Chaykhaboulaliyah's Blog


Tafsir : sourat Al-‘A3laa

Posted in islam par chaykhaboulaliyah sur septembre 21, 2010
Tags:

Sourat Al-‘A^la

Je commence par le nom de Allah le Très-Miséricordieux, le Miséricordieux

Bismil-lahi r-Rahmani r-Rahim

{سبّح اسم ربّك الأعلى} (sabbihi sma Rabbika l-‘a^la) ce qui signifie : « exempte ton Seigneur de ce qui n’est pas digne de Lui« . Certains ont dit :glorifie.

Al-‘A^la est une qualification  du seigneur. Le Hafidh Al-^Abdariyy que Allah lui fasse miséricorde a dit : c’est-à-dire Il est Celui Qui est plus élevé que tout, d’une élévation par le degré et non par la localisation parce que ce qui importe, c’est l’élévation par le degré et non la localisation et l’endroit.

{الّذي خلق} (‘alladhi khalaq) ce qui signifie : « Qui a créé » c’est-à-dire toute chose {فسوّى} (fasawwa) ce qui signifie : « et a égalé » Sa créature en la rendant harmonieuse concernant ses parties et non difforme.

{والّذي قدّر} (walladhi qaddara) ce qui signifie : « et Qui a prédestiné » ce qu’Il veut.  {فهدى} (fahada) ce qui signifie : « et a guidé« . Certains ont dit : Il a prédestiné la félicité et le malheur. D’autre ont dit : Il a prédestiné les subsistances et a guidé pour leur obtention. D’autre enfin ont dit : Il a prédestiné les péchés et a guidé vers le repentir.

{والّذي أخرج المرعى} (walladhi ‘akhraja l-mar^a) ce qui signifie : « et Qui a fait sortir l’herbage« , c’est-à-dire Qui a fait pousser l’herbe et ce que broute les bêtes.

{فجعله} (faja^alahou) ce qui signifie : « et l’a rendu » après avoir été vert, {غُثاء} (ghoutha‘an). AzZajjaj a dit: c’est-à-dire Il l’a rendu sec jusqu’à ce qu’il devienne des brindilles sèches comme ce que l’on voit à la surface de l’eau du ruisseau. D’autres ont dit : al-ghoutha, c’est ce que rejette le courant au bord de la rivière, comme herbes, plantes et autres que cela.

{أحوى} (‘ahwa) noir et dur.

{سنُقرئك فلا تنسى} (sanouqri’ouka fala tansa) ce qui signifie : « Nous t’enseignons, n’oublie donc pas« . Mouqatil a dit : Nous t’enseignons le Qour’an et Nous le réunirons dans ton coeur. Ne l’oublie jamais.

{إلاّ ما شاء الله} (‘il-la ma cha‘ Allah) ce qui signifie : « sauf ce que Allah veut » que tu oublies par l’abrogation de sa récitation et de ses jugements. Le Prophète récitait à haute voix avec la récitation de Jibril, par peur de l’oubli. C’est comme s’il lui est dit : ne récite pas rapidement car tu n’oublies pas; ne te fatigues pas en récitant à haute voix. L’Imam Al-^Abdariyy que Allah lui donne davantage encore de force a dit : c’est-à-dire que Nous te garantissons que tu apprends le Qour’an, alors n’oublies du Qour’an que ce que Allah veut.

{إنّه} (‘innahou) ce qui signifie : « certes, Il » ta^ala {يعلم الجهر} (ya^lamou l-jahra) ce qui signifie : « sait ce qui est apparent » des paroles et des actes. {وما يخفى} (wa ma yakhfa) ce qui signifie : « et ce qui est fait en cachette » des paroles et des actes.

{ونُيسّرك لليسرى} (wa nouyassirouka li l-yousra) ce qui signifie : « et Nous te facilitons pour la vie la plus aisée » c’est-à-dire Nous te facilitons les oeuvres de biens. Certains ont dit : pour la loi facile qu’est l’Islam.

{فذكّر} (fadhakkir) ce qui signifie : « alors rappelle« , c’est-à-dire exhorte les gens de La Mecque par le Qour’an.

{إن نفعت الذّكرى} (‘in nafa^ati dh-dhikra) ce qui signifie : « si le rappel est utile » c’est-à-dire si l’exhortation a été acceptée. Certains ont dit : que le rappel soit utile ou qu’il soit pas utile.

