Chaykhaboulaliyah's Blog


Le pèlerinage et ses actes recommandés

Posted in Uncategorized par chaykhaboulaliyah sur novembre 3, 2015

La louange est à Allah le Seigneur des mondes. Que Allah honore et élève davantage le rang de notre maître Mouhammad صلى الله عليه و سلم et qu’il préserve sa communauté de ce qu’il craint pour elle. Nous demandons à Allah qu’Il nous fasse apprendre ce que nous ignorons, qu’Il nous fasse rappeler ce que nous avons oublié, qu’Il nous augmente en connaissance et nous Lui demandons de nous préserver de l’état des gens de l’enfer. Nous demandons à Allah qu’Il fasse que nos intentions soient sincères par recherche de Son agrément.

Nous avons vu quelques règles concernant le pèlerinage et nous allons poursuivre incha al-Lah avec quelques informations utiles toujours au sujet du pèlerinage.

Dans sourat al-hajj les ‘ayah 27, 28 et 29 Allah nous apprend que Il ordonne aux gens d’accomplir le pèlerinage et ainsi les gens se dirigent vers la Mecque venant de différentes origines de différents pays. Il y a peu de temps nous avons finit le mois de Ramadan, ce mois béni, ce mois de bien et de bénédictions. Et nous sommes près d’une autre obligations éminentes elle aussi qui est l’obligation du pèlerinage.

Dans cette obligation, l’obligation du pèlerinage comporte un jihad c’est-à-dire un effort pour combattre les passions de l’âme et aussi un jihad, un effort qui est plutôt financier. Et grâce à cette obligation la personne aborde une grande porte pour le repentir.

Beaucoup de musulmans se languissent d’accomplir cette obligation importante, cette obligation bénie. Ils accourent de toute part sur terre. Que ce soit par voie terrestre, par voie aérienne, par voie maritime, tous ont pour destination cette région sacrée, cette région bénie dans le pays de Al-hijaz. La région ou se trouve la Mecque et Médine s’appelle Al,-hijaz. Ils se rencontrent, ils accomplissent les étapes du pèlerinage, il font les tours autour de la ka^bah en répétant à haute voix la ‘ilaha ‘illa l-Lah et Allahou ‘akbar.

Allah a exaucé l’invocation de Son Prophète ‘Ibrahim, ^alayhi s-salam. Allah a fait que la ka^bah cette maison sacrée soit la destination de millions de musulmans chaque année. Ils viennent de l’Orient et de l’Occident chaque année. Quelque soit leur race, quelque soit leur langue, quelque soit leur couleur, il n’y a pas de différences entre un pauvre et un riche, il n’y a pas de différence entre quelqu’un d’âgé et quelqu’un de jeune, il n’y a pas de différence entre un arabe et un non-arabe, si ce n’est parla piété.

Dans sourat Al-houjourat ‘ayah13,nous comprenons que Allah nous a créé tous à partir d’un homme et d’une femme, ‘Adam et Hawwa’, tous. Et Allah a fait que nous soyons des peuples différents et des tribus différentes et nous faisons connaissances les uns avec les autres, et le plus honorable d’entre nous selon le Jugement de Dieu c’est celui qui fait le plus preuve de piété. Donc, c’est la piété qui fait l’honneur de la personne. Ce n’est pas son origine, ni sa couleur, ni sa langue,ni sa race; c’est son attachement à l’application des devoirs et le délaissement de péchés. C’est cela la piété. La piété c’est de faire mes devoirs et d’éviter les interdits. Plus la personne s’applique, plus elle est pieuse.

Les actes du pèlerinage et les rituels que nous accomplissons lors du pèlerinage comportant des sagesses et comportent des utilités et bénéfices, beaucoup de mérites pour celui qui les accomplit et si les musulmans la moralité et l’intérêt dans ces actes, ils se seraient empressé encore plus pour l’accomplir.

Le pèlerinage est une réunion islamique, annuelle, importante, très grande qu’aucune autre réunion ne vient concurrencer.

Des centaines de milliers de musulmans, des millions se réunissent tous sur cette phrase : il n’est de dieu que Dieu, Mouhammad est le Messager de Dieu. Et c’est là-bas qu’ils se réunissent, ils invoquent Dieu qui est leur Créateur, ils font connaissent, ils se réunissent tous et ils vont visiter le Prophète élu, salla l-Lahou ^alayhi wa sallam, par la guidée duquel Allah a effacé l’obscurité.

Quel bel aspect lorsque les gens vont pour accomplir le pèlerinage et avant de partir faire le pèlerinage, ils appliquent la parole du Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam qui signifie :

 » Celui qui a fait preuve d’une injustice envers son frère alors qu’il se décharge de cette injustice maintenant qu’il est encore vivant, avant que ne vienne le jour du jugement dans lequel il n’y a pas d’argent pour compenser ses erreurs « ,c’est-à-dire si quelqu’un a lésé quelqu’un d’autre ici-bas qu’il se fasse excuser, il s’excuse pour se faire pardonner son erreur auprès de cette personne avant un jour où il n’y a pas moyen de payer pour se libérer des injustices. Donc, avant de partir au pèlerinage c’est ce que les gens font, ils se libèrent des injustices qu’ils auraient pu faire.

Quelle belle voix et quelle belle parole quand ceux qui vont aller au pèlerinage répètent tous ensemble ces paroles qui signifie :

Ô Allah,nous répondons à Ton Ordre en venant vers le pèlerinage. Ô Allah, Tu n’a pas d’associé. Les louanges et les bienfaits te sont dut. C’est à Toi qu’appartient la souveraineté, Tu n’as pas d’associé.

Comment les cœurs ne se réjouissent-ils pas, comment les âmes ne seraient-elles pas heureuses alors que la Mecque c’est la source de la foi et c’est le berceau de la prophétie. C!est à partir de la Mecque qu’a retentie la voix de Mouhammad qui clamait haut et fort la vérité et la lumière de sa bonne guidée a éclatée pour repousser les ténèbres de l’association et de l’égarement et pour remplir la terre de lumière et de justice.

C’est à partir de cette place honorée et bénie que les caravanes de conquêtes et de la foi en sont partis pour détruire les foyers d’idolâtrie et d’association à Dieu pour les enlever et construire la plus grande civilisation qu’a connue l’histoire et qui ouvre pour la terre la bonne guidée du Qour’an.

Au niveau du miqat, on a compris ce qu’est le miqat c’est le fameux jalon qui entoure, qui définit la région sacrée où on fait le pèlerinage, ils enlèvent les vêtements de couleurs et d’embellissement pour mettre les vêtements d’ihram, de sacralisation, d’entrer en rituel. Et c’est un vêtement qui ressemble beaucoup au linceul dans lequel on enveloppe le mort. C’est comme s’ils disaient, en enlevant les vêtements qu’ils portaient avant et en mettant les vêtements pour le rituel du pèlerinage, c’est comme s’ils disaient :

Je demande à Allah qu’Il enlève de mon coeur l’amour du bas-monde et je monte à bord d’un nouveau navire dans ma vie, maintenant, dans lequel je vais faire connaissance avec les gens de ma religion, quelque soit leur état,et je vais répéter avec eux les paroles de talbi^ qui sont :

Ô Allah je répond à Ton appel, je répond. Ô Allah je répond, Tu n’as pas d’associé, je répond. Certes les louanges, la souveraineté T’appartiennent, Tu n’as pas d’associé.

Ils se sont donc déchargé et ils ont enlevé toutes les parures du bas-monde qui va à sa fin et qu’ils soient jeunes ou âgés, qu’ils soient riches ou pauvres, sont équivalents selon le Jugement de dieu,ils se distinguent les uns les autres par la piété. C’est la piété qui fait la différence les un des autres. Cette piété que leur a enseigné et leur a conseillé l’éminent bien-aimé, celui qui est le plus grand enseignant, le suprême enseignant, notre maître Mouhammad salla l-Lahou ^alayhi wa sallam.

