Chaykhaboulaliyah's Blog


Tafsir : sourat Al-Balad

Posted in islam par chaykhaboulaliyah sur septembre 21, 2010
Tags:

Sourat Al-Balad

Je commence par le nom de Allah le Très-Miséricordieux, le Miséricordieux

Bismil-lahi r-Rahmani r-Rahim

{لا أقسم} (la ‘ouqsimou) ce qui signifie : « Je jure » {بهذا البلد} ( bi hadha l-balad) ce qui signifie : « par ce pays«  La Mecque.

{وأانت حل بهذا البلد}(wa ‘anta hilloun bihadha l-balad) c’est-à-dire et tu y résides.

{ووالد وما ولد}(wa walidin wa ma walad) ce qui signifie : »Et par un père et ce qu’il a engendré« , il n’est pas visé par cela quelqu’un de particulier. Cela s’applique à tout père et fils. Certains ont dit : cela s’applique à Adam et à toute sa descendance. Le Chaykh a dit : c’est ce qu’il convient de dire.

{لقد خلقنا الإنسان} (laqad khalaqna l-‘insana) ce qui signifie : « Nous avons certes créé l’homme« , l’homme est le nom de genre générique .

{في كبد} (fi kabad) pour qu’il soit dans une difficulté et des épreuves.

{أيحسب} (‘ayahçabou) ce qui signifie : « Est-ce qu’il croit » {الإنسان} (al-‘inçan) ce qui signifie :  « l’homme » {أن لن يقدر عليه أحد} (‘an lan yaqdira ^alayhi ‘ahad) ce qui signifie : « Que Nous ne sommes pas capable de le ressusciter et de le châtier » {يقول أهلكت} (yaqoulou ‘ahlaktou) ce qui signifie : « Il dit j’ai dilapidé » pour l’hostilité envers Mouhammad {مالاً لبداً} (malan loubada) ce qui signifie : « Des biens nombreux » en tout.

{أيحسب أن لم يره أحد} (‘ayahçabou an lam yarahou ‘ahad) ce qui signifie : « Est-ce qu’il croit que personne ne l’a vu« , est-ce qu’il croit que ses actes ne sont pas visibles, et que personne ne le voit ni n’a connaissance de ce qu’il dépense et de ce qu’il vise par ce qui n’est pas accompli pour l’agrément de Allah ta^ala en rien. Bien plus, il a des anges gardiens qui inscrivent tout ce qui provient de lui, que ce soit parole ou actes durant sa vie et réservent cela pour le jour du jugement.

Puis Allah ta^ala cite les bienfaits sur l’homme et dit :{ألم نجعل} (‘alam naj^al) c’est à dire Nous avons fait que {له عينين} (lahou ^aynayni) ce qui signifie : « qu’il ait deux yeux » avec lesquels il voit.

{ولسانا وشفتين} (wa liçanan wa chafatayn) ce qui signifie : « et une langue et deux lèvres » avec laquelle il exprime ce qu’il y a en son for intérieur et deux lèvres avec lesquelles il ferme sa bouche et qu’il utilise pour la nourriture, la boisson, pour souffler et autre que cela.

{وهديناه النجدين} (wa hadaynahou n-najdayn) Nous lui avons montré la voie du bien et du mal.

{فلا} (fala) alors {اقتحم العقبة} (‘iqtahama l-^aqabah) ce qui signifie :  « qu’il essaye de dépasser la barrière » ;  le Chaykh a dit : la barrière ici, c’est la chose difficile pour l’âme.

{وما أدريك} (wa ma ‘adraka) et que sais-tu {ما العقبة} (ma  l-^aqabah) ce qu’est la barrière qu’il  dépasse, ceci par marque d’honneur à son sujet.

{فكّ رقبة} (fakkou raqabah) ce qui signifie : « affranchir un esclave » de l’esclavage.

{أو إطعام في يوم ذي مسغبة} (aw ‘it^amin fi yawmin dha masghabah) ce qui signifie : « ou nourrir en un jour de famine« .

{يتيما ذا مقربة} (yatiman dha maqrabah) ce qui signifie : « un orphelin proche parent« .

{أو مسكينا ذا متربة} (‘aw miskinan dha matrabah) ce qui signifie : « ou un pauvre qui colle au sable » tellement il est pauvre.

{ثمّ كان} (thoumma kana) ce qui signifie : « et qui était« , le sens est qu’il était lorsqu’il a dépassé [la barrière] {من الّذين آمنوا وتواصوا} (minalladhina ‘amanou wa tawasaw) ce qui signifie : « parmi ceux qui ont cru et qui se sont portés mutuellement conseil« , c’est-à-dire qui se sont conseillés les uns les autres, avec la foi car, sans la foi, cela n’est pas accepté de lui.

{بالصبر} (bi ssabr) ce qui signifie : « la patience » pour l’obéissance et contre la désobéissance.

{وتواصوا بالمرحمة} (wa tawasaw bi l-marhamah) ce qui signifie : « et qui se sont conseillés mutuellement la miséricorde« , c’est-à-dire la compassion et la miséricorde les uns envers les autres, ou ce qui fait mériter la miséricorde de Allah ta^ala.

{أولئك}(‘oula‘ika) ce qui signifie : « ceux-là » qui sont caractérisés par ces caractéristiques {أصحاب الميمنة} (‘ashabou l-maymanah) sont les gens de la droite {والذين كفروا بآيتنا هم أصحاب المشئمة} ce qui signifie : « et ceux qui ont mécru en nos ayah, ce sont eux qui sont de la gauche« .

{عليهم نار مؤصدة} ce qui signifie : « ils sont recouverts dans un feu confiné« . Mouqatil a dit : c’est-à-dire que les portes de l’enfer sont fermées, closes. Il ne leur est ouvert aucune porte.

Publicités
Commentaires fermés sur Tafsir : sourat Al-Balad

%d blogueurs aiment cette page :