Chaykhaboulaliyah's Blog


Invoquer en faveur du Prophète

Posted in Uncategorized par chaykhaboulaliyah sur novembre 3, 2015

La louange est à Allah le Seigneur des mondes. Que Allah honore et élève davantage le rang de notre maître Mouhammad صلى الله عليه و سلم et qu’il préserve sa communauté de ce qu’il craint pour elle. Nous demandons à Allah qu’Il nous fasse apprendre ce que nous ignorons, qu’Il nous fasse rappeler ce que nous avons oublié, qu’Il nous augmente en connaissance et nous Lui demandons de nous préserver de l’état des gens de l’enfer. Nous demandons à Allah qu’Il fasse que nos intentions soient sincères par recherche de Son agrément.

Parmi les actes les plus éminents qui font le plus rapprocher de l’Agrément de Dieu, il y a faire des invocations en faveur du Prophète Mouhammad (Salla l-Lahou ^alayhi wa sallam). Lorsque l’on dit : Salla l-Lahou ^alayhi wa sallam, nous allons expliquer ce que cela veut dire.

On peut dire : Salla l-Lahou ^alayhi wa sallam

Ou on dit : Allahoumma salli wa sallim ^alayh

Le ha c’est le pronom dans (^alayh), sinon on peut dire Mouhammad. Allahoumma salli ^ala sayyidina Mouhammad.

Ou Salla l-Lahou ^ala sayyidina Mouhammad wa sallam).

Cela veut dire : ô mon Dieu (Allah), honore et élève d’avantage en degré le rang de notre maître Mouhammad. C’est une invocation en faveur du Prophète. Dire cela comporte énormément de récompenses pour celui qui le répète régulièrement, souvent et notamment le vendredi. Le vendredi c’est le jour de fête hebdomadaire des musulmans et c’est un jour particulier.

Quel grand mérite aura cette personne quand elle le fait de manière sincère pour l’Agrément de Dieu et qu’elle le dit de manière correct c’est-à-dire qu’elle articule de manière correctement ce qu’elle dit.

Dans le hadith sahih, qui est authentique, le Messager (Salla l-Lahou ^alayhi wa sallam) a dit ce qui signifie en français :

 » Celui qui dit une seule fois une invocation en ma faveur, Dieu l’élève de dix degrés, et celui qui dit dix fois l’invocation en ma faveur, Dieu l’élève de cent degrés « , donc profitez pour multiplier les invocations en faveur du Prophète Mouhammad (Salla l-Lahou ^alayhi wa sallam).

Sachez toute fois que pour obtenir la récompense complète de bien articuler les lettres et de distinguer les lettres, et notamment de distinguer la lettre sad ص de la lettre sin س. Ici il y a la lettre sad ص, c’est une lettre qui est plus emphatisée, où la langue elle est bombée vers le bas. C’est pour cela qu’il faut bien articuler car sa سا est différent de sa صا. Pour avoir les récompenses, il faut bien articuler tout comme lorsque l’on récite le Qour’an, il faut réciter d’une manière que est correcte.

Et il s’agit aussi de ne pas prolonger ici salli, on ne prolonge pas le i. On ne dit pas Allahoumma salli car c’est complètement faux. Certains même se trompent dans l’écriture, même en arabe. Ils l’écrivent d’une manière erronée, fausse, en ajoutant un ya ي pour indiquer la prolongation de la kasrah, ce qui est faux. Il ne faut pas prolonger le i. On dit Allahoumma salli, on ne dit pas Allahoumma salli. Nous allons voir ce qu’est la différence.

Un savant qui s’appelle Tahar ^Oumar Al-Hadramiyy, qui est chafi^ite, qui était au début du onzième siècle de l’Hégire. Là vous savez que nous sommes en 1436, dans quelques jours on va passer en 1437. Nous sommes au quinzième siècle de l’Hégire. Ce savant a vécu il y a quelques quatre siècles. Il a dit dans son livre et il rapporte la parole ^Abdou l-Lah le fils de ^Oumar Ibnou l-khattab, que Allah l’agrée. Le deuxième calife des musulmans son fils s’appelait ^Abdou l-Lah. Il rapporte sa parole, il dit :

 » Celui qui, dans son tachahhoud (c’est-à-dire quand il récite le tachahhoud dans la prière avant de passer le salam), Allahoumma salli, ce n’est pas valable pour lui et ce n’est pas suffisant, même s’il était ignorant ou si c’était par oubli « .

Donc l’ignorant n’est pas une excuse. Si l’ignorance avait été une excuse elle aurait été meilleure que la science, or Allah a fait l’éloge de la connaissance

قُلْ هَلْ يَسْتَوِي الذِينَ يَعْلَمُونَ وَالذِينَ لاَ يَعْلَمُونَ

C’est-à-dire : « Dis sont-ils équivalents ceux qui savent et ceux qui ne savent pas. »

Et dans le hadith le Prophète (^alayhi ssalatou wa sallam) a dit ce qui signifie en français :

 » Quérir la science de la religion est une obligation pour tout musulman « , donc il y a une part de la science de la religion que chaque musulman doit apprendre par transmission orale.

De qu’elle part il s’agit ? Il s’agit de la croyance,pour que la personne ait la bonne croyance au sujet de Dieu, au sujet du Prophète, qu’elle connaisse les choses qui vont arriver après la mort, notamment le supplice de la tombe, me châtiment de la tombe, et également la résurrection, l’exposition des actes à la personne, comment elle sera jugée, chacun sera interrogé sur ce qu’il a fait. Chacun d’entre nous sera interrogé sur le temps qu’il a passé en quoi est-ce qu’il l’a passé, est-ce qu’il l’a passé dans l’insouciance ou il l’a passé dans des choses que Dieu agrée. Il sera interrogé aussi sur son corps, en quoi il l’a utilisé. Est-ce qu’il l’a utilisé dans des choses utiles ou est-ce qu’il l’a utilisé dans des choses inutiles. Il sera interrogé sur son argent, comment est-ce qu’il l’a gagné cet argent qu’il a eu, et en quoi il a dépensé. Est-ce qu’il a eu son argent d’une voie licite, est-ce qu’il l’a dépensé dans une voie licite. Ou alors il a eu son argent d’une voie licite ou interdite. Ou est-ce qu’il a eu son argent dans une voie licite et il l’a dépensé dans une voie interdite.

Il y a quatre cas pour l’argent mais un seul où la personne est sauvée.

Les quatre cas :

  1. Soit il a eu son argent d’une voie licite et il l’a dépensé dans une voie licite, c’est lui le seul qui est sauvé.
  2. Soit il a eu son argent d’une voie licite mais il l’a utilisé dans l’interdit.
  3. Ou alors il a eu son argent d’une voie interdite, qu’il l’ait dépensé dans une voie licite
  4. Ou qu’il l’ait dépensé dans une voie interdite, ces deux derniers cas il est perdu également.

Donc il sera interrogé. C’est pour cela que nous devons apprendre qu’est-ce qui est licite et qu’est-ce qui est interdit. Et ce qui est licite et ce qui est interdit ce n’est pas ce qui me passe par la tête, ou ce que des gens entre eux dans un quartier ils se sont mit d’accord pour considérer licite ou interdit. Ce qui est licite, ce qui est interdit c’est ce qui est indiqué par notre Prophète, parce que Dieu l’a envoyé ce qui est le mieux pour nous. Par notre simple raison, nous ne parvenons pas à savoir ce que Dieu agrée, ce que Dieu n’agrée pas. Par Sa Miséricorde, Dieu nous a envoyé des prophètes. Le premier d’entre eux étant ‘Adam, le dernier d’entre eux étant Mouhammad. Et ils sont tous arrivé avec une seule et même croyance.

‘Ibrahim était un Prophète. Pourquoi nous égorgeons un moutons à l’occasion de la fête ? Parce que ‘Ibrahim l’a fait et comme nous sommes sur la même religion, nous avons la même religion que ‘Ibrahim nous revivifions cette tradition. D’ailleurs le jugement de cela c’est que selon certains c’est un devoir, selon d’autres c’est un acte très recommandé.

C’est quoi la différence entre un devoir et un acte très recommandé ? Le devoir celui qui le fait, il gagne des récompenses et s’il ne le fait pas, il s’expose à une punition dans l’au-delà. Le devoir celui qui le fait, il gagné des récompenses et celui qui ne le fait pas, il s’expose à une punition de la part de Dieu au jour du jugement. C’est cela l’explication du devoir. Et ce qui est recommandé, qu’est-ce que cela veut dire ? C’est-à-dire que si on le fait parce que c’est recommandé dans la religion, alors on a des récompenses mais si on ne le fait pas, on ne mérite pas d’être punit pour cela. Donc ce qui est recommandé, il est moins que ce qui est un devoir. Donc le devoir ou l’obligatoire il est plus important. Des exemples de voir, par exemple jeûner les mois de Ramadan, cela c’est un devoir c’est-à-dire celui qui le fait parce que Dieu l’a ordonné pas pour avoir une bonne santé parce que c’est vrai, dans le hadith le Prophète a dit : (Souumouu tasiHHouu) qui signifie :

 » Faites le jeûne, vous serez en bonne santé « .

Celui qui persévère à jeûner ou qui jeûne Ramadan, il sent la différence, il voit comment son corps se renforce. Mais celui qui jeûne, pas pour avoir une meilleure santé, il jeûne parce que Dieu l’a ordonné, il gagne des récompenses. Qu’est-ce-que cela veut dire des récompenses ? Cela veut dire des choses qui vont le rendre heureux au jour du jugement, c’est cela des récompenses, ce sont des choses qui vont le rendre heureux. Et celui qui ne fait pas le jeûne sans être excusé, parce qu’il y a des excuses pour ne pas faire le jeûne, lui il mérite d’être punit par Dieu dans l’au-delà. Mais s’il est musulman, Dieu s’il veut Il lui pardonne et s’Il veut Il le châtie ; parce que Dieu nous a appris qu’Il pardonne moins que la mécréance à qui Il veut.

La mécréance c’est le contraire de l’Islam. Les gens sont de deux catégories : soit musulman et croyant, soit ne pas être croyant, ne pas être musulman c’est-à-dire être mécréant. Celui qui meurt en étant mécréant, Dieu ne lui pardonne pas parce que Dieu nous l’a appris. Cela ce n’est pas nous qui l’avons décidé, ce n’est pas un avis personnel de gens qui se sont entendus, en disant :  » on va voter « , non. C’est ce qui est indiqué par l’Envoyé de Dieu, qui est le Prophète Mouhammad. L’Envoyé de Dieu, le Prophète Mouhammad nous a enseigné cela. Comment nous l’aurions su si ce n’était lui qui nous l’a enseigné. Donc, le fait que Dieu nous l’ait envoyé c’est un bien pour nous parce que il nous a ouvert les yeux sur des choses que nous ignorions. Et Dieu n’est pas obligé de nous envoyer des prophètes. S’il nous a envoyé des prophètes c’est un bien pour nous. C’est une miséricorde car ils nous ont indiqué ce qui va nous sauver et ce qui risque de nous perdre.

Comment avons-nous su que notre maître Mouhammad est un envoyé de Dieu ? Pour ceux qui l’ont rencontré, ils l’ont su parce que il leur a montré des choses qui sortes de l’ordinaire, c’est-à-dire qui ne sont pas de l’ordre de l’habituel. Par exemple, il a ordonné à un arbre de venir et l’arbre a traversé le sol et il est venu jusqu’à lui. Puis l’arbre a témoigné qu’il n’est de dieu que Dieu et que Mouhammad est le Messager de Dieu, alors que un arbre ce n’est pas un être vivant, ce n’est pas un être qui a une âme. Donc c’est quelque chose qui sort de l’ordinaire. Cela veut dire que Celui qui nous a créé, qui a créé ce monde, qui a créé les arbres, qui a créé les pierres, qui a créé les humains, a créé dans cet arbre la parole et le témoignage. Mais ce n’est pas habituel, c’est pour que nous on sache que ce que cet homme Mouhammad dit est vrai, puisque Dieu lui a accordé cette chose qui n’est pas habituelle, qu’aucun incrédule ne peut contrer. Les incrédules n’ont pas pu l’empêcher.