Ce qui est très important dans le pèlerinage c’est que c’est un exercice pratique pour l’homme pour qu’il fasse preuve de patience, à supporter les difficultés, à supporter les épreuves et à combattre ses passions pour obtenir les hauts degrés et pour gagner le paradis qui a une étendue plus grande que les cieux et la terre et qui a été préparé pour ceux qui font preuve de piété.

Les rites du pèlerinage et les différentes stations du pèlerinage, et des endroits par lesquels passe le pèlerin ainsi que les actes qu’il accomplit durant l’accomplissement du pèlerinage, comporte des sagesses et des leçons très très grande. Nous allons voir pour prendre quelque une de ces leçons et quelque une de ces moralités pour le pèlerinage.

Pour ce qui est de la talbi^, la parole (labayk Allahoumma labayk), nous avons vu cela veut dire (je réponds à Ton appel ô mon Dieu, je répond à Ton ordre, je répond, certes je répond. Tu n’a pas d’associé. Les bienfaits, les louanges et la souveraineté T’appartiennent, Tu n’as pas d’associé). Cette talbiyyah, lorsque les pèlerins l’a récitent tous ensemble,nous rappelle le jour du jugement. Lorsque ‘Israfil, ^alayhi s-salam va souffler une première fois pour la fin de ce monde et une deuxième fois pour annoncer le début du jour du jugement, c’est-à-dire au premier souffle tous ceux qui étaient vivants vont mourir et au second souffle ce sera le signe de la résurrection de tous les morts. Donc cette talbiyyah nous rappellent lorsque tous vont être ressuscités pour le jour du jugement, lorsque ‘Israfil. Les pieux ce sont ceux qui ont accompli les devoirs, qui ont évité les péchés, ils seront reput, ils seront rassasiés, ils n’auront donc ni faim ni soif, ils seront habillés et ils seront sur des montures, sur des chameaux. Quant au musulman qui était grand pécheur, qui était désobéissant qui a commit des grands péchés, qui est mort sans se repentir de son péché, celui-là, cette catégorie, sera nu, dévêtu et nu-pieds. Quant au mécréant, que Dieu nous préserver de la mécréance, ils seront dévêtus, nu-pieds, et en plus ils seront traînés sur leurs visages pour les humilier, pour les rabaisser.

Lorsque le pèlerin fait les trajets entre AsSafa et Al-Marwah, entre les deux monts, il se rappelle qu’avait fournit le Messager éminent, que Allah l’honore et l’élève d’avantage en degrés, et l’effort qu’avaient fournit ses compagnons la vérité. Il se rappelle également lorsqu’il fait les trajets entre AsSafa et Al-Marwah, une sagesse éminente, un symbole très important en revivifiant d’une des anciennes traditions bénies. C’est en effet dans cet endroit que c’était retrouvé notre dame Hajar, la femme du Prophète de Dieu, notre maître ‘Ibrahim, ^alayhi ssalatou wa sallam, lorsqu’il l’avait laissé elle Hajar avec son fils ‘Isma^il dans cet endroit là béni, à la Mecque, sans qu’ils n’aient de provisions d’eau. Elle n’a pas cessé de faire les trajets entre AsSafa et Al-Marwah, dans cet endroit béni, à la recherche de l’eau pour elle et son fils, entre ces deux montagnes AsSafa et Al-Marwah. Elle se fiait à Allah jusqu’à ce que Allah l’a délivré de son épreuve et lui facilite. Il lui a fait sortir une eau douce, l’eau bénie de zamzam. Allah dit ce qui signifie :

 » Celui qui fait preuve de piété à l’égard de Dieu, Allah lui accorde une délivrance et Il lui accorde une subsistance d’une voie de laquelle il ne s’y attendait pas », il est en pleine difficulté et Dieu lui facilite, il trouve une issue.

Concernant la station de ^arafah, cette station comporte un rappel éminent, lorsque le pèlerin voit des milliers tous sur cette terre, parce que l’on a dit que les gens sont des millions chaque année mais peut être que lui il ne voit pas les millions, il voit des milliers autour de lui, il va se rappeler le jour du jugement. Il va se rappeler les différentes stations du jour du jugement lorsque les gens seront tous attroupés et chacun sera dirigé par son imam au jour du jugement. Il va se rappeler ce jour où les gens vont fuir les uns des autres parce que chacun a peur de droits qu’il a lésé, qu’il a outrepassé de l’autre, que l’autre vient réclamer, le droit que tu m’a pris. L’homme va fuir de son frère, il va fuir de sa mère, de son père, de sa compagne, de ses enfants. Chacun sera préoccupé par son propre état. Ce jour-là ni l’argent ni les enfants ne seront utiles, sauf celui qui viendra avec un coeur sain de toute mécréance.

Pour ce qui est du lancer dans les bassins, le pèlerin exécute l’ordre de Dieu de lancer des cailloux dans les trois bassins. Quand il lance les cailloux dans les bassins, il se rappelle comment le chaytan s’était représenté à notre maître ‘Ibrahim, ^alayhi ssalam, dans ces trois emplacements pour essayer de détourner notre maître ‘Ibrahim, ^alayhi ssalam. Et notre maître ‘Ibrahim, salla l-Lahou ^alayhi wa sallam, a lancé des cailloux sur le chaytan pour l’humilier, pour le rabaisser. Nous autres communauté du Prophète Mouhammad salla l-Lahou ^alayhi wa sallam, lorsque nous accomplissons le pèlerinage, nous lançons des cailloux dans ces trois bassins pour revivifier la tradition de notre maître ‘Ibrahim, ^alayhi ssalam. Nous faisons comme lui il a fait. Même si le chaytan n’est pas dans ces trois bassins, il n’habite pas là-bas mais en lançant les cailloux c’est comme si nous disions : « Ô toi, que Dieu nous a ordonné de prendre pour ennemi, toi que Dieu a maudit, nous te lapidons, nous te lançons des pierres parce que tu es maudit. » C’est cela le sens.

Lorsque les pèlerins partent faire les tours de tawaf, les tours autour de la ka^bah, cela représente une grande moralité, une grande symbolique qui est représentative de la croyance en l’unicité de Dieu. La ka^bah, cette bâtissequi est de forme cubique, qui est généralement recouverte d’un rideau noir et qui s’est changé d’ailleurs une fois par an, le jour de l’aïd, le jour de la fête. Cette bâtisse c’est la direction de la prière des musulmans où qu’ils soient sur terre.

Ceux qui sont au nord de la ka^bah, ils font la prière vers le sud, comme par exemple les pays de Ach-Cham, les pays de l’ex-union soviétique, la Russie. Tous ces gens-là font la prière en se dirigeant vers le sud. Et ceux qui sont au sud de la ka^bah, ils font la prière vers le nord, comme ceux qui sont au Yémen, ou plus bas qui sont à Madagascar ou aux comores. Toute cette partie-là ils font la prière vers le nord. Et ceux qui sont à l’ouest de la ka^bah, comme au pakistan ou un peu plus loin comme en philippines ou au Japon, tous ces gens-là font la prière vers l’Est. Et tous ceux qui sont à l’ouest de la ka^bah, comme les pays l’Égypte, le Sénégal, le Mali, les îles canaries, le Panamá, tous ces gens-là ils font la prière vers l’Est. Et ceux qui sont dans les quart qui restent, ils font la prière le quart opposé, par exemple ceux qui sont au sud-est de la ka^bah comme en Australie, ils font la prière vers le nord-ouest. Ceux qui sont au nord-ouest comme le Canada ou les États-Unis, ils font la prière vers le sud-est. Ceux qui sont au nord-ouest de la ka^bah comme en Corée ou plus haut plutôt comme la partie orientale de la Russie, ils font la prière vers le sud-ouest et ceux qui sont au sud-ouest comme l’Amérique latine, ils font la prière au nord-ouest. C’est notre direction pour la prière où que nous nous retrouvions. Mais le pèlerin, lors du pèlerinage il voit la ka^bah de ses yeux. Et tous les musulmans ils répètent ensemble la parole de tawhid : la ‘ilaha ‘illa l-Lah, mouhammadoun raçoulou l-Lah, il n’est de dieu que Dieu, Mouhammad est le Messager de Dieu. Et chaque fois que le regard se pose sur la ka^bah et qu’il invoque Dieu,son invocation sera exaucée si Dieu le veut. C’est une grande réussite. Et le sens des tours qu’il fait autour de la ka^bah, c’est-à-dire quelque soit ce qu’il m’arrive, quelque soit la situation, quelque soit ma vie, quelque soit les problèmes, je reste sur la croyance en l’Unicité de Dieu. Je ne m’écarte pas, je ne dévié as. C’est cela le sens des tours que les musulmans font lorsqu’ils font la ^oumraj et le hajj, lorsqu’ils font les tours autour de la ka^bah.