{سيذّكّر} (sayadh-dhakkarou) ce qui signifie : « sera rappelé » c’est-à-dire sera exhorté par le Qour’an {من يخشى} (man yakhcha) ce qui signifie : « celui qui craint » Allah ta^ala.

{ويتجنّبها} (wa yatajannabouha) ce qui signifie : »et l’évitera » c’est-à-dire le rappel, c’est-à-dire qu’il le laissera de côté et n’y fera pas attention. {الأشقى} (al-‘achqa) ce qui signifie : « le plus malheureux« , dans le sens du malheureux c’est-à-dire le mécréant {الّذي يصلى النّلر الكيرى} (alladhi yasla n-nara l-koubra) ce qui signifie : « qui sera brûlé dans le grand feu« . Il décrit la situation dans laquelle il sera, ce sera d’entrer dans le feu. Le grand ici signifie l’immense, l’intense car il est plus intense que le feu du bas-monde. Le petit, c’est le feu du bas-monde.

{ثمّ لا يموت فيها} (thoumma la yamoutou fiha) ce qui signifie : « puis, il n’y mourra pas » pour gagner le repos {ولا يحيى} (wa la yahya) ce qui signifie : « et n’y vivra pas » d’une vie paisible.

{قد أفلح} (qad ‘aflaha) ce qui signifie : « aura réussi » et gagné
{من تزكّى} (man tazakka) ce qui signifie : « celui qui se purifie » de l’association et a dit : il n’est de dieu que Allah. C’est ce qu’a dit Ibnou ^Abbas. Certains ont dit : c’est celui qui a donné l’aumône de al-fitr. C’est ce qu’a dit Abou Sa^id Al-Khoudriyy, ^Ata et Qatadah. D’autres ont dit : c’est celui dont les actes étaient bons. C’est ce qu’a dit Al-Haçan. D’autres ont dit : il s’agit de toutes les zakat sur les biens.

{وذكر اسم ربّه} (wa dhakara sma Rabbihi) ce qui signifie : « et a évoqué le nom de son Seigneur« , c’est-à-dire a cru en Son unicité et ne Lui a rien associé pour semblable.

{فصلّى} (fasalla) ce qui signifie : « et a accompli la prière« . Il y a à ce sujet trois avis. L’un d’eux, c’est qu’il s’agit des cinq prières. C’est ce qu’a dit Ibnou ^Abbas et Mouqatil. Le second : il s’agit de la prière des deux fêtes. C’est ce qu’a dit Abou Sa^id Al-Khoudriyy. Le troisième, c’est la prière surérogatoire.

{بل تؤثرون الحياة الدّنيا} (bal tou’thirouna l-hayata d-dounya) ce qui signifie : « mais vous préférez la vie du bas-monde« . Ceci est adressé aux mécréants qui préfèrent le bas-monde à l’au-delà parce qu’ils n’y croient pas.

{وللآخرة خيرٌ} (wa la l-‘akhiratou khayroun) ce qui signifie : « et l’au-delà est certes meilleur » c’est-à-dire le paradis est meilleur {وأبقى} (wa ‘abqa) ce qui signifie :  » et dure plus » c’est-à-dire plus que le bas monde.

{إنَّ هذا لفي الصُّحُف الأولى} (‘inna hadha lafi ssouhoufi l-‘oula) ce qui signifie : « cela figure certes dans les premiers livres ». Ibnou Qoutaybah a dit : Il ne vise pas par là que le sens de cette sourat figure dans les premiers livres, ni les termes eux-mêmes, mais Il vise que la réussite pour celui qui se purifie, qui a évoqué le nom de son Seigneur et a accompli la prière, figure dans les premiers livres, tout comme cela figure dans le Qour’an. Les premiers livres sont ceux qui ont été révélés avant le Qour’an.

{صحف إبراهيم وموسى} (souhoufi ‘Ibrahima wa Mouça) ce qui signifie : « les livres de ‘Ibrahim et de Mouça« . Certains ont dit : ce sont dix livres descendus sur ‘Ibrahim et la Thorah sur Mouça.

Publicités
Commentaires fermés sur Tafsir : sourat Al-‘A3laa

%d blogueurs aiment cette page :