Chaykhaboulaliyah's Blog


Invocations et évocations que l’on dit en des occasions diverses (deuxième partie)

Posted in Invocations par chaykhaboulaliyah sur mars 24, 2011

Ce que l’on dit lorsqu’on se lève d’une assemblée

« Soubhanaka l-Lahoumma wa bihamdik ‘achhadou ‘an la ‘ilaha ‘illa ‘ant ; ‘astaghfirouka wa ‘atoubou ‘ilayk ». Ce qui signifie : « Ô Allah, Tu es exempt d’imperfection, nous Te remercions, je témoigne qu’il n’est de dieu que Toi, je demande Ton pardon et je me repends à Toi ».

 

Ce que l’on dit pour celui qui a éternué

Celui qui a éternué et qui a dit : « Al-hamdou li l-Lah », il est recommandé de lui dire : « Yarhamouka l-Lah ». et celui qui a éternué lui répond alors en invoquant Allah ta^ala en sa faveur en disant : « Yahdikoumou l-Lahou wa youslihou balakoum », ce qui signifie : « Que Allah vous guide et qu’Il apaise votre esprit ».

 

Ce que l’on dit lorsqu’on entend le cri du coq

Celui qui entend le cri du coq, il lui est recommandé qu’il demande à Allah ta^ala Sa grâce car le coq a vu un ange et on demande à Allah ta^ala à cette occasion des biens du bas monde et de l’au-delà.

Ce que l’on dit lorsqu’on entend les braiements d’un âne

Celui qui entend les braiements d’un âne, il lui est recommandé de rechercher la préservation par Allah contre le chaytan maudit car l’âne a vu un chaytan. Il dit : « ‘a^oudhou bi l-Lahi mina ch-chaytani r-rajim ».

Ce que l’on dit lorsqu’on voit le croissant lunaire

« Allahou ‘akbar, Allahoumma ‘ahillahou ^alayna bi l-‘amni wa l’imani wa s-salamati wa l-‘islam wa t-tawfiqi lima touhibbouhou wa tarda ; rabbouna wa rabbouka l-Lah ». Ce qui signifie : « Allah est plus éminent en degré que tout chose. Ô Allah, fais que ce croissant soit un croissant de paix, de foi, de sécurité, d’islam et de réussite pour faire ce que Tu agrées. Notre Seigneur et ton Seigneur c’est Allah ».

 

Ce que l’on dit lorsque le vent souffle

« Allahoumma ‘inni ‘as’alouka khayraha wa khayra ma fiha wa khayra ma ‘oursilat bih ; wa ‘a^oudhou bika min charriha wa charri ma fiha wa charri ma ‘oursilat bih ».

Ce qui signifie : «Ô Allah, je Te demande du bien de ce vent, du bien de ce qu’il contient et du bien de ce pourquoi il a été envoyé et je recherche Ta préservation contre le mal de ce vent, le mal de ce qu’il contient et le mal de ce pourquoi il a été envoyé ».

 

Ce que l’on dit lorsqu’on entend le tonnerre

 

« Soubhana man yousabbihou r-ra^dou bihamdihi wa l-mala’ikatou min khifatih ». Ce qui signifie : « Il est exempt d’imperfection Celui pour leQuel le tonnerre fait le tasbih et les louanges et les anges font le tasbih et les louanges par Sa crainte ».

 

Ce que l’on dit lorsque la pluie tombe et qu’on la voit

 

Il dit  : « Allahoumma j^alhou sayyiban hania». Ce qui signifie : « Ô Allah, fais que ce soit un déversement bienheureux ».

Ce que l’on dit lorsqu’on craint les gens

« Allahoumma ‘inna naj^alouka fi nouhourihim, wa na^oudhou bika min chourourihim ». Ce qui signifie : « Ô Allah, nous te demandons que Tu nous préserve de leur mal ».

« Allahou, Allahou rabbi la ‘ouchrikou bihi chay’a ». Ce qui signifie : « Allah, Allah est mon Seigneur, je ne Lui attribue aucun associé ».

 

Ce que l’on dit pour calmer la douleur

« ‘A^oudhou bi l-Lahi mina ch-chaytani r-rajim ».

Ce que l’on dit pour persévérer la foi

« Allahoumma ‘as’alouka imanan la yartadd wa na^iman la yanfad wa qourrata ^aynin la tanqati^ wa mourafaqata nabiyyika  salla l-Lahou ^alayhi wa sallama fi l-jannah». Ce qui signifie : « Ô Allah, je Te demande une foi qui n’est pas coupée et une félicité ininterrompue et un plaisir pour les yeux qui n’a pas de fin et la compagnie de Ton prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam au paradis ».

 

Ce que l’on dit pour que le cœur persévère sur l’obéissance à Allah ta^ala

« Allahoumma mousarrifa l-qouloub ; sarrif qouloubana ^ala ta^atik ». Ce qui signifie : « Ô Allah, Toi Qui fais changer les cœurs, fais que nos cœurs se consacrent à Ton obéissance ».

« Ya mouqalliba l-qouloub thabbit qalbi ^ala dinik ». Ce qui signifie : « Ô Toi, Qui fais changer les cœurs, fais que mon cœur persévère dans la religion que Tu agrées ».

 

Ce que l’on dit à l’occasion d’une catastrophe ou de la mort d’un être proche ou cher

On remercie Allah ta^ala et on dit : « ‘inna li l-Lahi wa ‘inna ‘ilayhi raji^oun. Allahoumma ‘journi fi mousibati wa ‘akhlifni khayran minha ». Ce qui signifie : « Certes nous appartenons à Allah et nous reviendrons à Son jugement. Ô Allah, accorde-moi des récompenses dans mon épreuve et accorde-moi au lieu de ce que j’ai perdu ce qui est meilleur ».

 

Ce que l’on dit pour présenter ses condoléances à un musulman suite à la mort d’un proche musulman

« ‘a^dhama l-Lahou ‘ajrak wa ‘ahsana ^aza’ak wa ghafara li mayyitik ». Ce qui signifie : « Que Allah fasse que ta récompense soit imminente et qu’Il te soulage et qu’Il pardonne à ton défunt ».

« ‘inna li l-Lah ma ‘akhadh wa lahou ma ‘a^ta wa koullou chay’in ^indahou bi ‘ajalin mousamma ». Certes ce qui a été pris appartient à Allah et ce qu’Il donne Lui appartient et toute chose a selon ce qu’Il a prédestiné un terme bien défini.

Publicités

Une Réponse to 'Invocations et évocations que l’on dit en des occasions diverses (deuxième partie)'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'Invocations et évocations que l’on dit en des occasions diverses (deuxième partie)'.

  1. Meddah said,

    Ma sha Allah très fructueux Baraka l-Lahou fikouma


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :