Chaykhaboulaliyah's Blog


Tafsir : sourat Al-3Alaq

Posted in islam par chaykhaboulaliyah sur septembre 21, 2010
Tags:

Sourat Al-^Alaq Mecquoise

Par l’Unanimité des savants

Elle est composée de dix-neuf ayah

Je commence par le nom de Allah le Très-Miséricordieux, le Miséricordieux

Bismil-lahi r-Rahmani r-Rahim

{إقرأ باسم ربّك الّذي خلق}(‘iqra’ bismi Rabbika l-ladhi khalaq) ce qui signifie : « Lis Par le nom de ton Seigneur Qui a créé« . Les exégètes ont dit : mentionne Son nom pour commencer ainsi ta récitation, Lui Qui a créé les anges.

{خلق الإنسان من علق}(khalaqa l-‘inçana min ^alaq) ce qui signifie : « Il a créé l’être humain à partir de ^alaq«  et ^alaq est le pluriel de ^alaqah qui est le petit caillot de sang épais.

{إقرأ}(‘iqra’) ce qui signifie : « récite » c’est une insistance par rapport au premier.

{وربّك الأكرم}(wa Rabbouka l-‘akram) ce qui signifie : « et ton Seigneur est Al-‘Akram« , c’est-à-dire Celui Qui n’est atteint par aucun défaut. Al-‘Akram est une qualification qui indique l’extrême générosité.

{الّذي علّم بالقلم}(‘alladhi ^allama bil-qalam) ce qui signifie : « Celui Qui a enseigné par le calame« , c’est-à-dire Qui a enseigné à l’homme l’écriture à l’aide du calame. Le premier à avoir écrit avec le calame, c’est ‘Idris comme l’a rapporté Ibnou Hibban.

{علّم الإنسان ما لم يعلم}(^allama l-‘inçana ma lam ya^lam) ce qui signifie : « Qui a enseigné à l’homme ce qu’il ne savait pas » que ce soit l’écriture, les travaux manufacturés ou autre que cela. Certains ont dit : celui qui est visé par homme ici, c’est Mouhammad.

{كلاّ إنّ الإنسان ليطغى}(kalla ‘inna l-‘inçana layatgha), (kalla) ce qui signifie : « vraiment« , {إنّ الإنسان ليطغى}(‘inna l-‘inçana layatgha) signifie ici Abou Jahl qui, lorsqu’il gagnait de l’argent « faisait preuve de fatuité et d’orgueil » dans son habillement, ses montures et sa nourriture.

{أن رءاه استغنى}(‘an ra’ahou staghna) c’est-à-dire « lorsqu’il se voit devenir riche par l’argent« .

{إنّ إلى ربّك الرّجعى}(‘inna ‘ila Rabbika r-rouj^a) ce qui signifie : « certes à ton Seigneur sera le retour« , en cela il y a une menace pour l’injuste qui s’est enrichi et un rabaissement pour son état puisque ce qui va lui arriver sera la résurrection, l’exposition des actes et la rétribution pour son injustice.

{أرأيت الّذي ينهى عبداً إذا صلّى}(‘ara’ayta l-ladhi yanha ^abdan ‘idha salla) ce qui signifie : « vois-tu celui qui empêche un esclave d’accomplir la prière« , il s’agit de Abou Jahl puisqu’il a interdit au Messager d’accomplir la prière dans la mosquée.

{أرأيت إن كان على الهدى أو أمر بالتّقوى}(‘ara’ayta ‘in kana ^ala l-houda ‘aw ‘amara bit-taqwa) ce qui signifie : « vois-tu s’il suivait la bonne guidée ou s’il ordonnait la piété » c’est-à-dire celui à qui il a été interdit [de prier] à savoir le Prophète. La parole s’adresse ici au mécréant. Sa signification est : vois-tu, toi mécréant, si sa prière était une bonne guidée et une invocation à Allah ta^ala, s’il ordonnait la piété, est-ce que tu l’en empêches malgré cela ?

{أرأيت إن كذّب وتولّى}(‘ara’ayta ‘in kadh-dhaba wa tawalla) ce qui signifie : « vois-tu s’il accuse de mensonge et s’il se détourne » c’est-à-dire celui qui interdit, à savoir Abou Jahl ; parce qu’il avait accusé de mensonge le Prophète et qu’il avait refusé la foi.

{ألم يعلم بأنّ الله يرى}(‘alam ya^lam bi’annallaha yara) c’est-à-dire Abou Jahl, « n’a-t-il pas su que Allah voit cela et qu’Il sait tout de lui« , le bien et l’égarement et qu’Il le rétribue selon cela, ceci est une menace.

{كلاّ}(kalla) c’est une dissuasion à l’égard de Abou Jahl et de qui est de son espèce pour qu’ils n’empêchent pas les esclaves de Allah d’adorer Allah ta^ala.

{لئن لم ينته}(la’in lam yantahi) ce qui signifie : « s’il ne s’arrête pas » d’accuser Mouhammad, de l’insulter, de lui nuire,

{لنسفعاً بالنّاصية}(lanasfa^an bi n-nasiyah) c’est-à-dire « Nous l’entraînerons par la partie antérieure de la tête (an-nasiyah) dans le feu« .

{ناصية كاذبة خاطئة}(nasiyatin kadhibatin khati’ah) Il décrit la partie antérieure de la tête, par métonymie, comme étant menteuse et dans l’erreur ; ce qui est visé, c’est celui qui a une pareille nasiyah.

{فليدع ناديه}(fal-yad^ou nadiyah) ce qui signifie : « qu’il appelle ses amis » c’est-à-dire les gens de son assemblée pour leur demander l’aide et le secours.

{سندع الزّبانية}(sanad^ou zzabaniyah) ce qui signifie : « Nous appellerons les zabaniyah«  c’est-à-dire les anges rudes et forts pour sa perte, comme dans le hadith qui signifie : « S’il avait appelé les compagnons d’assemblée, les zabaniyah l’auraient pris, de visu« . Les zabaniyah sont dix-neuf anges à la tête des anges qui châtient le mécréant en enfer.

{كلاّ}(kalla) c’est-à-dire « il n’en est pas comme le croit Abou Jahl« .

{لا تطعه واسجد}(la touti^hou) ce qui signifie : « ne lui obéis pas » en ce qui concerne l’abandon de la prière.

{واسجد}(wa sjoud) c’est-à-dire « et accomplis la prière pour Allah« .

{واقترب}(wa qtarib) ce qui signifie : « et rapproche- toi de Son agrément » par l’obéissance.

Publicités
Commentaires fermés sur Tafsir : sourat Al-3Alaq

%d blogueurs aiment cette page :