Chaykhaboulaliyah's Blog


Tafsir : sourat Al-Maa3oun

Posted in islam par chaykhaboulaliyah sur septembre 21, 2010
Tags:

Sourat  Al-Ma^oun Mecquoise

D’autres savants ont dit Médinoise

Elle est composée de sept ayah

{بسم الله الرحمـن الرحيم}

Bismil-lahi r-Rahmani r-Rahim

Je commence par le nom de Allah le Très-Miséricordieux, le Miséricordieux

{أرأيت الذي يكذّب بالدين} (‘ara’ayta l-ladhi youkadh-dhibou bid-din) ce qui signifie : « Vois-tu celui qui ne crois pas en la religion« , en la rétribution et l’exposition des actes – C’est-à-dire l’as-tu reconnu ? –

Si tu ne l’as pas reconnu, {فذلك الَّذي يدعّ اليتيم} (fadhalika l-ladhi yadou^^ou l-yatim) ce qui signifie : « C’est celui qui repousse l’orphelin« . La signification est qu’il repousse l’orphelin et le prive de son droit violemment et sèchement pour lui prendre son bien et pour le repousser d’une manière vulgaire, en le réprimant avec dureté. D’autres ont dit : il repousse l’orphelin pour l’éloigner car il n’espère pas de récompense en le nourrissant.

{ولا يحضّ على طعام المسكين} (wa la yahouddou ^ala ta^ami l-miskin) ce qui signifie : « et n’encourage pas à nourrir le pauvre« , c’est-à-dire qu’il ne lui donne pas de nourriture et qu’il n’ordonne pas qu’on lui donne de la nourriture parce qu’il ne croit pas en l’exposition des actes. {فويل للمصلّين الذين هم عن صلاتهم ساهون} (fawayloun li l-mousallina l-ladhina houm ^an salatihim sahoun) ce qui signifie : « Al-wayl pour ceux qui font la prière et la reculent par négligence en dehors de son temps sans excuse valable« . Al-wayl, c’est le grand châtiment. Allah menace de ce châtiment celui qui néglige la prière et la retarde ainsi par rapport à son temps jusqu’à ce que commence le temps de la prière suivante et ce, sans excuse valable.

{الّذين هم يراءون} (‘alladhina houm youraoun) ce qui signifie : « ceux qui font preuve d’insincérité » ; ils sont insincères dans leur prière et les autres adorations.

{ويمنعون الماعون} (wa yamna^ouna l-ma^oun) ce qui signifie : « et qui privent de al-ma^oun« . Il y a à ce propos plusieurs avis. Certains ont dit : il s’agit de la zakat. D’autres ont dit : ce sont les actes d’obéissance, ou encore l’eau, ou le bienfait envers autrui, ou l’objet prêté. Ainsi,  d’après Ibnou Mas^oud, que Allah l’agrée, il a dit : « nous appelions al-ma^oun du temps du Messager de Allah le seau, la hache, le chaudron ou la balance, lorsqu’ils sont prêtés, et ce que vous vous donnez les uns les autres.

^Ikrimah a dit : al-wayl n’est pas destiné à celui qui  prive seulement de cela  mais al-wayl est destiné à celui qui a réuni le tout : « qui a fait preuve  d’insincérité dans sa prière, qui l’a retardée par négligence et qui a privé [les autres] de cela ».

AzZajjaj a dit : Al-ma^oun en période antéislamique est tout ce qui comporte en soi une utilité comme la pioche, le chaudron, le seau et ce qui est du même ordre et il en est de même dans l’Islam.

Publicités
Commentaires fermés sur Tafsir : sourat Al-Maa3oun

%d blogueurs aiment cette page :