Chaykhaboulaliyah's Blog


Les trois niveaux des croyants

Posted in Uncategorized par chaykhaboulaliyah sur décembre 23, 2016

La louange est à Allah le Seigneur des mondes, que Allah honore et élève davantage le rang de notre maître Mouhammad Salla l-Lahou ^alayhi wa sallam, et qu’Il préserve sa communauté de ce qu’il craint pour elle.

Nous demandons à Allah qu’Il nous fasse apprendre ce que nous ignorons et qu’Il nous fasse nous rappeler de ce que nous avons oublié, et qu’Il nous augmente en connaissance. Et nous Lui demandons de nous préserver de l’état des gens de l’enfer. Nous demandons à  Allah qu’Il fasse que nos intentions soient sincères par recherche de Son agrément.

 

Allahou tabarakah wa ta^ala dit dans le Qour’an qu’Il a honoré le fils de ‘Adam. Pourquoi est-ce que le fils de ‘Adam a été honoré?

Parce qu’il y a des prophètes parmi les humains. Et  les prophètes sont les meilleurs des créatures de Allah. Il n’y a pas de prophète qui ne soit pas un être humain.

Les anges il n’y a pas de prophète parmi eux. Les prophètes ne sont que des humains. Les jinns également ne sont pas des prophètes. Les prophètes sont parmi les humains.

 

Comme il y a des prophètes parmi les humains, les humains sont meilleurs que d’autres créatures. S’il n’y avait pas eu de prophètes, les anges auraient été meilleurs que les humains. Mais Allah a voulu par Sa Volonté qui est éternelle qu’il y ait des prophètes parmi les humains. La preuve que les prophètes sont meilleurs que les anges, c’est que Allah a fait que les anges se prosternent pour ‘Adam.

Allah a ordonné aux anges de se prosterner pour ‘Adam à titre de glorification, de respect, de salutation et non pas d’adoration. Car Allah n’ordonne pas à Ses esclaves d’adorer autre que Lui.

L’ordre que Allah ta^ala a donné aux anges de se prosterner pour ‘Adam, c’était juste après la création de ‘Adam. Et c’était là une annonce pour les anges, que celui pour lequel ils se prosternent, il aura un certain degré et aura une place importante.

 

Il y a deux choses ici :

  • Allah a fait que les fils de ‘Adam peuvent se déplacer sur terre et en mer.
  • Et Allah a accordé aux êtres humains beaucoup de belles choses, des choses par lesquelles Allah a honoré les humains

Allah a accordé ces belles choses pas seulement aux croyants, Il les a accordé aux croyants et aux non croyants.

Allah ta^ala a voulu par Sa parole : « wa laqad karramna », manifesté Sa Grâce et Ses Bienfaits aux fils de ‘Adam.

Allah a annoncé aux humains que le fait qu’ils puissent profiter de Ses Bienfaits, c’est une Grâce de Sa part. Comme il nous a appris qu’Il a accordé Ses Bienfaits, et que Ses Bienfaits peuvent en profiter aux croyants et aux non croyants.

 

Juste après il y a la parole de Dieu : « et nous leur avons accordé un degré supérieur à beaucoup d’autres ». Cette dernière partie concerne les croyants. Le fait qu’ils aient un degré supérieur, cela est réservé aux croyants. Le fait que Allah a crée des choses par lesquelles peuvent bénéficier les  humains, ça c’est général. Allah a accordé Ses Grâces aux croyants et aux non croyants.  Mais qu’est-ce qui est spécifique aux croyants ?

C’est qu’ils ont un degré supérieur.

 

Les croyants parmi les humains sont de 3 niveaux :

  1. Le degré supérieur ce sont les prophètes. Ils sont meilleurs que tout ce que Allah a créé.

Les prophètes ce sont des humains. Et il n’y a pas de prophétie si ce n’est chez les humains. Les prophètes sont meilleurs que les anges, que toutes les créatures de Dieu.

  1. Le deuxième niveau ce sont les humains qui ont un degré particulier. Après les prophètes, il s’agit des Saints, des Waliyy. Parmi les compagnons du messager de Allah Salla l-Lahou ^alayhi wa sallam, comme les 4 califes, nos maîtres Abou Bakr, ^Oumar, ^Outhman et ^Aliyy. Ils sont les meilleurs des saints de cette communauté et ils sont les meilleurs des saints de toute l’humanité. Des 4 califes et des 6 qui les suivent pour faire les 10 à qui le prophète a annoncé la bonne nouvelle du paradis. Les 4 califes et les 6 qui les suivent sont d’un degré élevé selon le jugement de Alla Les 6 sont : Talha ‘Ibnou ^Oubaïdil-Laah, Az-Zoubayyir ‘Ibnoul ‘Awwam, Sa^id ‘Ibnou Zayd, Sa^ad ‘Ibnou Abi Waqqas, ^Abdour-Rahman ‘Ibnou ^Aouf et Abou ^Oubeida ^Amir ‘Ibnou Jarrah.

Ces dix sont les meilleurs des saints.

Apres ces 10 dans le mérite, il y a beaucoup de saints parmi les compagnons du messager de Allah Salla l-Lahou ^alayhi wa sallam. Et ceux qui sont venus après le messager de Allah Salla l-Lahou ^alayhi wa sallam des saints de sa communauté.

  1. Troisième niveau, ce sont les croyants qui font partie du commun. C’est-à-dire ceux qui ne sont pas des saints. Ces trois sont compris dans la parole de Allah : « nous leur avons accordé un degré supérieur à beaucoup de ceux que nous avons créés ».

 

Cependant, le premier niveau a une particularité, c’est qu’ils sont meilleurs que les créatures de Dieu dans l’absolue. De quel niveau nous parlons ?

Celui des prophètes. Les prophètes, chaque individu d’entre eux est meilleur que n’importe quel ange de Dieu.

Nous n’exceptions aucun prophète. Tout prophète depuis ‘Adam jusqu’à notre maitre Mouhammad Salla l-Lahou ^alayhi wa sallam sont tous meilleurs que les anges.

 

Pour ce qui est du deuxième niveau, ils viennent dans l’ordre de mérite après les prophètes mais ils sont meilleurs que les autres anges, pas les meilleurs des anges. C’est-à-dire que les saints viennent après le degré des prophètes et après le degré des anges de plus hauts degrés. Qui sont les anges de plus haut degré ?

Ce sont les anges comme Jibril, Mikail, ^Azrail, ‘Israfil, comme les anges qui portent le trône.

Il y a d’abord les prophètes, ensuite ces anges des plus hauts degrés, ensuite les saints de plus haut degrés.

 

Allah ta^ala a cité sa parole : « wa faDDalnahoum ^ala kathirin min man khalaqna ».

 

C’est pour nous apprendre et nous faire comprendre que le mérite n’est pas pour chaque humain, mais pour les croyants seulement.

Parce que ceux qui ne sont pas sur l’islam comme ’iblis, ceux qui l’ont suivi, sont les plus méprisables des créatures de Dieu.

C’est pour cela que cette dernière phrase ne les concerne pas. Ce n’est pas eux qui sont concernés par le fait d’avoir eu « un degré supérieur à beaucoup de ceux que Dieu a créé ». Le degré supérieur à beaucoup de ceux que Dieu a créé c’est pour les croyants seulement. Cette phrase ne concerne pas les non croyants parmi les musulmans.

 

Quant à la première partie du verset dans lequel Allah nous apprend qu’Il a donné énormément de Bienfaits, entre autres de pouvoir se déplacer sur terre, de pouvoir se déplacer en mer, ceci est commun aux croyants et aux non croyants.

Egalement parmi ces choses là,  les croyants et les non croyants s’associent dans les choses dans lesquelles on trouve du plaisir.

Les non croyants, même s’ils participent, même s’ils profitent eux aussi de nombreux Bienfaits que Dieu a accordé dans ce bas monde, ces Bienfaits qu’ils reçoivent dans ce bas monde seront une source de châtiment pour eux dans l’au-delà.

Pourquoi ces Bienfaits dans ce bas monde seront une source de châtiment pour eux dans l’au-delà?

Car ils n’ont pas accomplit le remerciement obligatoire à Dieu avec les Bienfaits que Dieu leur a accordé. Dans le bas monde c’est certes un bienfait, mais dans l’au-delà ce sera une source de châtiment.

 

Par ailleurs, dès qu’ils quittent la vie ils seront privés de la Miséricorde de Dieu, leur âme et leur corps n’aura plus aucune félicité. Même le souffle d’air frais qui rafraichit, ils ne l’auront pas.

Il est rapporté dans le Qour’an que les non croyants lorsqu’ils seront en enfer, ils vont dire au gens du paradis : « versez nous un peu d’eau pour qui puisse nous rafraichir » ou « donnez-nous de ce que Allah vous a accordé ».

Mais les gens du paradis leur répondront : « Allah en a privé les non croyants ». C’est-à-dire que Allah ne leur accorde pas ce qu’ils souhaitent.

 

Les non croyants seront privés d’eau dans l’au-delà. L’eau qui permet à l’âme de se rafraichir et qui permet au corps de se reposer, ils ne l’auront pas. Ils auront une boisson qui est extrêmement bouillante, qui déchire leurs entrailles et qui ne va pas les soulager de leur soif.

Quand ils ingurgitent cette eau, ce sera une cause pour que leurs intestins se déchirent tellement ce sera une eau chaude mais ils ne vont pas mourir. Mais ce ne sera pas une cause qui va les soulager de leur châtiment.

Si Allah leur avait prédestiné la mort, ils seraient mort de cette eau extrêmement chaude. Mais Allah ne leur a pas prédestiné de mourir. Le châtiment qu’ils ont c’est le pire des châtiments. L’eau également qui est extrêmement chaude, qui a été chauffée avec le feu de l’enfer et qui est arrivée à une température très élevée, également ce ne sera pas une cause de leur mort. Car Allah n’a pas prédestiné la mort pour les non croyants en enfer.

 

Et avant l’entrée en enfer, dans les différentes stations du jour du jugement, ils seront humiliés, apeurés, dévoilés, parce que leur mensonge à propos de Dieu sera connu de tout le monde. Et ils subiront différents sortes de châtiment dans les différentes stations du jour du jugement et jusqu’en enfer.

Il apparait donc qu’il ya une différence entre le fait de recevoir des Bienfaits de la part de Dieu et le fait d’avoir des mérites selon le jugement de Dieu.

Allah peut honorer quelqu’un en lui accordant des bienfaits physiques uniquement.

Et il se peut que l’honneur soit par des bienfaits physiques mais également par un mérite et des degrés élevés selon le jugement de Dieu.

 

Si on parle de Takriim dans ce bas monde, ce sera en donnant aux non croyants ces bienfaits dans ce bas monde.

Allah leur a fait Grâce par des différents organes par lesquels ils peuvent percevoir les bienfaits. Il leur a fait Grâce par de nombreux bienfaits comme subsistance et le fait de pouvoir se déplacer sur terre pour profiter de ce que Allah a créé. C’est là uniquement la part des non musulmans dans le bas monde.

Mais dans l’au-delà ils n’auront aucune part d’honneur, ils ne gouteront à rien pas même dans leur tombe à un seul atome de bienfaits de subsistance.

 

Dans le verset Allah ta ^ala dit :

«Wa rahmati waçi^at koulla chay’ »

 

Cela veut dire que la Miséricorde de Allah atteint toute chose. Qu’est-ce que ca veut dire toute chose ?

C’est-à-dire dans le bas monde. La Miséricorde de Allah touche le croyant et le non croyant, les animaux, les oiseaux, les jinns et d’autres choses encore. Tout ceux là bénéficieront de la Miséricorde de Dieu dans ce bas monde. C’est une Miséricorde générale. Allah nous apprend que dans l’au-delà Sa Miséricorde Il l’accorde spécifiquement, uniquement, à ceux qui auront évité toutes formes de mécréance. Dans cette vie d’ici bas la Miséricorde de Allah concerne toute chose, même les animaux. Allah fait que la jument lorsqu’elle met bas, elle écarte ses jambes pour ne pas piétiner le poulain. Tout cela est une Miséricorde de la part de Dieu.

Allah Sa Miséricorde concerne toute chose dans cette vie, mais dans l’au-delà elle ne sera réservée qu’aux croyants.

Allahou ta ^ala par Sa Grâce, par Sa Miséricorde, a fait que Sa Miséricorde dans ce bas monde est générale, elle concerne tous les croyants et les non croyants.

Allah a fait que Sa Miséricorde concerne dans l’au-delà les croyants et pas les non croyants. Et c’est une justice de Sa part, parce que Allah n’est pas obligé de faire quoi que ce soit.

Allah ta ^ala, il n’y a personne qui a un droit sur Lui, qui Le contraigne à faire quoi que ce soit. C’est Lui qui a tous les droits sur Ses esclaves et qui leur oblige de faire ce qu’Il veut.

 

Allah a fait que ceux qui ont une raison parmi les humains, les anges et les jinns, ils ont l’obligation d’adorer Dieu et de ne pas Lui attribuer d’associés.

Celui qui s’est acquitté de ce dont Allah l’a chargé, qui a adoré Allah, qui n’a pas attribué d’associés à Allah, alors il aura fait ce que Allah lui a ordonné de faire.

Si en plus après avoir adorer Dieu, cru en Son Unicité, exempter Dieu de toute ressemblance avec Ses créatures, si la personne a cru au prophète et en tout ce que les prophètes ont transmit, et qui a cru en notre maître Mouhammad Salla l-Lahou ^alayhi wa sallam, après cela, si la personne accomplit tous les devoirs, délaisse tous les péchés, alors on dit qu’elle a un degré de foi complète.

Le croyant accompli c’est celui qui a ces caractéristiques. Il a accomplit les devoirs et a évité les péchés.

Celui qui a ces caractéristiques, alors qu’il remercie Dieu, parce que c’est Allah qui lui a inspiré cette foi, cette sincérité dans l’adoration pour accomplir tous les devoirs et éviter tous les péchés.

 

Il y a un groupe de gens qui déforment ce verset : « wa laqad karramna baniAdam ».

Qu’est-ce qu’ils veulent dire par là ?

Ils prétendent que ce verset veut dire que tous les humains qu’ils soient croyants ou non croyants sont honorables. Or, ceci contredit le Qour’an, ça contredit la parole de Allah, la parole de Son messager et ça contredit la religion. Ils ont prétendu trouver dans ce verset un argument pour leurs mauvaises prétentions, que l’être humain qu’il soit croyant ou non croyant, qu’il soit un saint, qu’il soit un hypocrite, qu’il n’y a pas de différence entre tous puisque c’est Allah qui a crée tout le monde. Ces gens là sont les pires des mécréants. Parce qu’ils prétendent qu’ils font partie des meilleurs musulmans. Ces gens ont déformé ce verset et ils ont prétendu que ce verset signifiait que tous les humains Allah les agrée, ces gens ont déformé le Qour’an.

 

Allah a révélé le Qur’aan, il est Moutachabih. Qu’est-ce que ça veut dire ici Moutachabih ?

C’est-à-dire que les versets se ressemblent les uns les autres dans un sens, que les versets se consolident, s’expliquent les uns les autres. Certains versets expliquent d’autres versets. Les versets ne se contredisent pas.

Allah ta ^ala n’a pas dit que Ses esclaves sont tous équivalents dans l’ordre de mérite, et que les croyants tout comme les non croyants Allah les agrée. Le verset ne veut pas dire que tous les humains quel que soit leur religion ils sont honorables. Allah nous a apprit dans Son Livre Honoré qu’Il n’aime pas les non croyants.

« Dis, obéissez à Allah, obéissez au messager, et ceux qui refusent de croire en Allah et en Son messager, alors certes Allah n’aime pas les mécréants ».

Donc le croyant n’aime pas celui que Dieu n’aime pas.

Il n’y a pas de différence entre un non croyant qui agit bien avec les gens et un non croyant qui n’agit pas bien avec les gens.

Les non croyants sont tous des gens que Allah n’agrée pas. Mais leur châtiment diffère selon la gravité de ce qu’ils ont fait. Le non croyant, qui lui, veille à diffuser sa mécréance, à l’enseigner aux gens, son châtiment est plus grave que celui qui est non croyant et qui ne veille pas à diffuser sa mécréance. Et même ceux qui veillent à diffuser leur mécréance sont de différents niveaux.

 

Pharaon et les mécréants humains qui l’ont suivi seront parmi ceux qui subiront le plus grave des châtiments au jour du jugement en enfer.

Et il y a également d’autres mécréants qui feront partie de ceux qui subiront les pires des châtiments au jour du jugement en enfer comme : Abou Jahl, Oubeïd ‘Ibn Khalaf, Qaroun, Haman, Noumroud.

 

Et à ces époques proches, il y a eu des gens parmi les humains qui appellent à la mécréance, qui n’auront pas un châtiment inférieur à celui de pharaon  et ceux qui l’ont suivi. Il y a parmi eux, mêmes ceux qui auront un châtiment supérieur comme ceux qui nient l’existence de Dieu, ils n’auront pas un châtiment inférieur dans l’au-delà que Pharaon et que ceux qui les ont suivis.

 

Et il y a un groupe de non croyants à qui l’appel à l’Islam n’est pas parvenu. Ils ont vécu sur la mécréance. Ces gens là sont exceptés du châtiment de Allah malgré leur mécréance. Pourquoi ?

Parce que Allah châtie dans l’au-delà le mécréant à qui est parvenu l’appel à l’islam et qui s’en est détourné. Or, ce groupe de gens de mécréants n’ont pas entendu l’appel à l’islam. Ils ont vécu sur la mécréance mais Allah les a excepté du châtiment dans l’au-delà.

 

Allah ta ^ala a cité en bien les premiers qui sont entrés en islam, qu’ils fassent partie des Mouhajirins ou qu’ils fassent partie des ‘AnSars.

Al-Mouhajirouns ce sont ceux qui ont émigré de la Mecque à Médine. Et les ‘AnSars ce sont les musulmans de Médine qui ont accueilli les émigrants.

Il y’a un compagnon parmi les premiers à être entré en islam des Mouhajirins et des ‘AnSars, qui s’appelle ^Abdul-Laah ‘Ibn Mas^oud que Allah l’agrée.

C’était un savant parmi les compagnons et il était réputé, il faisait partie de ceux qui ont rapporté beaucoup de hadiiths du Messager. De ceux qui restaient beaucoup aux cotés du messager pour apprendre de lui. Justement c’est à son sujet qu’a été révélé ce verset qui fait l’éloge des premiers à être rentré en islam.

 

Les ‘AnSars sont les compagnons du messager de Allah et sont de Médine.

Donc ils ont été appelé ainsi Al-‘AnSars, les partisans alors qu’une partie d’entre eux fait partie de la tribu de Al-Khazraj et une autre partie d’eux fait partie de la tribu de Al-‘Aws. Mais c’est l’islam qui leur a donné cet appellation de Al-‘AnSars _ les partisans.

 

Et pour ce qui est des Mouhajirouns, les émigrants, ce sont les musulmans de Médine parmi lesquels il y’a les 4 califes : Bakr, ^Oumar, ^Outhman et ^Aliyy ; et les 6 qui ont été cité avec eux dans l’annonce de la bonne nouvelle du paradis : Talha ‘Ibnou ^Oubaïdil-Laah, Az-Zoubayyir ‘Ibnoul ‘Awwam, Sa^id ‘Ibnou Zayd, Sa^ad ‘Ibnou Abi Waqqas, ^Abdour-Rahman ‘Ibnou ^Aouf et Abou ^Oubeida ^Amir ‘Ibnou Jarrah.

 

Ils sont tous des émigrants, ils étaient entrés en islam quand le messager était encore à la Mecque, avant l’émigration.

Ils ont été aux côtés du messager de Allah pendant une longue période puis ils ont émigré à Médine. Ces émigrants sont meilleurs que les partisans.

La première couche des croyants accomplis qui sont honorables selon le jugement de Dieu ce sont les compagnons du messager de Allah qui sont venus de la Mecque, qui sont les émigrants.

^Abdul-Laah ‘Ibn Mas^oud dont on parle fait partie des émigrants. Qu’est-ce qu’il a dit ?

Il a dit : « ne t’empresse pas de faire l’éloge de quelqu’un parce qu’il se peut que tu vois en lui des choses que tu détestes par la suite. Et ne t’empresse pas de blâmer quelqu’un parce qu’il se peut que tu vois en lui des choses qui vont te plaire ».

Le sens de son propos c’est que si quelqu’un s’empresse de faire l’éloge d’un autre, il se peut qu’il s’en rende compte par la suite qu’il a du mal en lui, que c’est quelqu’un de mauvais. Et qu’il prenne peur pour ne pas mettre en garde les gens contre lui parce qu’il a déjà fait son éloge. Et il va avoir peur des gens par son silence.

Egalement, il se peut que quelqu’un s’empresse de blâmer un autre puis il s’avère que c’était quelqu’un qui a du mérite et il va manquer de profiter de lui. Car il l’a blâmé auparavant,  il l’a méprisé alors qu’il a besoin de profiter de lui.

C’est pour cela la sagesse implique de ne pas nous empresser de dire du bien, de faire l’éloge de quelqu’un et de ne pas nous empresser de faire le blâme de quelqu’un.

Il convient que notre éloge de quelqu’un soit de la manière conforme à la manière de l’islam. Et que notre blâme de quelqu’un soit conforme à la loi de l’islam.

 

Celui qui a connu des raisons valables dans la loi de l’islam, qui implique de faire l’éloge de quelqu’un selon la loi de l’islam, alors il peut faire son éloge.

Et celui qui a prit connaissance de raison valable dans la loi de l’islam, qui implique de blâmer une personne alors il la blâme dans l’intention de mettre en garde contre elle si c’est une personne musulmane et qu’elle n’a pas quitté l’islam.

Mais s’il s’est assuré que cette personne a quitté l’islam, il est permit de la blâmer aussi bien dans l’intention de mettre en garde contre elle que sans cette intention de mise en garde contre elle, parce que ce n’est plus une musulmane.

 

La personne vertueuse n’est pas celle qui ne cite aucune personne en mal. S’il ya nécessité de blâmer quelqu’un conformément à la loi de l’islam, il blâme.

Et le vertueux ce n’est pas celui qui critique ou porte atteinte à tout à chacun sans preuve.

Le musulman vertueux c’est celui qui fait l’éloge de celui qui mérite l’éloge et qui blâme celui qui mérite le blâme.

Comme si par exemple il a prit connaissance qu’il donne des avis sans sciences, ou qu’il rend licite ce qui est interdit, ou qui rend interdit ce qui est licite.

S’il prend connaissance de cela chez quelqu’un, il le cite. Il ne va pas dire : « moi je ne parle par des gens ».

 

Ces savants grâce à qui nous avons pu connaitre les sujets de notre religion, ce sont eux l’intermédiaire pour nous rapporter le Qour’an, pour nous transmettre  les hadiths du prophète jusqu’à nous.

Eux faisaient l’éloge de celui qui méritait les éloges et ils critiquaient celui qui méritait les critiques.

Quant à celui qui prétend qu’il est vertueux et qui ne met pas en garde contre ceux qui trompent les gens dans les sujets du bas monde et dans les sujets de la religion, celui-ci n’est pas un vertueux mais c’est un chaytan qui est muet.

Tout comme l’a dit un savant qui s’appelle Abou ^Aliyy Ad-Daqqaq : « celui qui se tait, qui ne dénonce pas ceux qui méritent d’être dénoncé, c’est un chaytan qui est muet ».

 

 

 

 

 

Information utile :

« La science de la religion ce n’est pas une réflexion que quelqu’un fait dans son coin. La science de la religion c’est quelque chose que l’on reçoit par transmission des gens qui sont dignes de confiance, qui ont la connaissance et qui ont eux-mêmes prit ces connaissances auprès de leur semblable avec une chaine de transmission ininterrompue qui remonte jusqu’aux compagnons du messager de Allah Salla l-Lahou ^alayhi wa sallam ».

 

 

 

Publicités
Commentaires fermés sur Les trois niveaux des croyants

%d blogueurs aiment cette page :