Que Allah nous accordé ainsi qu’à vous le pèlerinage à la maison sacrée et qu’Il nous accorde de rendre visite à notre Prophète Mouhammad, salla l-Lahou ^alayhi wa sallam.

La visite du Prophète, salla l-Lahou ^alayhi wa sallam, est une visite qui est licite. Il est licite de rendre visite au Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam. AsSouyoutiyy a rapporté ainsi dans son livre manalihi safa que le Prophète a dit ce qui signifie :

« Celui qui visite ma tombe, mon intercession lui est dut », c’est-à-dire que celui qui rend visite au Prophète, salla l-Lahou ^alayhi wa sallam, avec une intention sincère c’est-à-dire qu’il ne faisait pas cela pour que les gens disent du bien de lui, mais il était vraiment sincère pour l’Agrément de Dieu, parce que Dieu agrée que l’on accomplisse cela, et que son objectif était vraiment de rendre visite au Prophète, salla l-Lahou ^alayhi wa sallam et troisièmement que son argent est licite, le Prophète intercéder en sa faveur au jour du jugement, donc ne ratez pas cette occasion. Le Prophète a dit :

Man zara qabri wadjabat lahou chafa^ati

Ce qui signifie :  » Celui qui visite ma tombe, mon intercession lui est dut », donc voilà une grande porte pour le bien.

Il y a unanimité sur cela. Donc le caractère permis de rendre visite à la tombe du Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam est une question qui fait l’objet de l’unanimité des savants c’est-à-dire que c’est un acte méritoire qui donne des récompenses, selon l’unanimité que ce soit les chafi^ites, les hanafites, les hanbalites lu les malikites et d’autres. Et c’est généralement l’occasion lorsque l’on va faire le pèlerinage, on fait le détour pour se rendre à Médine, parce que Médine ne fait pas partie des étapes du pèlerinage mais puisque les gens font le voyage, les gens profitent pour rendre visite à notre maître Mouhammad, salla l-Lahou ^alayhi wa sallam. Même les malikites ont dit que c’est un devoir d’aller rendre visite au Prophète, certains malikites dans le livre tazibou t-talib de ^Abda l-haqq As-Saqiliyy, d’après Abôu ^Imran Al-Malikiyy. Dans son livre, il est passé sur une question qui a été posé à un savant qui s’appelle Abou Mouhammad Ibn Abi Zayd. Il été dit qu’un homme lui a loué ses services avec de l’argent pour que l’on accomplisse le pèlerinage pour lui et il a posé comme condition qu’il aille accomplir la visite du Prophète, mais il n’a pas pu cette année-là, il était excusé pour cela. Il a répondu :  » Il lui rend de l’argent pour la location la part de la distance pour faire la visite du Prophète « . salla l-Lahou ^alayhi wa sallam.

Donc on ne dit pas comme certains ignorants que ce serait péché que d’aller rendre visite au Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam, comme l’a dit Ibnou Taymiyya. Ibn Taymiyya est un homme qui est égaré. Et celui qui dit que c’est un péché, il contredit l’islam, il n’est pas musulman de dire cela. QueDieu nous en préserve.

Quelques questions concernant le pèlerinage.

– Concernant le tawaf, c’est-à-dire les tours autour de la ka^bah, il est une condition pour que les tours soit valable que la personne n’est pas de najaçah, de substances impures selon la loi de l’Islam, sur son corps et les vêtements. Et que la personne soit purifiée du grand hadath et du petit hadath. La femme qui a les menstrues, il ne lui est pas permis de rester à l’intérieur de la Mosquée Al-Haram. À la mosquée ene générale et à la mosquée Al-Haram où se trouve la ka^bah en particulier. Abou Dawoud a rapporté du hadith de ^Abdou l-Lah Ibnou ^Abbas (que Allah l’agrée lui et son père) que le Messager de Allah, salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit ce qui signifie :

« je n’autorise pas la mosquée à une femme qui a les menstrues ou à quelqu’un qui est jounoub », c’est-à-dire je ne les autorisé pas à rester dans la mosquée.

Et lorsque Notre dame ^A‘ichah, que Allah l’agrée, a interrogé le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam, elle lui a dit ce qui signifie :  » Comment je fais s’il m’arrive d’avoir les menstrues pendant le pèlerinage ? », il lui a dit ce qui signifie :  » Fais tout ce que le pèlerin fait mais ne fait pas les tours autour de la ka^bah, tant que tu as les menstrues « .

Les tours autour de la ka^bah ne sont pas valides de la part d’une femme qui a les menstrues. Elle attend plutôt la fin de ses menstrues puis elle fait le ghousl et à la suite de cela elle fait le tawaf. C’est ainsi qu’elle se comporte.

Quelques questions.

– Celui qui n’a pas fait la prière par paresse, par exemple il est resté cinq ans sans faire la prière, puis il a voulu la rattraper, il fait le rattrapage, il aura des récompenses par son rattrapage.

– Si quelqu’un écoutait la radio et il y avait du Qour’an qui passait, ou bien internet et puis il a changé vers quelque chose d’autre qui est licite ou bien il a carrément éteint,il ne commet pas de péché.

– Mouslim a rapporté de Jabir (que Allah l’agrée) que le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit ce qui signifie en français :

 » Les gens au paradis vont manger et boire mais il n’y a pas de selles, il n’y a pas de matière fécale, ils ne défèquent pas, ils n’ont pas de sécrétion nasale,ils n’ont pas d’urine, mais la nourriture qu’ils mangent sortira de leurs pores, de leur peau sous forme de musc (c’est-à-dire sous une très belle odeur comme le musc). Allah leur inspire de faire le tasbih (de dire soubhana l-Lah et de dire Allahou ‘akbar) tout comme Il leur inspire de respirer ».

– Notre maître Yahya, le fils de Zakariyya. Zakariyya lorsqu’il a eu son fils Yahya, lui et sa femme ils avaient plus que quatre-vingts dix ans. Notre maître Zakariyya a invoqué Allah pour qu’Il lui donne un fils pour qu’il y ait toujours quelqu’un qui enseigne aux fils de ‘Isra’il la religion. Yahya c’est le cousin de notre ^Iça ^alayhi s-salam. La mère de notre maître Yahya et la mère de notre maître ^Iça était des soeurs. Yahya et ‘Isha^. Dans le Qour’an, Allah a appelé Yahya Al-Hassour. Que veut dire Al-Hassour ? Al-Hassour veut dire celui qui n’a pas de penchants vers les femmes. Cela ne veut pas dire qu’il avait une maladie. Mais Allah à fait qu’il n’avait pas de penchant pour les femmes. Mais s’il le voulait, il le pouvait.

– Les âmes des musulmans après leur mort, après que leurs corps est été assimilés par la terre, leurs âmes vont vers le ciel. Et ces âmes discutent entre elles et ils se parlent. Il n’a pas été rapporté que le mort voit ceux qui viennent lui rendre visite. Mais ce qui a été rapporté c’est que si celui qui lui rend visite il le connaissait avant sa mort, c’est-à-dire celui qui rend visite le mort le connaissait quand il était vivant, il va le reconnaître lorsqu’il va lui passer le salam et il va lui rendre le salam. C’est cela qui est rapporté.

– ‘Adam ^alayhi s-salam a vécu milles années, environ trente au paradis et huit cent soixante-dix sur terre. Il était le premier Prophète, il était le premier des messagers.

– Il a été rapporté dans un hadith rapporté par At-tirmidhiyy que les pauvres entreront au paradis avant les riches, cinq cent années avant eux.

– La meilleure des femmes de l’humanité c’est d’abord Maryam ^alayha s-salam, ensuite Fatimah, ensuite Khadijah Bintou Khouwaylid, ensuite ‘Açiyah fille de Mouzahim, ensuite ^A‘ichah la fille de Abou Bakr. Que Allah les agrée.

Les enfants du Messager de Allah.

Les fils d’abord :

– il y a Al-Qaçim. La mère de Al-Qaçim c’est Khadijah. Et c’est par le prénom de son fils qu’il était surnommé, c’est-à-dire que le Prophète était surnommé Abou l-Qaçim,le père de Qaçim. Et il était le premier de ses enfants à mourir, il était mort à deux ans. Vous voyez comment le Prophète a subit des épreuves. C’est pas comme si l’enfant meurt après un jour comme il meurt après deux ans, c’est-à-dire que l’on s’attache. Plus il grandit, plus on s’attache avec l’enfant, c’est difficile.

– Il avait un fils qui s’appelait ^Abdou l-Lah qui était aussi de Khadijah. Il était appelé at-Tahir et il était aussi appelé at-tayyib. Il était né après la descente de la révélation au Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam.

– le troisième fils du Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam s’appelait ‘Ibrahim. ‘Ibrahim était d’une autre femme. Il était de Maria, d’origine copte. Le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a eu cet enfant avec elle près qu’elle soit entré en Islam, parce que elle était une esclave et le Prophète n’avait pas consommé avec elle sauf après qu’elle soit entré en Islam. Elle n’était pas une épouse. Et ‘Ibrahim son fils de Maria lorsqu’il est mort il avait dix-huit mois. Là aussi c’est difficile. Et ‘Ibrahim est enterré à Al-Baqi^.

Pour ce qui est des filles du Prophète,

La première que nous énonçons ici s’appelle Fatimah. Elle est Fatimah également fille de Khadijah. C’était la plus jeune des filles du Prophète, c’était la plus jeûne d’entre toutes ses soeurs. Elle était surnommée Az-Zahra, c’est-à-dire la rayonnante parce que son visage était rayonnant. Et elle ressemblait beaucoup à notre maître Mouhammad salla l-Lahou ^alayhi wa sallam. Elle a été épousée par ^Aliyy Ibnou Abi Talib. Et elle était mort à l’âge de vingt-neuf ans. Et c’est son mari notre maître ^Aliyy qui lui a fait la toilette mortuaire, qui a lavé son corps et c’est notre maître Abou Bakr AsSiddiq qui a dirigé la prière funéraire pour elle.

Ensuite il y a Zaynab qui est aussi la fille de Khadijah. C’était la plus âgées des fille du Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam. Elle était morte en l’an huit de l’Hégire et notre maître Mouhammad salla l-Lahou ^alayhi wa sallam est entré dans sa tombe pour déposer son corps. Ce n’est pas facile. Déjà enterrer ses parents ce n’est pas facile, que dire d’enterrer ses enfants.

Ensuite il y a Rouqayyah, elle était fille de Khadijah. Rouqayyah était morte à Médine, elle était morte le dix-septième mois après l’Hégire, l’émigration du Prophète.

Ensuite il y a Oummou Kalthoum qui est elle aussi la fille de Khadijah. Elle était morte la neuvième année de l’Hégire. Rouqayyah et Oummou Kalthoum était les épouses de ^Outhman (Que Allah l’agrée). Il avait épousé Rouqayyah,après la mort de Rouqayyah il a épousé Oummou Kalthoum. C’est pour cela qu’il a été surnommé celui qui a les deux lumières.

Certains hafidh du hadith du Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam ont dit que tous les enfants que le Messager salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a eu étaient avec khadijah, mis à part ‘Ibrahim. ‘Ibrahim il l’a eu de Maria. Et tous les enfants du Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam sont morts durant la vie du Prophète mis à part Fatimah qui est morte après lui.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :