Chaykhaboulaliyah's Blog


Tafsir : sourat Al-Bayyinah

Posted in islam par chaykhaboulaliyah sur septembre 21, 2010
Tags:

Sourat Al-Bayyinah Médinoise

D’autres savants ont dit Mecquoise.

Elle est composée de huit ayah

Bismil-lahi r-Rahmani r-Rahim

Je commence par le nom de Allah le Très-Miséricordieux, le Miséricordieux

{لم يكن الّذين كفروا من أهل الكتاب والمشركين} (Lam yakouni l-ladhina kafarou min ‘ahli l-kitabi wa l-mouchrikin) ce qui signifie : « Les mécréants qu’ils soient gens du livre ou associateurs n’ont pas » c’est-à-dire les juifs, les chrétiens et les associateurs qui sont idolâtres.

{منفكّين} (mounfakkina) ce qui signifie : « cessé« , c’est-à-dire qu’ils n’ont pas abandonné leur mécréance et leur association.

{حتّى تأتيهم البيّنة} (hatta ta’tiyahoumou l-bayyinah) c’est-à-dire jusqu’à ce que leur soit parvenue la preuve claire, qui est le Messager, et c’est Mouhammad, que Allah l’honore davantage et préserve sa communauté de ce qu’il craint pour elle, et ce, parce qu’il leur a montré leur égarement et leur ignorance. C’est ce qui montre le bienfait que Allah a accordé à qui a cru parmi les deux groupes, puisqu’Il les a sauvés.

{رسولٌ من الله} (Raçouloun minallah) ce qui signifie : « un Messager de la part de Allah » et c’est Mouhammad {يتلوا صحفاً مطهّرة} (yatlou souhoufan moutahharah) ce qui signifie : « qui récite des feuillets purs » c’est-à-dire ce qu’il y a dans ces feuillets, ce qui est écrit dessus en tant que Qour’an et ceci prouve qu’il récitait le Qour’an par cur et non à partir du Livre, et le sens de {مطهّرة} (moutahharah) ce qui signifie : « purs » de l’association et du faux.

{فيها} (fiha) c’est-à-dire dans ces livrets {كتاب قيّمة} (koutouboun qayyimah) ce qui signifie : « les écrits de droiture » c’est-à-dire justes et de droiture, qui différencient bien le vrai du faux, et ce sont les ayah. Mouqatil a dit : on les a appelées (koutoub) livres en référence à ce qu’elles comportent de choses diverses.

{وما تفرّق الّذين أوتوا الكتاب} (wa ma tafarraqa l-ladhina ‘outou l-kitab) ce qui signifie : « Ceux qui ont reçu le Livre ne se sont écartés » à savoir ceux d’entre eux qui n’ont pas cru,

{إلا من ما جاءتهم البيّنة} (‘il-la min ba^di ma ja‘at-houmou l-bayyinah) ce qui signifie : « qu’après que leur soit parvenue la preuve claire » c’est-à-dire que ceux qui ont reçu le Livre et les associateurs ne se sont écartés de la vérité et ne se sont séparés en différents groupes qu’après cela. Ainsi parmi eux, il y a qui a cru au Messager et qui n’a pas cru en lui, parce qu’ils avaient eu connaissance de son existence dans leurs livres ; du fait qu’ils ont été décrits comme s’étant écartés de lui, ceux qui n’ont pas reçu de livre ont été inclus dans cette description.

{وما أُمِروا} (wa ma ‘oumirou) ce qui signifie : « et ils n’ont été ordonnés« , c’est-à-dire dans leurs livres At-Tawrah et Al-‘Injil le Torah et l’Evangile véritables {إلاّ ليعبدوا الله} (‘il-la liya^boudoullah) ce qui signifie : « que d’adorer Allah« , {مُخلصين له الدّين} (moukhlisina lahou d-din) c’est-à-dire « en suivant la croyance en l’unicité » at-tawhid , « et en n’adorant rien d’autre que Lui« , {حُنفاء} (hounafa) en suivant la droiture, en persévérant sur la religion de ‘Ibrahim et de Mouhammad, c’est-à-dire « à l’écart de toutes les autres religions« , sur la religion de l’Islam ; {ويُقيموا الصّلاة} (wa youqimou ssalat) ce qui signifie : « d’accomplir la prière » prescrite dans son temps ; {ويُؤتوا الزّكاة} (wa you’tou zzakah) ce qui signifie : « et de verser la zakah » lorsqu’elle leur est obligatoire ; {وذلك} (wa dhalika) ce qui signifie : « et ceci » ce dont ils ont été ordonnés, il s’agit de {دينُ القيّمة} (dinou l-qayyimah). AzZajjaj a dit : c’est la religion de la communauté de droiture par la vérité, et le sens en est que cette religion est la religion de la communauté de droiture.

{إنّ الّذين كفروا من أهل الكتاب والمشركين في نار جهنّم خالدين فيها} (‘inna l-ladhina kafarou min ‘ahli l-kitabi wa l-mouchrikina fi nari jahannama khalidina fiha) ce qui signifie : « certes, ceux qui ont mécru, qu’ils soient gens du Livre ou associateurs seront dans le feu de la géhenne, ils y resteront éternellement« . Il destine aux mécréants des deux groupes le séjour éternel dans le feu, et d’être la pire sorte de l’humanité. Les gens du Livre ont été cités en premier parce qu’ils remettaient en cause son caractère de prophète. Leur crime est plus grave parce qu’ils l’ont dénié, alors qu’ils avaient eu connaissance de son existence ; {أولئك هم شرّ البريّة} (‘oula‘ika houm charrou l-bariyyah) ce qui signifie : « ceux-là sont la pire sorte de l’humanité » ; le sens qui vient à l’esprit, c’est la généralité. D’autres savants ont dit : la pire sorte de l’humanité est ceux qui étaient contemporains du Messager car il n’est pas peu probable qu’il y ait eu parmi les mécréants des communautés pires que ceux-là, comme celle de Pharaon ou celle qui a tué la chamelle de Salih.

{إنّ الّذين ءامنوا وعملوا الصّالحات أولئك هم خير البريّة} (‘inna l-ladhina ‘amanou wa ^amilou ssalihati ‘oula‘ika houm khayrou l-bariyyah) ce qui signifie : « certes, ceux qui ont cru et ont fait de bons actes, ceux-là sont la meilleure sorte de l’humanité« , c’est-à-dire les meilleures des créatures.

{جزاؤهم عند ربّهم جنّات عدنٍ} (jaza‘ouhoum ^inda Rabbihim jannatou ^admin) ce qui signifie : « leur rétribution de la part de leur Seigneur sera des jardins au paradis » ce sera là leur séjour.

{تجري من تحتها الأنهار خالدين فيها أبداً} (tajri min tahtiha l-‘anharou khalidina fiha ‘abada) ce qui signifie : « sous lesquels coulent des rivières et où ils séjourneront éternellement« , c’est-à-dire sous leurs arbres. D’autres savants ont dit : sous leurs palais.

{رضي الله عنهم} (Radiyallahou ^anhoum) ce qui signifie : « Allah les agrée« . Mouqatil a dit : Il les agrée pour leur obéissance et accepte ainsi leurs actes.

{ورضوا عنه} (wa radou ^anh) ce qui signifie : « et ils sont satisfaits de Lui » pour la récompense qu’Il leur accorde.

{ذلك لمن خشي ربّه} (dhalika liman khachiya Rabbah) ce qui signifie : « ceci est pour qui a craint son Seigneur« . Ce bien que Allah a décrit et qu’Il a promis à ceux qui ont cru et ont uvré en bien au jour du jugement est réservé à celui qui a craint Allah dans le bas-monde en son for intérieur et dans son comportement apparent et ce, en s’acquittant de Ses obligations et en évitant Ses interdits.

Commentaires fermés sur Tafsir : sourat Al-Bayyinah

%d blogueurs aiment cette page :