Chaykhaboulaliyah's Blog


Tafsir : sourat Al-Inchiqaq

Posted in islam par chaykhaboulaliyah sur septembre 21, 2010
Tags:

Sourat Al-Inchiqaq

Je commence par le nom de Allah le Très-Miséricordieux, le Miséricordieux

Bismil-lahi r-Rahmani r-Rahim

{إذا السّماء إنشقّت} (‘idha s-sama‘ou ‘inchaqqat) ce qui signifie : « lorsque le ciel se fendra« . Les Exégètes ont dit : sa fissuration fait partie des signes du jour du jugement. Ibnou ^Abbas a dit : Il se fendra par la descente des anges {وأذنت} (wa ‘adhinat) ce qui signifie : « et il a permis« , c’est-à-dire il a obéi en se fendant {لربّها وحقّت} (liRabbiha wa houqqaat) ce qui signifie : « à son Seigneur et cela lui appartient« , c’est-à-dire il appartient au ciel d’obéir à son Seigneur Qui l’a créé {وإذا الأرض مُدّت} (wa ‘idha l-‘ardou mouddat) ce qui signifie : « lorsque la terre sera étendue« , aplatie et que son étendue sera augmentée, tout comme la peau est étalée, et qu’il ne reste à sa surface ni construction ni montagne {وألقت ما فيها} (wa ‘alqat ma fiha) ce qui signifie : « et qu’elle rejeta ce qu’elle contient » dans ses profondeurs comme morts, à sa surface. Certains ont dit : les morts et les trésors {وتخلّت} (wa takhallat) ce qui signifie : « et qu’elle se désiste » de ce qu’il y a à sa surface comme vivants {وأذنت} (wa ‘adhinat) c’est-à-dire qu’elle obéit pour rejeter ce qui a dans ses profondeurs et se désister. {لربّها وحُقّت} (likabbiha wa houqqat) {يا أيّها الإنسان إنّك كادح} (ya ‘ayyouha l-‘inçanou ‘innaka kadihoun) ce qui signifie : « ô toi homme, certes tu œuvres« , tu œuvres avec des actes {إلى} (‘ila) pour revenir à {ربّك} (Rabbika) ce qui signifie : « ton Seigneur« , c’est-à-dire à la mort {كدحاً فملاقيه} (kad-han famoulaqih) c’est-à-dire, tu retrouveras tes œuvres citées, en bien ou en mal, au jour du jugement. {فأمّا من أوتي كتابه} (fa ‘amma man ‘outiya kitabahou) ce qui signifie : « celui qui recevras son livre« , le livre de son œuvre {بيمينه} (biyaminihi) ce qui signifie : « par sa main droite« , il s’agit du croyant, {فسوف يُحاسب حساباً يسيراً} (fasawfa youhaçabou haban yacira) ce qui signifie : « il lui sera exposé ses actes par une remise des comptes facile » puisque ses mauvaises actions lui seront exposées et que Allah les lui pardonne {وينقلب إلى أهله} (wa yanqalibou ‘ila ‘ahlihi) ce qui signifie : « il rejoindra sa famille » à savoir au paradis, les hour ^in les femmes du paradis et les femmes humaines de la descendance de Adam {مسروراً} (masroura) ce qui signifie : « heureux, satisfait » de ce qu’il a reçu comme honneur {وأمّا من أوتي كتابه وراء ظهره} (wa ‘amma man ‘outiya kitabahou wara‘a dhahrihi) ce qui signifie : « quant à celui qui a reçu son livre par derrière son dos« . Les Exégètes ont dit : sa main droite sera attachée à son cou, sa main gauche sera derrière son dos et c’est avec elle qu’il prendra son livre {فسوف يدعو} (fasawfa yad^ou) ce qui signifie : « il appellera alors » lorsqu’il verra ce qu’il contient {ثبوراً} (thouboura), il criera sa perdition en disant : ô Thoubourah {ويصلى سعيراً} (wa yasla sa^ira) ce qui signifie : « et il endurera le feu« , il entrera dans un feu intense {إنّه كان في أهله} (‘innahou kana fi ‘ahlihi) ce qui signfie : « certes, il était parmi sa famille« , sa tribu dans le bas-monde {مسروراً} (masroura) ce qui signifie : « content » par orgueil, pour avoir suivi ses passions {إنّه ظنّ أن لن يحور} (‘innahou dhanna ‘an lan yahour) ce qui signifie : « il a certes cru qu’il ne retournera pas » à son Seigneur et ne sera pas ressuscité, c’est là le caractère du mécréant {بلى} (bala) ce qui signifie : « ah que si » il retournera {إنّ ربّه كان به بصيراً} (‘inna Rabbahou kana bihi basira) ce qui signifie : « certes, son Seigneur le voit« , Il sait qu’il va retourner à Lui, et Il le voit dans toutes les situations {فلا أقسم} (fala ‘ouqsimou) ce qui signifie : « Je ne jure« . Certains ont dit le {لا} (la) qui signifie : « non » est en plus. D’autres ont dit : c’est pour le lien et ce qui est visé est : Je jure {بالشّفق} (bi ch-chafaqi) ce qui signifie : « par la lueur » et c’est la rougeur à l’horizon après le coucher du soleil {والليل وما وسق} (wa l-layli wa ma waçaq) ce qui signifie : « par la nuit et ce qu’elle accumule« . Certains ont dit : ce qu’elle ramène à son refuge des choses qui étaient dispersés pendant le jour pour leurs actes {والقمر إذا اتّسق} (wa l-qamari ‘idha t-taçaa) ce qui signifie : « et la lune lorsqu’elle s’accorde« , elle se rassemble et devient complète la nuit du treize, du quatorze et jusqu’au seize {لتركبنّ} (latarkabounna) ce qui signifie : « vous monterez certes » ô vous les gens {طبقاً عن طبق} (tabaqan ^an tabaq) ce qui signifie : « un état après l’autre » et c’est la mort puis la vie et ce qui vient après comme situations au jour du jugement {فما لهم} (famalahoum) ce qui signifie : « pourquoi ils » les mécréants {لا يؤمنون} (la you’minoun) ce qui signifie : « ils ne croient pas » en Mouhammad et au Qour’an, qu’est-ce qui les empêche de croire ou quelle preuve ont-ils pour le délaisser alors que ses preuves sont là {وإذا قرئ عليهم القرآن لا يسجدون} (wa ‘idha qouri’a ^alayhimou l-Qour’anou la yasjoudoun) ce qui signifie : « et lorsque le Qour’an leur est récité, ils ne se prosternent pas« . Il y a à ce sujet deux avis : l’un d’eux est qu’ils n’accomplissent pas la prière, c’est ce qu’a dit ^Ata . Le second  : ils ne se soumettent pas à lui et n’éprouvent pas de crainte {بل الّذين كفروا يُكذّبون} (balil-ladhina kafarou youkadh-dhiboun) ce qui signifie : « mais ceux qui ont mécru, démentent » le Qour’an, la résurrection et la rétribution.

{والله أعلم بما يوعون} (wallahou ‘a^lamou bima you^oun) ce qui signifie : « et Allah sait plus [que tout autre] ce qu’ils recèlent » dans leurs poitrines et ce qu’ils détiennent dans leurs cœurs comme accusations de mensonge.

{قبشّرهم بعذابٍ أليم} (fabach-chirhoum bi^adhabin ‘alim) ce qui signifie : « annonce leur un châtiment douloureux » c’est-à-dire apprends leur cela. AzZajjaj a dit : Au lieu de l’annonce du paradis et de la miséricorde pour les croyants, annonce aux mécréants le châtiment douloureux {إلاّ الّذين آمنوا وعملوا الصّالحات لهم أجرٌ غير ممنون} (‘il-la l-ladhina ‘amanou wa ^amilou ssalihati lahoum ‘ajroun ghayrou mamnoun) ce qui signifie : « sauf ceux qui ont cru et ont œuvré en bien, ceux-là auront une récompense ininterrompue » sans interruption ni diminution et qui ne leur sera pas rappelée.

Publicités
Commentaires fermés sur Tafsir : sourat Al-Inchiqaq

%d blogueurs aiment cette page :