Chaykhaboulaliyah's Blog


questions utiles

Posted in cours général par chaykhaboulaliyah sur octobre 9, 2011

Questions/réponses


Q1 – Que signifie la prole : « raditou bi l-Lahi rabba » ?

R : – Je suis content de ce que Allah est mon Seigneur.

Q2 – Que signifie la parole : « hasbiya l-Lah » ?

R : –  Allah me suffit pour ce dont j’ai besoin (pour ce qui m’importe ou me préoccupe).

Q3 – Que signifie : récite (Qoul houwa l-Lahou ‘ahad) ainsi que la sourate «‘annas »et la sourate «‘al-falaq » matin et soir trois fois, « takfika min koulli chay’ » ? Que signifie : « takfika min koulli chay’ » ?

R : – […] Tout ce qui te nuit, te suffisent pour te protéger de tout ce qui te nuirait.

Q4 : – Que signifie la parole : « rabbi ch-rah li sadri wa yassir li ‘amri » ?

R : – C’est-à-dire fais que mon cœur se réjouisse du bien (……) facilite-moi l’obtention de ce que je désire de bien.

Q6 : – Que signifie la parole : « al-hamdou lil-Lahi l-ladhi ‘adhhaba ^anni l-‘adha wa ^afani » ?

R : – (‘al-‘adha), ces choses qui sortent de mon corps, et qui, si elles y restaient me nuiraient, ces choses, je loue Allah pour avoir fait que mon corps en soit débarassé  ; et je loue Allah Qui me maintient en bonne santé.

Q7 : – Que signifie la parole : « allahoumma bika ‘asbahna wa bika ‘amsayna wa bika nahya wa bika namout » ?

R : – Cela signifie : [Ô Allah] Tu nous as maintenus en vie jusqu’à ce matin et Tu nous as fait atteindre vivants ce soir ; c’est par Ta puissance que nous vivons et notre vie est par Ta volonté, de même la mort que nous aurons.

Q8 : – Dans les tahiyyat, que signifie la parole : « assalamou ^alayka ayyouha n-nabiyy » ?

R : – Que Allah te protège du mal que tu redoutes, invocation qui s’étend à la communauté.

Q9 : – Dans les tahiyyat, que signifie la parole : « assalamou ^alayna wa ^ala ^ibadi l-Lahi s-salihin » ?

R : – Que Allah nous protège et protège Ses esclaves vertueux du mal.

Q10 : – Dans le tachahhoud, que signifie la parole : « ali Mouhammad » ?

R : – Les croyants parmi ses proches.

Q11 : – Que signifie la parole : « ‘asbahna wa ‘asbaha l-moulkou lil-Lah », et la parole : « ‘amsayna wa ‘amsa l-moulkou lil-Lah » ?

R : Nous sommes parvenus au matin et la souveraineté est immuablement à Allah. Et nous avons atteint le soir la souveraineté est immuablement à Allah.

Q12 : – Que signifie la parole : « sami^al-Lahou li man hamidah » ?

R : – Allah accepte l’éloge de celui qui fait Son éloge.

Q13 : – Que signifie la parole : « soubhana rabiya l-‘A^la »

R : – Mon  Seigneur Lui Qui est plus élevé en degré que tout autre, est exempt de tout ce qui n’est pas digne de Lui.

Q14 : – Que signifie la parole : « ‘allahoumma ‘a^inni ^ala dhikrika wa housni ^ibadatik » ?

R : – Accorde-moi de pouvoir T’évoquer et d’accomplir l’acte d’adoration que Tu acceptes.

Q15 :   – tahou najahan wa ‘akhirahou falaha »

R : – C’est-à-dire un bien. Fais que le début de cette journée soit un bien pour moi ; dans son milieu facilite mon affaire ; et fais qu’en sa fin j’aie ce que je désire de bien.

Q16 : – Que signifie la praole : « ‘al-hamdou lil-Lahi l-Ladhi ‘at^ama wa saqa wa sawwaghahou wa ja^ala lahou makhraja » ?

R : – Il a fait que cela descende aisément par cet orifice étroit.

Q17 : – Que signifie la parole de Allah ta^ala : (wa la tanharhouma)

R : – An-nahr, c’est la parole dure.

Q18 – Que signifie la parole : « ‘assalamou ^alaykoum » par quoi le musulman salue son frère en Islam ?

R : – Que Allah vous protège de ce que vous redoutez.

Q19  : – Et la parole : « wa ^alaykoumou s-salam » ?

R : – Pareillement. C’est-à-dire : Que Allah vous protège de ce que vous redoutez.

Q21 : – Que signifie la parole : « ‘al-hamdou lil-Lahi l-Ladhi kafani wa ‘awani »

R : – Kafani, C’est-à-dire IL m’a facilité l’obtention du rizq (ce qui m’est profitable), et ‘awani signifie : IL m’a accordé un refuge.

Q22 : – Que signifie la parole : « sajada wajhi lil-Ladhi khalaqah »

R : – Par glorification, par humilité pour Celui Qui l’a créé, il a appliqué son front sur le sol. En cela, il y a l’extrême humilité car le visage est la plus honorable des parties apparentes du corps. .

Q23 : – Que singifie la parole : « wajjahtou wajhiya lil-Ladhi fatara s-samawati wa l-‘ard » ?

R : – J’ai visé par mon acte d’adoration l’agrément du Créateur, Celui Qui a créé les cieux et les la terre.

Q24 : – Dans la parole de Allah ta^ala : (wa koullan faddalna ^ala l-^alamin), ici que signifie le mot ‘al-^alamin ?

R : – Al-^alamoun, ce sont les créatures. Les prophètes sont les meilleurs créatures de Allah. Ils sont meilleurs que les anges. Bien que les prophètes mangent, se désaltèrent,  dorment…, car leur temps n’est pas tout entier dans l’adoration. Les anges, eux, tout leur temps est dans l’adoration., Rien de ce qui occupe les humains, tel que le fait de se nourrir ou autre que cela n’occupe les anges. Pourtant, les prophètes sont meilleurs car la crainte qu’ils ont de Allah dans leurs cœurs est plus grande que la crainte qu’il y a dans les cœurs d’autres qu’eux. Ainsi, s’il était dit : pourquoi est-ce que les prophètes sont meilleurs que les anges, alors que les anges ne désobéissent pas à Allah, pas même le temps d’un clin d’œil et que ni la nourriture ni quoi que ce soit d’autre de cet ordre-là n’occupent leurs instants ? la réponse est de dire : Allah élève en degré qui Il veut par rapport à qui Il veut parmi Ses créatures  car Il ne tire profit de l’obéissance de personne et ne subit de nuisance par les péchés de personne.

Q25 : – Nous n’avions pas trouvé de terme pour traduire celui de « mash », aussi avons-nous mis : « passer la main mouillée sur la tête », cette traduction est-elle acceptable ? Est-ce que nous y rajoutons : « ou ce qui est du même ordre [que cela] » de sorte qu’il ne soit pas mis comme condition le fait de passer la main en particulier, ou est-ce que nous nous contentons de dire : « passer la main mouillée » étant donné que c’est ainsi que cela se fait la plupart du temps ?

R : – Cela convient. Au fait, autre que la main, cela suffit. Toutefois c’est  le faire avec la main qui est la base et le caractère recommandé ne se réalise pas autrement, à moins que l’on ait une excuse. Celui qui mouille un tissu et le passe sur la tête sans excuse n’aura pas de récompense.

Q26 : – Parmi les choses qui sont cause d’annulation de la prière : prononcer quelque parole qui relève de (kalamou n-nas) [la parole des gens]. Comment traduire cela ? Par : « autrement que pour faire l’évocation de Allah » ? ou plutôt : « si celui qui est en train de faire la prière dit quelque chose de ce que le gens disent d’ordinaire en dehors de la prière » de quelle manière traduire au juste ?

R : – Le fait de parler autrement que pour faire l’évocation de Allah. Il a été rapporté dans le hadith que dans la prière, il n’est pas valable de parler de la parole des gens. Ce qui visé en l’occurrence c’est la parole qui n’est pas de celles que Allah a rendu permises dans la prière. Quant à l’évocation de Allah, l’évocation de Son messager, l’invocation faite pour soi ou en faveur d’autrui, cela est permis.

Q27 : – Que signifie la parole : « ‘allahouma j^alal li fi qalbi nouran wa fi liçani nouran wa j^al fi sam^i nouran wa j^al fi basari noura » ?

R : – [Ô Allah, fais qu’il y ait pour moi] du bien dans tous ces organes.

Q28 : – Que signifie al-mou^afat lorsque nous disons : « wa ^afini fi man ^afayt » ?

R : – Et protège-moi des maladies parmi ceux que Tu as protégés.

Q29 : – Que signifie la praole : « wa tawallani fi man tawallayt » ?

R : – Aide-moi avec ceux que Tu as aidés, c’est-à-dire fais que je sois de ceux-là.

Q30 : – Que signifie la parole : « wa barik li fi ma ‘a^tayt » ?

R : – Accorde-moi des bénédictions dans ce que Tu m’as donné.

Q31 : – Que signifie la parole : « wa qini wa srif ^anni charra ma qadayt » ?

R : – De ce que Tu as prédestiné comme mal, protège-moi. Cela ne signifie pas « de ce dont Tu as voulu que cela m’arrive » mais plutôt de ce dont Tu as voulu que cela arrive à certaines de Tes créatures.

Q32 : – Que signifie la parole : « fa ‘innaka taqdi wa la youqda ^alayk » ?

R : – Tu prédestines pour Tes créatures et personne ne prédestine pour Toi, c’est-à-dire rien de la part de quiconque ne Te profite ni ne Te nuit.

Q33 : – Que signifie la parole : « wa ‘innahou la yadhillou man walayt » ?

R : – Celui que Tu as honoré ne sera pas rabaissé. Même si certaines gens lui nuisent et le dénigrent, il a un grand honneur. Les prophètes, beaucoup d’entre eux furent tués par les mécréants et beaucoup d’entre eux subirent des nuisances sans que cela arrivât jusqu’à l’assassinat. Malgré cela, selon le jugement de Allah, l’honneur des prophètes est très grand car la nuisance qui les a atteints de la part des gens les augmente en honneur selon le jugement de Allah.

Q34 : – Que signifie la parole : « fa ‘inna salatakoum ma^roudatoun ^alayya » [c’est-à-dire au prophète]?

R : – Les anges lui exposent [au prophète] cela : untel a invoqué pour que tu sois davantage élevé en degré, Ô prophète de Allah. Certaines personnes, le Prophète entend leurs invocations et leur salam, de ses oreilles il les entend et pour ; d’autres, ce sont les anges qui exposent au prophète les invocations faites par eux.

Q35 : – Parmi les caractéristiques du prophète : al-hilm, ainsi que le courage et la patience. Que signifie : al-hilm ?

R : – Faire preuve de patience face à la nuisance des gens et à leurs mauvais comportements en s’abstenant d’agir en mal en retour.

Q36 : – Que signifie : « la yaslouhou l-kadhibou fi jiddiw-wa la hazl »

Il [le mensonge] n’est pas permis. Il convient d’enseigner cela aux enfants car beaucoup grandissent en considérant permis le mensonge dit en plaisantant.

Q38 : –

R : – Assalihat, c’est ce que Allah a rendu obligatoire comme actes d’obéissance : la prière, le jeûne, le Hajj et la Zakat.

Q39 : –

R : – Le woudou’, le ghousl suite à la sortie de maniyy et pour ce qui est de cet ordre c’est la moitié de la foi, c’est-à-dire une grande partie. Attouhour (la purification) est une grande partie de la foi, cela ne signifie pas qu’il lui est équivalent.

Q40 : –

R : – Allahou ‘ahkamou l-hakimin : Son jugement est meilleur que le jugement d’autre que Lui car il n’y a dans Son jugement ni erreur ni injustice.

Q41 : –

R : – Les actes de bien ne sont acceptés qu’assortis de l’intention [adéquate], c’est-à-dire que la prière, le jeûne, le Hajj et la Zakat, si la personne [qui accomplit tel ou tel de ces actes] ne met pas l’intention, si elle n’accompagne pas l‘acte de l’intention, elle n’aura pas de récompense et cet acte ne sera pas valable ; ce sera comme si l’acte n’avait pas été accompli.

Q43 : –

R : – Les ‘aqlam des anges avec lesquels ils écrivent sur la Table Préservée et « les feuillets sur lesquels ils écrivent ont séché » signifie que ceci s’est produit avant qu’arrive à l’être humain ce va lui arriver.

Q44 : –

R : – On dit ceci d’une chose pour laquelle il n’y a pas de récompense et qui n’est pas un péché non plus. Faire cette chose ou ne pas la faire, c’est du même ordre. Par exemple manger ce matin : qu’on ne le fasse pas ou qu’on le fasse, c’est du même ordre ; de même concernant le repas de ce soir, que la personne le prenne ou non c’est du même ordre c’est-à-dire : que tu le fasses ou que tu ne le fasses pas il n’y a pas de récompense.

Q44- pourquoi ne donnent-t-ils pas l’exemple du mensonge ? Qu’ils donnent quelque chose en exemple.

Q45- Comme la prière, sauf qu’il y est permis de parler.

Q46- Accorde-moi la bonne santé. Le malade invoque pour avoir une bonne santé et celui qui ne l’est pas invoque aussi pour avoir une bonne santé.

Q47- La mosquée dans laquelle on accomplit la prière du vendredi. En effet, à Harare, les gens n’accomplissent la prière du vendredi que dans une seule mosquée. A Harare, il y a quatre-vingt mosquées. Il en est ainsi dans la plupart des villes, la prière du vendredi ne se fait que dans une seule mosquée. A la Mecque et Médine, c’était le cas auparavant jusqu’à il y a environ deux cents ans ; par la suite ils se sont mis à multiplier [les assemblées de prière du vendredi dans plusieurs lieux]. Aussi, Ach-Chafi^iyy aussi dit qu’il n’est pas valable qu’il y ait deux assemblées simultanées de prière du vendredi dans une même ville.

Q48- qui parle beaucoup des gens en mal.

Q49- celui qui joue avec les dés c’est comme s’il plongeait sa main la chaire et le sang du porc.

Q50- (ahsani sourah= sous le meilleur des aspects ?) La forme de l’être humain est parmi les meilleurs des formes et il est droit, marchant avec ses pieds et mangeant à l’aide de ses mains. Cela signifie « de belle morphologie » et ne signifie pas la beauté du visage ; cela signifie « sous la plus belle des morphologies ».

Q51- C’est là est un grand mal. Cela signifie que mépriser son frère en Islam est un grand mal, un très grand mal.

Q52- Celui qui est ton ennemi n’aura pas d’honneur, ni selon Ton jugement, ni selon le jugement des meilleurs des gens, même si, selon l’apparence, il a un honneur aux yeux de ses semblables et à cela il n’y a pas à accorder de considération.

Q54- Cela signifie « je demande pour vous la sauvegarde de la part de Allah » il s’agit  des croyants de parmi les humains et les jinn qui se trouvent derrière [celui qui dit cela] , même s’il n’y a aucun humain avec lui. De même, les anges, il se peut qu’ils accomplissent la prière derrière une personne si sa prière est valable. Celui qui accomplit sur une terre déserte la prière en assemblée précédée de l’appel à la prière (‘adhan) et de l’annonce (‘iqamah), il prie derrière lui des jinn et des anges  en rang à perte de vue.

Q56- La belle parole est une aumône. Toute belle parole qu’une personne prononce est une aumône c’est-à-dire qu’elle est récompensée de cela, tout comme l’on est récompensé de l’aumône que l’on fait.

Q57- Le sevrage est à l’âge de deux ans

Q58- « Remercie-moi » c’est le remerciement de Allah qui est d’accomplir les obligations et de se garder des péchés. Quant au remerciement des parents, c’est d’agir envers eux avec bienfaisance. « Wa ilayya l-masir » signifie « Vous reviendrez tous à Mon jugement »

Q60- Les humains et les jinn. N’est-ce pas qu’ils furent sur la bonne guidée par sa cause ?

Q61- « Ouch-hidouka » signifie « Tu sais cela ». Quant à « wa hamalata ^archik…. », cela signifie par l’expression de leur état, c’est-à-dire c’est comme s’ils témoignaient que Allah mérite cela.

Q62- L’origine de quoi ils furent créés c’est la lumière mais à présent ils ont un corps spécifique, impalpable.

Q63- viens à ce qui est réussite, à savoir la prière.

Q 65 : – « yahdi », c’est-à-dire [ici] mène les gens vers -. « youktaba », c’est-àdire que les anges écrivent à son sujet qu’il est un menteur, tant il aura menti,  à cause de cela i sera écrit à son sujet qu’il est un menteur.

Q67 – « salimah », c’est-à-dire : il n’y a rien en lui [le paradis] qui déplaise.

Q 69 – Dans la ‘ayah, quelle est la signification de « fa ‘ahsana souwarakoum » ? Est-ce que nous parlons à ce sujet de « beauté de l’aspect extérieur » ?

Le chaykh a dit : Allah vous a créés sous une forme belle, Il ne vous a pas faits tels que les animaux le visage tourné vers le sol, et Il vous a pourvus de mains à l’aide desquelles vous mangez.

Q 70 – : Lorsque l’on dit : « par la volonté de Allah », qu’est-ce que cela signifie ?

Le chaykh a dit : « par Sa volonté », cela signifie qu’Il n’est pas contraint. Allah n’est pas contraint, nul ne Le contraint jamais.

Q 72 : – Et lorsque l’on dit : « par Sa prédestination » ?

Le chaykh a dit : Faire exister la chose selon Sa science. Conformément à Sa science éternelle Il crée la chose. Cela ne signifie pas réfléchir, car Allah est exempt de cela. Réfléchir est le fait de l’être entré en existence, il ne doit pas être attribué à L’Eternel la réflexion ou le fait de réflécir.

Q 74 : – Parmi les choses qui sont cause d’annulation de la prière, il est dit dans le texte arabe : « trois mouvements consécutifs », est-ce que nous gardons cela tel quel pour l’enseigner aux enfants, ou bien est-ce que nous citons l’autre avis, à l’argument plus fort ?

Le chaykh a dit : [Plutôt] l’autre avis……….. Selon cet autre avis, [ce qui est cause d’annulation] c’est le mouvement qui s’est prolongé autant de temps qu’il en faut pour l’accomplissement d’une rak^ah. Cet avis-là est plus en conformité avec les hadith dans lesquels il fut rapporté ce par quoi l’on comprend que le prophète – salla l-Lahou ^alayhi wa sallam fit durant une même prière davantage que trois mouvements, tels que le hadith où il est rapporté que le prophète ouvrit la porte qui était fermée dans la direction de al-qiblah à ^A’ichah et poursuit sa prière, et ce hadith est un hadith sûr, rapporté par l’Imam Ahmad dans son Mousnad.

Q 76 : – Au cours de l’invocation, il est rapporté que le petit [l’enfant] dit : « wa ‘atoubou ‘ilayk ». Selon quelle signification traduire cela ?

Le chaykh a dit : c’est-à-dire je Te demande [Ô Allah] de changer mon état, que de mauvais celui-ci devienne meilleur.

Q 77 : – Quelle est la signification de la parole de Allah ta^ala : (fa man chahida minkoumou ch-chahra fal-yasoumh) ?

Le chaykh a dit : – C’est-à-dire celui qui atteint le mois [de Ramadan] en étant vivant, il lui est obligatoire de jeûner.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :