Chaykhaboulaliyah's Blog


Tafsir : sourat Al-‘Ikhlas

Posted in islam par chaykhaboulaliyah sur septembre 21, 2010
Tags:

Sourat Al-‘Ikhlas Mecquoise

D’autres ont dit Médinoise

Elle est composée de quatre ayah

Je commence par le nom de Allah le Très-Miséricordieux, le Miséricordieux

Bismi l-Lahi r-Rahmani r-Rahim

{قُل هُوَ اللهُ أَحَد} (qoul houwa l-Lahou ‘ahad) Dis c’est-à-dire Ô Mouhammad, Ô l’être le plus honorable de la création ; « houwallahou ‘ahad » c’est-à-dire Allah est Celui Qui n’admet pas la pluralité ni la multiplicité, Celui Qui n’a pas d’associé à Lui-même, ni à Ses attributs et rien n’a d’attribut tel que Ses attributs. (الأَحَد) Al-‘Ahad c’est Celui Qui n’admet pas la division et le fractionnement car Il n’est pas un corps. Certains ont dit : (الأَحَد) Al-‘Ahad est dans le même sens que (الوَاحِد) Al-Wahid. Abou Soulayman Al-Khattabiyy a dit : (الوَاحِد) Al-Wahid c’est Celui Qui est unique par Lui-même, rien ne L’égale et  (الأَحَد) Al-‘Ahad c’est Celui Qui est unique par les attributs, rien n’a les mêmes attributs que Lui.

{اللهُ الصَّمَد} (Allahou sSamad) c’est-à-dire Celui de Qui ont besoin toutes les créatures, alors que Lui Il n’a besoin d’aucun être ; Il est Celui à Qui l’on s’adresse lors des difficultés de toute sorte, Celui Qui ne recherche pas un profit pour Lui par Ses créatures et Qui ne repousse pas grâce à elles une nuisance qui pourrait L’atteindre. Ibnou ^Abbas a dit :  (الصَّمَد) AsSamad, c’est Celui Qui n’a pas de partie intérieure. Al-Haçan et Moujahid l’ont dit également. Cela signifie qu’Il ‘est pas comme l’homme ; cela ne signifie pas fermé c’est-à-dire bouché. On a dit également (الصَّمَد) AsSamad signifie le Maître absolu, Sa souveraineté englobe toute chose.

{لَمْ يَلِد} (lam yalid) Mouqatil a dit : Il n’engendre pas qui de ce fait hériterait de Lui.

{وَلَمْ يُولَد} (wa lam youlad) Il n’est pas né de quelque chose qui Lui serait associée dans la divinité et ce, car les associateurs parmi les arabes disaient : les anges sont les filles de (الرَّحْمَن) Ar-Rahman – le Très-Miséricordieux – et les juifs disaient ^Ouzayr est le fils de Allah et les chrétiens ont dit : le Messie est le fils de Allah. Il a déclaré qu’il n’est pas concerné par cela.

Le Hafidh Al-^Abdariyy a dit : {لَمْ يَلِد وَلَمْ يُولَد} (lam yalid wa lam  youlad) est une négation de la matière et du fait de prendre place en un lieu [au sujet de Allah], c’est-à-dire qu’Il n’émane pas quelque chose de Lui et qu’Il ne prend pas place dans quelque chose.

{وَلَمْ يَكُنْ لَهُ كُفُواً أحَد} (wa lam yakoun lahou koufouwan ‘ahad) c’est-à-dire qu’Il n’a pas d’équivalent de quelque ordre que ce soit. Al-koufou’, c’est l’équivalent. Al-Bayhaqiyy a transmis avec une chaîne de transmission sahih – sûre d’après Ibnou ^Abbas que les juifs étaient venus au Messager de Allah et lui ont dit : Ô Mouhammad, décris-nous ton Seigneur, Celui Que tu adores.  C’est ainsi que la sourah {قُل هُوَ اللهُ أَحَد} Qoul houwa l-Lahou ‘ahad a été révélée. Le Messager de Allah a dit ce qui signifie : Ce sont là des attributs de mon Seigneur ^azza wa jall. C’est ce qu’a dit le Hafidh Al-^Abdariyy.

Al-Boukhariyy a rapporté dans son Sahih d’après Abou Sa^id Al-Khoudriyy que Allah l’agrée qu’il a entendu un homme réciter :
{قُل هُوَ اللهُ أَحَد} Qoul houwallahou ‘ahad et répéter cette sourah. Au matin, il est parti chez le Messager de Allah et lui raconta ce fait, que c’était comme si l’homme trouvait cela peu de chose. Le Messager de Allah lui a alors dit ce qui signifie : Par Celui Qui détient mon âme par Sa toute-puissance, elle est équivalente au tiers du Qour’an[1]. Et il y a un autre hadith rapporté par Al-Boukhariyy qui signifie : Ton amour pour [cette sourah] t’a fait entrer au paradis.


[1] c’est-à-dire que les significations concernant l’unicité de Allah dans cette sourah correspondent au tiers des significations figurant dans le Qour’an entier.

Publicités
Commentaires fermés sur Tafsir : sourat Al-‘Ikhlas

%d blogueurs aiment cette page :