Chaykhaboulaliyah's Blog


Du Livre Al-Bourhaanou l-Mou’ayyad de notre maître Ahmad Ar-Rifaa3iyy

Posted in islam par chaykhaboulaliyah sur mars 23, 2010
Tags: , , ,

L’Imam Ahmad Ar-Rifa^iyy , que Allah lui fasse miséricorde, a dit :

Donne le conseil à tes frères et essaie de rassembler leur cœur, et réunis les gens de toutes tes forces. Incite les gens à devenir véritablement des soufi, à prendre la voie du tasawwouf. Emplis ton cœur de dhikr, d’évocations de Dieu. Embellis ton cœur par la méditation et éclaire ton intention par la sincérité, et recherche l’aide de Allah, et patiente face aux épreuves de Allah, et sois satisfait de Allah, ne te rebelle pas contre Lui, et dis : « al-hamdou li l-Lahi ^ala koulli ha» (la louange est à Allah dans toute situation), et multiplie les invocations en faveur du Prophète honorable, salla l-Lahou ^alayhi wa sallam. Et si tu sens de ton âme, un mauvais penchant ou de l’orgueil, alors fais le jeûne par recherche de l’agrément de Allah. Et reste chez toi, et ne vas pas beaucoup au marché, et aux endroits de loisirs, car celui qui délaisse ces endroits-là, il obtiendra la délivrance.

Honore ton invité, fais miséricorde à ta femme et à tes enfants, et à ton serviteur,  et évoque Allah dans tous les cas, et sois sincère, dans ton for intérieur et dans ton apparence, et œuvre pour l’au-delà, avec de bons actes, et fais en sorte que ce que tu fais dans le bas monde soit des provisions pour l’au-delà. Ceci est mon conseil pour toi et pour tous ceux qui suivront mon chemin, et pour mes frères et pour tous les musulmans, et les biens aimés, que Allah fasse qu’ils soient nombreux. Et je demande que Allah l’Eminent, me pardonne tous mes péchés, et je me repens à Lui. Mon fils, le Prophète, salla l-Lahou ^alayhi wa sallam, a dit ce qui signifie : « si un esclave cache en son for intérieur, un caractère ou un sentiment, Allah lui donnera pour parure le résultat de ce sentiment. S’il a du bien dans son cœur, il sera embelli par du bien, et s’il a du mal dans son cœur, il sera recouvert de mal ».

Mon fils, si tu as une raison que tu utilises véritablement correctement, tu ne vas pas pencher pour le bas monde, même si le bas monde vient vers toi, car le bas monde est traître, le bas monde se rit des gens qui s’attachent à lui. Celui qui s’écarte du bas monde, il en sera sauvé, et celui qui penche vers le bas monde, il y sera éprouvé. Il a été rapporté que : « l’amour du bas monde, c’est l’origine de tous les péchés ». Tout comme l’amour du bas monde est à l’origine de tous les péchés, également, se détourner du bas monde, est à l’origine de toute bonne action. Le bas monde est comme une vipère,  douce au toucher, mais dont le poison est mortel, ses plaisirs s’estompent rapidement, ses jours s’écoulent comme un rêve, alors occupe-toi dans le bas monde par la piété à l’égard de Allah, ne tombe pas dans l’insouciance et l’oubli de son évocation un seul instant, et si un moment d’insouciance te parvient, alors empresse-toi pour rattraper cela, et reprend la méditation et évoque Allah, et éprouve de la pudeur à l’égard de Allah, surveille ton âme, par recherche de l’agrément de Allah quand tu es seul ou en compagnie des gens, et remercie Allah dans tous les cas, et ne t’occupe pas des autres. Sois un soufi pur, et ne sois pas un hypocrite parce que cela te mènera à ta perte.

Le tasawwouf véritable, c’est se détourner de tout autre que Allah et de ne pas occuper son esprit par autre que Allah, c’est se fier à Allah, c’est s’en remettre dans tous les cas à Allah, c’est attendre les bienfaits de Allah, c’est la crainte de Allah dans tout instant, et c’est le fait de penser du bien au sujet de Allah ta^ala.

Mon fils, si tu apprends une science, et que tu entends une belle parole qui t’es rapportée, alors applique-là, et ne sois pas de ceux qui apprennent mais qui ne pratiquent pas. La sauvegarde du savant, est grâce à sa science et à ses actes, c’est le fait d’agir conformément à sa science, et la perte du savant, c’est qu’il délaisse les pratiques. Ne perds pas ton temps dans les loisirs et les jeux, ne perds pas ton temps à écouter les instruments de musique, et les paroles de ceux qui racontent des histoires, car le fait de rester éternellement dans le bas monde est impossible, et le fait de se pencher et de s’investir totalement dans le bas monde, c’est une ignorance qui mène à un égarement. Fais en sorte que ton esprit soit occupé par les prophètes et les envoyés qui t’ont précédé, et pense aussi aux tyrans et aux sultans qui sont morts comme s’ils n’avaient pas existé, eux nous ont précédé, et nous sommes sur leur voie, alors marche sur la voie des vertueux, afin que tu sois rassemblé parmi eux, et que tu sois de leur groupe. » Fin de citation de l’Imam Ahmad Ar-Rifa^iyy tirée de son livre Al-Bourhanou l-Mou’ayyad.

Allah ta^ala A^lam wa Ahkam (Allah sait et a plus de sagesse que tout autre).

Nous demandons à Allah qu’Il fasse que nous soyons de ceux qui lorsqu’ils écoutent de belles paroles, ils en tirent profit, et ils les appliquent.

Commentaires fermés sur Du Livre Al-Bourhaanou l-Mou’ayyad de notre maître Ahmad Ar-Rifaa3iyy

%d blogueurs aiment cette page :