Chaykhaboulaliyah's Blog


Les sortes de péchés

Posted in islam par chaykhaboulaliyah sur juillet 29, 2010
Tags:

D’après sourat An-Niça/13, les gens de la vérité se sont accordés à dire que les péchés sont classés en deux catégories : les grands péchés et les petits péchés (kaba’ir et sagha’ir). Les savants de jurisprudence ont indiqué quels sont les petits péchés et les grands péchés afin que la personne puisse distinguer les différents niveaux des péchés et le jugement des actes. Il n’y a pas dans cette classification un encouragement des gens à commettre les petits péchés et à ne pas commettre les grands. Certaines personnes qui se sont habituées et ont persisté à commettre les grands péchées en sont venues à commettre la mécréance et à mourir sur la mécréance. Allah a indiqué que celui qui évite les grands péchés, même s’il n’évite pas les petits, Allah lui pardonne s’il fait un woudou’ correct selon la Loi tout comme cela est parvenu dans le hadith qui signifie : « Celui qui fait le woudou’ tel qu’il lui a été ordonné, qui fait la prière telle qu’il lui a été ordonné, il lui sera pardonné ses péchés antérieurs ». Al-Boukhariyy a rapporté qu’un homme de l’époque du Messager a embrassé une femme qu’il lui était interdit d’embrasser. Il a été voir le Messager et lui a dit ce qu’il a fit. Une ayah de sourat Houd a été révélée. Elle signifie : « Accomplis la prière au début et à la fin de la journée et au milieu de la nuit, certes les bonnes actions effacent les petits péchés. Ceci est un rappel pour ceux qui méditent ». L’homme a dit : « Est-ce que cette ayah me concerne ? » Le Messager lui a répondu ce qui signifie : « Ce sera pour tout membre  de ma communauté qui appliquera cette ‘ayah ».

Le Prophète a indiqué ce qui lui a été révélé. Il n’a pas dit aux gens : « Dissimulez cela ». Il arrive que certaines personnes reçoivent un châtiment dans le bas monde pour les petits péchés qu’ils ont commis. Certains, Allah ne les punit pas pour les petits péchés. Il y avait un homme parmi les compagnons qui a vu une femme qui lui a plu, alors qu’il marchait. Il s’est alors cogné la tête contre un mur et du sang a coulé de sa tête. Il a été voir le Messager et lui a appris ce qui s’était passé. Le Messager lui a dit ce qui signifie : « Allah t’a voulu du bien et ceci est une rétribution du regard que tu as porté. »

On comprend de là que certains, Allah les rétribue pour leurs péchés dans le bas monde mais la plupart des gens, Allah leur retarde le châtiment pour l’au-delà. Celui que Allah rétribue pour ses désobéissances dans le bas monde sera dans un meilleur état que celui pour lequel le châtiment est retardé pour l’au-delà car grâce aux épreuves qui lui arrivent, le premier sera déchargé du châtiment dans l’au-delà. Il a été confirmé dans le hadith que certains croyants, tellement ils ont des épreuves dans le bas monde, ils sortent du bas monde sans être chargés d’aucun péché. Allah les purifie de tous leurs péchés grâce à ces épreuves. Ils n’auront aucun châtiment ni dans la tombe ni dans l’au-delà.

D’après sourat An-Najm/3, nous apprenons que Allah a fait que les péchés sont de deux sortes. Il nous a appris dans cette ayah qu’Il pardonne les petits péchés pour celui qui évite les grands péchés. Les grands péchés sont de différents niveaux. Certains sont plus graves que d’autres. Parmi les grands péchés, il y a ceux qui se rapportent aux droits des êtres humains. Les grands péchés qui se rapportent aux droits des êtres humains, Allah les pardonne à qui Il veut. Mais Allah accorde à celui dont le droit a été bafoué des bonnes actions de la part de celui qui a lésé ou des bonnes actions de Sa part. Dans le cas où le grand péché n’était pas une injustice à un être humain, Allah pardonne à qui Il veut parmi les musulmans sans qu’il y ait application du talion (qisas). Tant que le mécréant est vivant, il se peut que sa mécréance soit pardonnée par l’Islam. Allah dit dans sourat Al-‘Anfal/38, ce qui signifie : « Ô Mouhammad, dis leur que s’ils délaissent leur mécréance et qu’ils entrent en Islam, Allah leur pardonne leur mécréance grâce à l’Islam ». Ibrahim faisait al-‘istighfar en faveur de son père afin que Allah lui pardonne par son entrée en Islam. Mais quand Ibrahim a su que son père allait mourir mécréant, il n’a plus fait cet ‘istighfar. Il n’est pas valable de dire que Allah ne pardonne pas les injustices mais Il accorde son droit à celui qui a subi l’injustice, c’est-à-dire soit son droit est rétabli dans ce bas monde, soit il est compensé par des bonnes actions dans l’au-delà. Le châtiment des grands péchés est plus intense : le châtiment des petits péchés n’implique pas l’entrée en enfer. Le châtiment dans l’au-delà est de différentes sortes : l’entrée en enfer et autre comme de subir la douleur du soleil au Jour Jugement, le soleil se rapprochera de la tête des esclaves de un mil (le mil est une unité de mesure). Les pieux : Allah fait qu’ils seront à l’ombre du Trône. La mécréance est de différentes sortes : il y a les mécréants d’origine et les apostats. Il ne leur est pas pardonné car ils n’ont pas accompli le plus grand droit que Allah ait sur Ses esclaves (c’est de croire en Lui et au Prophète de leur époque). Sourat An-Nica/84, ce qui signifie : « Allah ne pardonne pas à celui qui Lui attribue des associés mais Il pardonne ce qui est moins que cela à qui Il veut ».

Hadith : Le Prophète a dit, ce qui signifie : « Il y a eu dans les communautés qui vous ont précédées un homme qui avait assassiné quatre vingt dix-neuf personnes. Il a cherché après l’homme qui avait le plus de science sur terre. On lui a indiqué un homme qui s’adonnait aux actes d’adoration, il s’est adressé à lui en disant : « j’ai tué quatre vingt dix-neuf personnes personnes. Est-ce que je peux me repentir ? Cet homme lui a répondu « non ». Celui qui avait tué quatre vingt dix-neuf personnes personnes l’a alors tué. Comme il voulait toujours se repentir, il a demandé aux gens : « indiquez-moi l’homme qui a le plus de science sur terre ». Ils lui ont indiqué un savant. Quand il est arrivé auprès de ce savant, il a dit : « j’ai tué cent personnes. Est-ce que je peux me repentir ? » Il lui a dit : « oui, qu’est-ce qui t’empêche de te repentir ? Va dans telle région car dans cette région il y a des gens qui adorent Allah, rejoins-les et adore Allah avec eux et ne retourne pas à ta région d’origine car c’est une région de mal ». Il est parti et à mi-chemin, il est mort. Les anges de la miséricorde et les anges du châtiment voulaient chacun l’emporter. Les anges de la miséricorde ont dit : « Mais il était sur son chemin pour se repentir, il a regretté ce qu’il a commis ». Les anges du châtiment leur ont dit : « Mais il n’a jamais fait de bien de sa vie. » Alors, Allah a envoyé un ange sous l’apparence d’un humain et les deux groupes d’anges l’ont pris pour arbitre, il leur a dit :  « Mesurez la distance qui sépare le lieu de sa mort de chacune des deux régions, celle de laquelle il est le plus proche l’emportera ». Ils ont mesuré et ont trouvé qu’il était plus proche de sa destination et ce furent les anges de la miséricorde qui le prirent ». (rapporté par Al-Boukhariyy et Mouslim). Il y eu quelques versions de ce hadith, de degré sahih, qui signifie : « Allah a ordonné à la terre de mal de s’éloigner et à la terre de bien de se rapprocher ».

Publicités
Commentaires fermés sur Les sortes de péchés

%d blogueurs aiment cette page :