Chaykhaboulaliyah's Blog


Invocations : Ce que l’on dit à la fin des cinq prières

Posted in Invocations par chaykhaboulaliyah sur mars 7, 2011

Ce que l’on dit à la fin des cinq prières

 

« ‘Astaghfirou l-Lah, ‘Astaghfirou l-Lah, ‘Astaghfirou l-Lah. Allahoumma ‘anta s-Salam wa minka s-salam  tabarakta ya dha l-jalali wa l-‘ikram ». C’est-à-dire : « Je demande que Allah me pardonne. Je demande que Allah me pardonne.  Je demande que Allah me pardonne. Ô  Allah Tu es As-Salam et c’est de Toi qu’est la sauvegarde Tu es exempt d’imperfection ô Toi qui a Al-Jalal et Al-‘Ikram ».

 

On dit aussi : « Allahoumma ‘a^inni ^ala dhikrika wa choukrika wa housni ^ibadatik ». Ce qui signifie : « Ô Allah aide moi à t’évoquer à te remercier et à t’adorer correctement ».

On dit : « La ‘ilaha ‘illa l-Lah wahdahou la charika lah ; lahou l-moulkou wa lahou l-hamdou wa houwa ^ala koulli chay’in qadir. Allahoumma la mani^a lima ‘a^tayt wa la mou^tiya lima mana^t ; wa la yanfa^ou dha l-jaddi minka l-jadd ». Ce qui signifie : « Il n’est de dieu que Allah Lui seul n’a pas d’associé. À Lui la souveraineté ; à Lui les louanges et Il est sur toute chose tout puissant. Ô Allah nul n’empêche ce que Tu donnes et nul ne donne lorsque Tu prives et la richesse du riche n’est pas profitable au riche mais ce qui lui ai profitable c’est qu’il accomplisse l’obéissance ».

 

Et on dit : « La ‘ilaha ‘illa l-Lahou wahdahou la charika lah ; lahou l-moulkou wa lahou l-hamd ; wa houwa ^ala koulli chay’in qadir. La hawla wa la qouwwata ‘illa bil-Lah. La ‘ilaha ‘illa l-Lahou wa la na^boudou ‘illa ‘iyyah ; lahou n-ni^matou wa lahou l-fadlou wa lahou th-thana‘ou l-haçan ; la ‘ilaha  ‘illa l-Lahou moukhlisina lahou d-dina wa law kariha l-kafiroun ». Ce qui signfie : « Il n’est de dieu que Allah Lui Seul n’as pas d’associé ; à Lui la souveraineté à Lui les louanges et Il est sur tout chose tout puissant ; il n’est de préservation et de force que par Allah ; il n’est de dieu que Allah ; Nous n’adorons que Lui ; à Lui les bienfaits ; à Lui les grâces ; à Lui les bonnes éloges ; il n’est de dieu que Allah ; nous somme sur l’Islam même si les mécréants le détestent.

« Allahoumma ‘inni ‘a^oudhou bika mina l-joubni wa l-boukhl ; wa ‘a^outhou bika min ‘an ‘ouradda ‘ila ‘ardhali l-^oumour ; wa ‘a^oudhou bika min fitnati d-dounya wa ‘a^oudhou bika min ^adhabi l-qabr ». C’est-à-dire : « Ô Allah je Te demande de nous préserver contre le manque de courage et l’avarice et je Te demande de me préserver de la sénilité et je Te demande de me préserver des discordes de ce bas monde et je Te demande de me préserver du supplice de la tombe.

 

« Soubhana l-Lahi wa l-hamdou li l-Lahi wa l-Lahou ‘akbar ». Chacune trente trois fois puis tu dis : « La ‘ilaha ‘illa l-Lahou wahdahou la charika lah ; lahou l-moulkou wa lahou l-hamdou wa houwa ^ala koulli chay’in qadir ». Une fois pour atteindre ainsi cent en tout. C’est à dire : « Il n’est de Dieu que Allah Il n’a pas d’associé à Lui la souveraineté à Lui la louange et Il est sur tout chose tout puissant ». Ou tu dis : « Soubhana l-Lahi wa l-hamdou li l-Lahi  wa l-Lahou ‘akbar ». Chacune dix fois comme cela est parvenu du Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam.

 

Et tu disayatou l-koursiyy : « Allah la ‘ilaha ‘illa houwa l-hayyou l-qayyoum la ta’khoudhouhou sinatoun wa la nawm lahou ma fi s-smawati wa ma fi l-‘ard man dha l-ladhi yachfa^ou ^indahou ‘illa bi ‘idhnih ya^lamou ma bayna ‘aydihim wa ma khalfahoum wa la youhitouna bichay’in min ^ilmihi ‘illa bima cha‘ wasi^a koursiyyouhou s-samawati wa l-‘ard wa la ya’oudouhou hifdhouhouma wa houwa l-^aliyyou l-^adhim » une fois. Sourat l-‘ikhlas, al- falaq et an-nas chacune une fois.

 

« Allahoumma ‘a^inni ^ala dhikrika wa choukrika wa housni ^ibadatik ». Ce qui signifie : «  Ô Allah aide moi pour T’évoquer pour Te remercier et à T’adorer parfaitement ».

« Allahoumma j^al khayra ^oumouriakhirah wa khayra ^amali khawatimah wa j^al khayra ‘ayyami yawma ‘alqak ». Ce qui signifie : « Ô Allah fait que le meilleur de ma vie soi sa fin et  le meilleur de mes oeuvres c’est leurs fins et fait que le meilleur de mes jours c’est  le jour ou je viens pour Ton jugement ».

« Allahoumma ghfir li dhanbi wa khatayaya koullaha Allahoumma ‘an^ichni wa jbourni wa hdini li salihi l-‘a^mali wa l-‘akhlaq ‘innahou la yahdi li salihiha wa la yasrifou sayyi’aha ‘illa ‘anta ». Ce qui signifie : « Ô Allah pardonne moi mes péchés et mes erreurs toutes.  Ô Allah guide moi vers le meilleur des oeuvres et des comportements certe ne guide vers le meilleur et ne détourne du pire que toi ».

 

« Allahoumma ‘inni ‘a^oudhou bika mina l-koufri wa l-faqri wa ^adhabi l-qabr ». Ce qui signifie : « Ô Allah je te demande de me préserver contre la mécréance, contre la pauvreté et le suplice de la tombe ».

 

Celui qui fait la prière passe la main sur son front avec la main droite puis il dit : « ‘Achhadou ‘an la ‘ilaha ‘illa l-Lahou r-Rahmanou r-Rahim. Allahoumma ‘adhhib ^anni l-hamma wa l-hazan ». Ce qui signfie : « Je témoigne qu’il n’est de Dieu que Allah Ar-Rahman Ar-Rahim. Ô Allah éloigne de moi le tourment et le châtiment.

 

Après les deux prières de Assoubh et Al-maghrib il ajoute : « La ‘ilaha ‘illa l-Lah wahdahou la charika lah lahou l-moulkou wa lahou l-hamdou youhyi wa youmit wa houwa ^ala koulli chay’in qadir ». Dix fois ce qui signifie : « Il n’est de dieu que Allah Lui seul Il n’a pas d’associé à Lui la souveraineté à Lui les louanges c’est Lui qui donne vie c’est Lui qui fait mourir et Il est sur toute chose tout puissant ».

 

« Allahoumma ‘ajirni mina n-nar ». Sept  fois ce qui signifie : « Ô Allah préserve moi du feu de l’enfer ».

 

Et il dit après la prière de  Assoubh : « Allahoumma ‘inni ‘as’alouka ^ilman nafi^a wa ^amalan moutaqabbalan wa rizqan tayyiba ». Ce qui signfie : « Ô Allah je Te demande une science utile des actes qui sont acceptés et une subsistance bonne et bénie ».

 

« Allahoumma bika ‘ouhawil wa bika ‘ousawil wa bika ‘ouqatil ».

 

Information utile : Il est parvenu que celui qui dit après la prière de Al-Fajr et après la prière de Al-maghrib : « La ‘ilaha ‘illa l-Lah wahdahou la charika lah lahou l-moulkou wa lahou l-hamdou youhyi wa youmit wa houwa ^ala koulli chay’in qadir ». Dix fois et avant qu’il ne change de position qu’il avait lorsqu’il a terminé sa prière il lui sera écrit dix bonne actions particulière et il lui sera effacé dix mauvaises actions parmi les grands péchés et il sera protégé contre les mauvaises choses il sera parmi ceux qui seront en sécurité qui seront sereins et celui qui les récitent sera préservé du chaytan et contre la nuisance de la sorcellerie.

 

Information utile : Il est parvenu que celui qui accomplit la prière de Assoubh en assemblée puis qui est resté à évoquer Allah ta^ala jusqu’au lever du soleil puis il a fait deux rak^ah surérogatoires il aura une récompense comme un pèlerinage et une ^oumrah c’est-à-dire surérogatoires.

Publicités
Commentaires fermés sur Invocations : Ce que l’on dit à la fin des cinq prières

%d blogueurs aiment cette page :