Chaykhaboulaliyah's Blog


Cours général : L’apostasie et ses trois sortes

Posted in cours général par chaykhaboulaliyah sur mars 14, 2011

La louange est à Allah le Seigneur des mondes et que l’élévation en degré et la préservation de sa communauté de ce qu’il craint pour elle soient accordées à notre maître Mouhammad Al‘Amin, l’Honnête.

Allah tabaraka wa ta^ala dit :

ومن يرتدّ منكم عن دينه فيمت وهو كافر فأولئك حبطت أعمالهم في الدنيا والآخرة وأولئك أصحاب النار هم فيه خالدون [

[sourat Al-Baqarah / 217] ce qui signifie : « Celui d’entre vous qui sort de sa religion et meurt mécréant, ceux-là, leurs actes sont annulés dans le bas-monde et dans l’au-delà et ceux-là sont les gens de l’enfer où ils resteront éternellement ».

Sache mon frère croyant que le péché de la mécréance est le plus grand de tous les péchés selon le jugement de Allah ta^ala. C’est le péché que Allah ta^ala ne pardonne pas à celui qui meurt avec.

Allah tabaraka wa ta^ala dit :

إنّ الّذين كفروا وصدّوا عن سبيل الله ثمّ ماتوا وهم كفّار فلن يغفر الله لهم [

[sourat Mouhammad / 34] ce qui signifie : « Certes, ceux qui ont mécru et qui ont empêché de suivre la voie de droiture puis sont morts mécréants, ceux-là, Allah ne leur pardonne pas ».

Sache aussi mon frère musulman qu’il y a des croyances, des actes et des paroles qui contredisent les deux témoignages, qui font sortir de la religion de l’Islam et qui font tomber dans la mécréance et l’égarement. Ceci est vérifié par l’Unanimité des quatre écoles et des savants dignes de considération.

Les savants ont classé dans leurs livres la mécréance en trois sorte : la mécréance par la parole, la mécréance par les actes et la mécréance par la croyance.

1 – la mécréance par la parole : elle a lieu par la langue, comme par exemple insulter Allah ta^ala, les prophètes, les anges ou la religion de l’Islam, ou insulter les rites de l’Islam comme la prière, le pèlerinage, la zakat – l’aumône obligatoire – ou autre que cela.

Il y a parmi les mécréances par la parole également, la moquerie à l’égard du Messager r, comme de se moquer de l’un de ses états ou de l’un de ses actes, et encore la moquerie d’une chose faisant partie du Qour’an Honoré, des prophètes ou d’une des Lois de Allah ta^ala.

Allah soubhanahou wa ta^ala dit :

] ما يلفظ من قول إلاّ لديه رقيب عتيد [

[sourat Qaf / 18] ce qui signifie : « Pas une parole qu’il prononce sans que soient auprès de lui les deux anges Raqib et ^Atid ».

D’autre part, le Messager a dit :

(( إنّ العبد ليتكلّم بالكلمة ما يتبيّن فيها يهوى بها في النار ابعد مما بين المشرق والمغرب ))

[rapporté par Al-Boukhariyy et Mouslim] ce qui signifie : « Certes, il arrive que l’esclave de Allah prononce une parole à laquelle il ne fait pas attention et à cause de laquelle il chutera dans l’enfer plus loin que la distance qui sépare le levant du couchant ».

2 – la mécréance par les actes : comme par exemple jeter le livre du Qour’an à la poubelle ou jeter des feuilles comportant de la science de la religion ou n’importe quelle feuille sur laquelle figure un nom de Allah en sachant que cela y figure.

3 – La mécréance par la croyance : elle a lieu dans le cœur. C’est le cas par exemple de celui qui renie un des attributs de Allah ta^ala qui Lui est obligatoire selon l’Unanimité, comme s’il renie l’existence de Allah ^azza wa jall, ou le fait qu’Il soit ta^ala entendant ou voyant. De même devient mécréant celui qui assimile Allah ta^ala à Ses créatures comme par exemple en croyant par son cœur que Allah tabaraka wa ta^ala est une âme, qu’Il est une lumière, qu’Il est comme l’homme, qu’Il est un corps assis sur le Trône ou qu’Il est dispersé et se propage dans tous les endroits comme l’air. Ceci est de la mécréance, de l’égarement, et comporte une accusation de mensonge de Sa parole ta^ala :

لَيْسَ كَمِثْلِهِ شَىءٌ [

[sourat Ach-Choura / 11] qui signifie : « Rien n’est tel que Lui ».

^Abdou l-Ghaniyy An-Naboulousiyy a dit : « Celui qui croit que Allah remplit les cieux et la terre ou qu’Il est un corps assis au-dessus du Trône, celui-là est mécréant même s’il prétend qu’il est musulman ».

Il est à savoir que le jugement de celui qui est tombé dans une de ces trois causes de mécréance, c’est que ses œuvres et ses bons actes qu’il a précédemment accomplis, que ce soit une aumône, un pèlerinage, un jeûne ou autre sont tous annulés, conformément à Sa parole ta^ala :

ومن يكفر بالإيمان فقد حبط عمله [

[sourat Al-Ma‘idah / 5] qui signifie : « Celui qui devient mécréant après avoir eu la foi, ses œuvres sont annulées ».

De même, parmi les jugements de celui qui est tombé dans l’apostasie, il y a l’annulation du contrat de mariage légal entre lui et son épouse.

Toute relation entre eux après être tombé dans la mécréance est une relation illégale et son rapport avec elle sera de la fornication. Il n’y a pas de différence entre la mécréance de l’époux et celle de l’épouse.

Sache mon frère musulman que revenir à l’Islam pour celui qui est tombé dans une de ces trois sortes de mécréance se fait en cessant de commettre la mécréance dans laquelle il est tombé et en renouvelant sa foi par la prononciation des deux témoignages avec l’intention de rentrer dans la religion de l’Islam.

Les deux témoignages sont : « je témoigne qu’il n’est de dieu que Allah et je témoigne que Mouhammad est le Messager de Allah ».

Celui qui a commis une apostasie, et c’est par Allah que nous recherchons la protection, puis a dit (‘astaghfirou l-Lah) (j’invoque Allah pour qu’Il me pardonne) avant de renouveler sa foi en prononçant : « je témoigne qu’il n’est de dieu que Allah et je témoigne que Mouhammad est le Messager de Allah », en étant donc sur son état de mécréance, cette parole (‘astaghfirou l-Lah) ne lui rajoute que péché et mécréance car il aura contredit la parole de Allah ta^ala :

] إنّ الله لا يغفر أن يشرك به [

[sourat An-Niça‘ / 48] qui signifie : « Certes, Allah ne pardonne pas qu’on Lui associe quoi que ce soit ».

Prends garde donc, prends bien garde mon frère musulman de tomber dans une de ces trois sortes de mécréance et garde ta langue lors de la colère, garde-toi de prononcer les paroles de mécréance et d’égarement, car tu serais alors parmi les apostats égarés.

Il a été confirmé que le compagnon honorable ^Abdou l-Lah Ibnou Mas^oud, que Allah l’agrée, a gravi un jour le mont de AsSafa puis, prenant sa langue, a dit : « Ô langue, dis du bien tu gagneras et abstiens-toi de dire du mal tu seras sauvée avant de le regretter. J’ai entendu le Messager de Allah dire :

)) أكثر خطايا ابن ءادم من لسانه ((

ce qui signifie : « La plupart des péchés du fils de ‘Adam provient de sa langue ».

Publicités
Commentaires fermés sur Cours général : L’apostasie et ses trois sortes

%d blogueurs aiment cette page :