprend lui-même et sa famille, c’est-à-dire s’il apprend lui-même et qu’il enseigne à sa famille lui-même ou par l’intermédiaire de quelqu’un, il se sera protégé lui-même et sa famille du feu de l’enfer de sorte que, il faut qu’il apprenne de sorte à ce que, comment on fait le mariage, comment on fait le divorce, l’homme doit apprendre ce que Allah ta^ala a révélé à Son messager, salla-l-Lahou ^alayhi wa sallam, Mouhammad, les sujets de la Religion, pas uniquement les sujets de la prière et de la croyance, si il n’apprend pas ces sujets, Allah ta^ala au Jour du Jugement, Il le châtie. Notre maître Mouhammad, salla-l-Lahou ^alayhi wa sallam, Allah ta^ala l’a envoyé pour qu’il enseigne aux gens comment on croie en Allah et comment ils font la prière, comment ils font le jeûne, comment ils font le pèlerinage, comment ils donnent la zakat uniquement. Mais Allah ta^ala lui a ordonné d’enseigner à sa famille comment il vend et il achète, comment il se marie et il divorce, celui qui n’apprend pas ces sujets, il se retrouve dans le feu de l’enfer. En effet, beaucoup de gens se marient mais d’un mariage qui n’est pas valable selon la loi, ils ne savent pas s’ils vivent avec un contrat légal ou un contrat qui n’est pas légal. Ces gens-là, au Jour du Jugement, seront interrogés. Par exemple, si quelqu’un épouse une femme qui est encore en période d’attente post-maritale d’un premier mari alors qu’il est resté quelque temps de la période d’attente post-maritale de son mari, elle n’a pas terminé sa période d’attente alors ce mariage n’est pas valable. L’homme sera interrogé au sujet de deux choses : s’il n’a pas appris, il lui sera dit « pourquoi tu n’as pas appris », si il a appris et qu’il n’a pas appliqué, ce qu’il a appris, qu’il évite les péchés. Apprendre le licite et l’interdit puis il n’évite pas d’interdit, il faut apprendre ce que Allah ta^ala a rendu obligatoire à Ses esclaves, donc celui qui néglige les obligations ou certaines de ses obligations, il sera interrogé, il sera châtié parce qu’il n’a pas œuvré comme il a appris. Celui qui n’apprend pas, il sera interrogé et celui qui a appris puis qui l’a négligé, il sera interrogé. Les deux méritent le châtiment de l’enfer.

Les coeurs des humains

Posted in cours général,Croyance,Invocations par chaykhaboulaliyah sur mai 2, 2012

Ô Allah, Toi Qui fais changer les cœurs, fais que nos cœurs persévèrent sur Ton obéissance.

Il est parvenu dans le hadith de Abou Hourayrah, ce qui signifie « Les cœurs des fils de Adam sont tous « … »  tels un seul cœur » rapporté par Mouslim. Celui qui explique ce hadith selon le sens apparent, il considérerait que Allah a des doigts et donc ressemble à l’être humain. Et ce n’est pas cela le sens de ce hadith. Le sens du hadith, c’est que Allah fait changer les cœurs des esclaves comme Il veut, cela ne veut pas dire qu’Il a des doigts.  « … » c’est-à-dire que Allah fait changer les cœurs des humains facilement. Cela ne veut pas dire que Allah a la forme des doigts comme les doigts que nous nous avons de nous même qui sont de notre corps. Le corps est impossible au sujet de Allah. Allah ta^ala n’est pas un corps, ni un volume, ni une substance élémentaire, ni une caractéristique de la substance élémentaire. « Layça kamithlihi chay’ » qui signifie « Rien n’est tel que Lui » mais ceci est une des formes d’éloquence dans la langue Arabe, Allah ta^ala a révélé à Son prophète de s’exprimer avec ces termes-là. « … » le sens de « … » et « .. » c’est-à-dire que c’est Allah qui gère tous les cœurs, c’est Allah qui prédestine au cœur, si Il veut, Il fait qu’il soit sur la droiture et qu’Il accorde la vérité et si Il le veut, Il l’égare, c’est-à-dire que si Allah ta^ala veut son égarement, Il fait qu’il se dirige vers le faux et l’égarement. Ensuite, le prophète, ^alayhi s-salam, a dit en plus de cela pour un maximum d’éloquence et pour se remettre totalement à Allah ta^ala « Allahoumma Ya Mouqalliba l-qouloub, thabbit qouloubana ^ala ta^atik » ce qui signifie « Ô Allah, Toi Qui fait que les cœurs changent, Toi Qui les dirige comme Tu veux, c’est Toi Qui s’Il veut, les dirige vers le bien, s’Il veut, les dirige vers le mal. « … » c’est-à-dire « Dirige nos cœurs vers Ton obéissance » puisque Allah ta^ala est le Créateur des actes des esclaves même ceux qui sont avec le  cœur. Le sens de ce hadith c’est que l’homme ne possède rien de son cœur. Comment posséderait-il ses organes, son œil, sa main, son pied, sa langue, son ouïe. L’esclave ne possède rien à la place de Allah. Allah ta^ala est Celui à Qui appartient son cœur , son ouïe, sa vue, sa main, sa langue et tout ce qu’il a comme organe, tous les organes de l’esclave appartiennent à Allah ta^ala car c’est Lui Qui les a fait pousser du néant. Puis, tout ce qui a lieu comme regard, comme ouïe, comme marche, tout cela appartient à Allah ta^ala, rien n’échappe à ce que Allah prédestine.

Conseils épars

Posted in cours général,Exhortation par chaykhaboulaliyah sur mai 2, 2012

1/ Celui qui n’apprend pas la science de la religion, est exposé à tout mal.

2/ Le jeûne surérogatoire

La louange est à Allah. Le jeûne surérogatoire.

Pour ce qui est du jeûne surérogatoire, il est très recommandé de jeûner le lundi et le jeudi ainsi que le samedi et le dimanche et de jeûner trois jours de chaque mois au milieu du mois, le treize, le quatorze et le quinzième de chaque mois lunaire. Ces trois jours, on dit que leurs nuits sont blanches puisque la lune est grande et complète durant ces trois nuits-là.

Il y a aussi le jeûne du jour de ^Arafah, le jeûne du jour de ^Achoura et le jeûne de ^Achoura fait partie des jeûnes très recommandés. Le dixième jour de Mouharram c’est le jour de ^Achoura. Mouharram en entier, si il est jeûné, il y aura une grande récompense et Rajab également, si il le jeûne en entier ou en partie, cela fait partie des meilleurs des jeûnes. Il en est de même pour Dhoul Qa^dah.

 

3/ La science sans œuvre est comme un jardin sans arbre et des œuvres sans sincérité, ce sont des arbres sans fruits.

4/ La prière en assemblée. S’y attacher comporte un secret. S’attacher à la prière en assemblée comporte un secret. Il y avait un grand savant éminent qui s’appelle le chaykh Ibrahim Badda, que Allah l’agréé. Il a dit « Je n’ai raté la prière en assemblée durant toute ma vie sauf à onze prières ». C’était un saint vertueux. Il allait dans un lieu, la tombe d’un saint très connu, il s’asseyait auprès de la tombe, il discutait avec lui alors qu’il était dans sa tombe.