Également parmi les choses extraordinaires que le Prophète Mouhammad (^alayhi ssalatou wa sallam) a eu et qui témoigne de sa véracité, c’est que un jour il était avec des centaines et des centaines de ses compagnons. Ils s’étaient retrouvé à cours d’eau et ils étaient loin des endroits où on peut puiser de l’eau. Il a demandé un petit sceau dans lequel il a mis sa main. Il y avait un tout petit peu d’eau dans ce sceau. Il a mis sa main honorée dedans et de l’eau a jaillit d’entre ses doigts comme des fontaines, comme des fontaines d’eau. Et des centaines ont pu boire et faire leurs ablutions, ce n’était pas une illusion d’optique puisqu’ils en ont bu puis ils n’avaient plus soif, ils ont lavé leurs membres. Cela ce n’est pas habituel, que de l’eau sorte en grande quantité suffisante pour des centaines et des centaines de personnes. Peut-être que pour donner de l’eau à des centaines de personnes, tu as besoin de citernes, tu ramènes des citernes ! Et lui, c’est de sa main que cela est sortie. Cela c’est une chose qui sort de l’ordinaire et beaucoup d’autres de ses miracles.

Les savants ont dit qu’il n’y a pas eu un miracle qui ait et donné à un prophète autre que le Prophète Mouhammad (salla l-Lahou ^alayhi wa sallam) sans que le prophète Mouhammad ait eu pareil ou mieux encore. C’est cela qui nous fait dire que le Prophète Mouhammad est un envoyé de Dieu, donc ce qu’il nous dit est correct. S’il était menteur, Dieu ne lui aurait pas accordé ces choses extraordinaires. S’Il lui a accordé ces choses extraordinaires, c’est une preuve que Dieu le soutient et confirme tout ce qu’il dit. Donc c’est grâce à cela que nous avons su qu’il va y avoir un jour du jugement, c’est grâce à cela que nous avons su que Dieu pardonne moins que la mécréance à qui Il veut et qu’Il ne pardonne pas la mécréance. C’est pour cela que si quelqu’un manque à un devoir, s’il était musulman, Dieu s’Il veut Il le châtie pour ce péché, il le punit puis il lui donne sa récompense c’est-à-dire le paradis. Tous ceux qui meurent musulmans iront au paradis et si Dieu veut, Il lui pardonne parce que c’est un péché moins que la mécréance. Dieu pardonne moins que la mécréance à qui Il veut. C’est pour cela que celui qui est intelligent, il dit :  » moi je n’arrive pas à supporter la chaleur du feu de ce bas-monde, pourquoi je vais m’exposer au feu de l’au-delà qui est soixante-dix fois plus intense que le plus intense des feux de ce bas monde « . Et le châtiment du non-musulman dans l’au-delà ce n’est pas un châtiment qui va s’interrompre, c’est un châtiment qui n’a pas de fin. L’intelligent c’est celui qui dit :  » Maintenant j’ai su, ce que le Prophète a transmis je l’ai entendu. Donc à moi d’être sérieux et de profiter que ce message me soit parvenue pour œuvrer de sort à éviter le châtiment et à gagner la grande félicité quil est le paradis, dans lequel il y a une félicité sans fin « .

Les gens au paradis ils seront jeunes, ils ne vieilliront pas. Les gens au paradis ne seront jamais malades. Les gens au paradis ils n’ont pas de haine ou de jalousie entre eux, tout le monde seront comme une seule personne. Et au paradis la personne à tout ce qu’elle souhaite. Si elle voit un fruit dans un arbre, l’arbre se penche jusqu’à elle, elle le mange puis Dieu fait que ce fruit soit remplacé. Et il n’y a pas d’urine ou de selles au paradis, ce que la personne mange sort par la peau comme du musc, par une belle odeur. Pas comme la transpiration de ce bas-monde qui est mauvaise. Non, sous forme de parfum. Au paradis, il n’y a pas de nuit, c’est tout le temps à journée mais Dieu fait que il y a des signes qui permettent de connaître l’avancement du temps. Et le paradis n’aura pas de fin. Le dernier musulman qui aura été punit en enfer, puis qui sort de l’enfer pour entrer au paradis il aura comme ce bas-monde, tout ce bas-monde et dix fois encore, c’est-à-dire onze fois comme ce tout ce bas-monde avec les cieux et la terre. Cela c’est le dernier, que dire qui l’ont précédé. Donc cela vaut la peine d faire quelques sacrifices pour gagner cette grande félicité. Cela vaut la peine d’aller à l’encontre des penchants de son âme pour gagner cette félicité. Celui qui est intelligent c’est celui qui dit :  » Je vais œuvrer conformément à ce que notre Prophète Mouhammad (salla l-Lahou ^alayhi wa sallam) nous a enseigné. Je fais les devoirs, j’évite les péchés « . Mais pour pouvoir accomplir els devoirs et éviter les péchés, tu as besoin d’apprendre parce que tu ne reçois pas la révélation.

Aucun nous ne reçois la révélation. C’est le Prophète Mouhammad qui a reçu la révélation, et le Prophète a laissé cette science en héritage à ses compagnons, et ses compagnons à leur tour l’ont diffusé et ainsi de suite. Dans cette communauté, il y a toujours eu des savants qui réservent cette religion des égarements. Même s’il est apparu des groupes. Aujourd’hui on voit qu’il y a des groupes qui se sont écarté de la vérité. On voit qu’il y a des gens qui ont diffusé des croyances qui sont fausses ou des pratiques qui sont fausses ais ces gens-là restent toujours minoritaires par rapport à à grande majorité qui est-elle sur la bonne croyance.

La croyance des musulmans c’est que Dieu existe et qu’Il n’a as e ressemblance avec Ses créatures. Il existe sans endroit et sans comment. Il n’habite pas le ciel, Il n’est pas partout. On ne dit pas qu’il habite nos cœurs, ni qu’Il est au-dessus du ciel en train de nous voir comme croient certains ignorants. On ne dit pas que le dernier tiers de la nuit il descend jusqu’à ce ciel-là puis Il remonte, parce que Dieu est le Créateur de tous les endroits. Il est sans endroit. Avant la création des endroits, Dieu existe sans qu’il y ait d’endroit, et après la création de endroits, Dieu existe toujours et Il est sans endroit. Dieu n’est pas un corps, Il n’a pas de quantité, ni grande ni petite. Dieu n’est pas de ceux qui ont une limite ni une taille, ni un volume.

Quoi que tu imagines en ton esprit, Dieu en est différent.

L’imagination ce sont de choses qui sont de l’ordre des choses que tu vois autour de toi mai Dieu n’a pas de ressemblance avec ce qui est autour de toi car ce qui est autour de toi ce sont des créatures, ce sont des choses qui ont un commencement. Dieu Lui Il n’a pas de commencement à Son Existence, et Il ne change pas. Le temps c’est le rapport d’un événement à un autre événement. Tout à l’heure je suis entré puis je me suis assis. Entre le moment je suis entré et le moment où je me suis assis il s’est écoulé quelque chose et cela s’appelle le temps. Le temps ce n’est pas un mouvement de planètes, parce que même avant le mouvement des planètes il y avait le temps. Le temps c’est le rapport d’un événement à un autre événement. Dieu comme Il n’est pas sujet aux événements c’est-à-dire aux choses qui ont un début et une fin. Dieu n’est pas sujet au temps. On ne dit pas : quand a t-Il existé ? Ou depuis quand Il a existé ? On dit : Il est de toute éternité et Il n’est pas sujet au temps. Chacun de nous on peut nous demander « qu’elle était ta date de naissance ? « , oui c’est pour nous car nous avons un début. Mais au sujet de Dieu, on ne dit pas  » Quand Il a existé ?  » ni  » Où Il a existé ?  » ni  » Comment ? « . Il est sans comment, sans endroit et Il ne dépend pas du temps. Cela ce sont les choses de base. Ce sont les toutes premières choses que la personne doit apprendre au sujet de son Créateur.

Un savant qui s’appelle Abou l-Hassan Al-Ach^ariyy a dit :  » La première obligation qui incombe à chaque personne c’est de connaître Dieu et de connaître sa religion « . Cela c’est la première de choses.

Tu peux voir un troupeau de moutons, un troupeau de vaches. Tu les vois. Ils mangent, ils broutent, ils boivent ils se reproduisent et ainsi de suite. Mais nous, nous sommes différents. L’être humain a une raison et c’est cette raison qui le distingue des animaux. Et du fait que nous avons cette raison, nous sommes responsables c’est-à-dire que nous avons des comptes à rendre. Au jour du jugement, nous serons interrogé sur notre vie en quoi est-ce qu’on l’a passée, notre corps en quoi on l’aura utilisé, notre argent d’où est-ce qu’on l’a obtenu et dans quoi on l’a dépensé, et enfin notre science qu’est-ce nous en avons fait. Est-ce que nous avons appris ce que Dieu nous a ordonné d’apprendre, est-ce que nous avons appris nous l’avons appliqué, c’est pour cela que Dieu nous a envoyé des prophètes, pour que l’on soit prêt pour ce jour-là, lorsque l’on sera interrogé. Ce n’est pas comme certains disent :  » Après la mort c’est le trou noir, personne n’est revenu « . Même si tu prétends que personne n’est revenu, il y a des gens qui sont revenus. Le Prophète Jésus (^Iça) a ressuscité des morts par la Volonté de Dieu. Quelqu’un qui était mort et il l’a ramené à la vie par la Volonté de Dieu. Dieu Lui a accordé cela, c’est une chose qui sort de l’ordinaire. Mais nous, nous n’avons pas besoin que quelqu’un revienne pour que nous sachions cela. Nous le savons parce que c’est quelqu’un qui ne ment pas qui nous l’a dit. C’est le Prophète, c’est le Messager de Dieu, c’est l’envoyé de Dieu. C’est un envoyé de Dieu qui nous a dit qu’après la mort, dès que la personne est enterrée, dès qu’elle est recouverte, il y a deux anges qui vont venir l’interroger. La personne va reprendre conscience lorsqu’elle sera interrogée. Elle va même entendre le son des pas qui étaient venu l’accompagner.

Imagine toi tu es dans ta tombe dans l’obscurité, tu entends les pas de ceux qui sont parti et deux anges qui sont d’un aspect effrayant vont s’interroger. Ils vont te dire : « Que si sais-tu de Mouhammad ? ». Le musulman il saura répondre. Il dit :  » Je témoigne qu’il est le Messager de Dieu ». Quant à l’hypocrite, celui qui montrait en apparence qu’il était musulman mais en réalité soit il doutait de l’islam soit il rejetait l’islam, et au mécréant, c’est-à-dire celui qui rejetait l’islam de manière affichée, il ne va pas savoir répondre. Il va être pris de panique et il va dire :  » Je ne sais pas, je ne disais que ce que les gens disaient « . C’est à ce moment-là que va commencer son châtiment, parce que plus important des devoirs dans cette vie, c’est le Prophète qui nous l’a dit. Le Prophète Mouhammad (salla l-Lahou ^alayhi wa sallam) nous a dit que le plus important des devoirs c’est de croire en Dieu et de croire en Son Prophète.

Si on s’en remettait à notre opinion personnelle, chacun va sortir quelque chose. Un va te dire :  » Non moi le plus important pour moi ce sont les parents « , l’autre va dire :  » Non le plus important pour moi c’est d’avoir une maison en Europe et une maison au bled « . Chacun va sortir ce qui est le plus important pour lui. L’autre va te dire :  » Non le plus important c’est d’être gentil avec tout le monde, tout le monde, tout le monde « . Heureusement Dieu nous a informé ce qui est le plus important. Le plus important des devoirs c’est de croire en Dieu et de croire en Son Prophète. Si on devait s’en remettre à l’opinion de chacun, on est une trentaine, chacun va sortir quelque chose qui est pour lui le plus important. Mais Dieu merci, Dieu nous a envoyé un Prophète qui nous a enseigné. C’est vrai c’est important d’être de bons termes avec ses parents, c’est important d’être gentil avec tout le monde mais ce n’est pas le plus important. Et quand le Prophète nous a dit que c’est le plus important des devoirs parce que justement celui qui ne fait pas ce devoir-là s’expose à la pire des punitions. L’importance du devoir, manquer à ce devoir le plus important exposé aux plus graves des châtiments. Et c’est vrai, dans un verset du Coran Dieu nous dit :

(‘inna l-Lâha lâ yaghfirou ‘an youchraka bihi wa yaghfirou mâ dôuna dhâlika liman yachâ’)

C’est-à-dire Dieu ne pardonne pas à celui qui meurt non-musulman, Il ne lui pardonne pas quoi qu’il ait fait comme bonne chose, même s’il a construit des hôpitaux, même s’il a été aux chevets des malades, même s’il a été gentil avec tout le monde, le fait qu’il n’est pas accomplir le plus important des devoirs faut qu’il sera exposé au pire des châtiments. Et Il pardonne moins que cela à qui Il veut, c’est-à-dire que si quelqu’un a accomplis le plus important des devoirs, il croit en Dieu et il croit au Prophète Mouhammad, et donc il est musulman. C’est cela le sens de croire en Dieu et au Prophète Mouhammad c’est-à-dire être musulman. C’est simple d’être musulman. Tu n’as pas besoin d’apprendre la langue arabe ou de passer un test ou de venir un dimanche matin habillé de tout en blanc et on te donne un morceau de pain dans la bouche, non il n’y a pas cela. Être musulman c’est dire :

Je témoigne qu’il n’est de dieu que Dieu et je témoigne que Mouhammad est le Messager de Dieu.

C’est tout. Il n’y a que cela. Même si la personne ne jeûne aucun jour de Ramadan, mais si elle ne fait aucune prière, mais elle a dit : je témoigne qu’il n’est de dieu que Dieu et je témoigne que Mouhammad est le Messager de Dieu. Elle est musulmane.

Qu’elle est la preuve ? Il y avait un homme qui était lors d’une guerre entre les musulmans et les non-musulmans. Les musulmans c’était une tribu. À l’époque il y avait des tribus. Et un homme de cette tribu n’était pas encore musulman. Qu’est-ce qu’il a dit ? Il n’était pas musulman. Il est venu au Prophète. Il lui a dit :  » Je veux combattre avec ma tribu moi, je ne veux pas que ma tribu se fasse attaquer comme cela. Mais je ne suis pas musulman. Est-ce que je deviens d’abord musulman et je vais combattre avec eux ou bien je combat d’abord et à la fin de la guerre je viens pour devenir musulman ?  » Vous voyez qu’est-ce qu’il a posé comme question ? Il a dit :  » Je veux combattre avec ma tribu, ma tribu ce sont des musulmans mais moi je ne suis pas musulman. Est-ce que je deviens musulman ensuite je vais les soutenir ou je vais vite les soutenir parce que c’est la guerre et après à la fin je deviendrait musulman ?  » Le Prophète lui a dit le plus important des devoirs. Il lui a dit ce qui signifie en français :

 » D’abord tu entres en Islam, ensuite tu vas rejoindre ta tribu « .

Cet homme qu’est-ce qu’il a fait ? Il a juste dit :

Ach-hadou ‘an la ‘ilaha ‘illa l-Lah wa ach-hadou ‘anna Mouhammadan raçoula l-Lah.

Ce qui veut dire : Je témoigne qu’il n’est de dieu que Dieu et je témoigne que Mouhammad est le Messager de Dieu.

Il a dit cela, qu’est-ce qu’il est ? Musulman. Donc, il a rejeté toutes les religions qui contredisent cela. Il considère que tout ce qui est autre que l’islam c’est faux. C’est cela. Après il est parti au combat et il a été tué. Qu’est-ce que le Prophète a dit de lui ? Il a dit ce qui signifie :

 » Il a peu oeuvré mais il a gagné beaucoup « .

Donc jamais il n’a pris de douche pour faire la prière, jamais il n’a fait de prière, jamais il n’a fait de jour de jeûne, la seule chose qu’il a faite c’est qu’il est devenu musulman. Vous voyez pourquoi c’est le plus important des devoirs. Le Prophète a dit qu’il a peu oeuvré et qu’il a gagné beaucoup. C’est pour cela que l’islam c’est la chose la plus précieuse que puisse avoir la personne. Nous on dit Dieu merci que nous avons connu cette religion et que notre coeur a accepté cette religion. C’est une religion qui ne comporte pas de croyance que rejette la raison. La raison ne rejette pas les fondements de cette croyance. Tout ce qui est dans cette croyance est correct.

Sur quoi elle est basée cette religion ? Elle est basée sur la croyance que Dieu est le Créateur de toute chose. Dieu est le Créateur de toute chose c’est-à-dire qu’il n’y a pas une seule chose qui existe dans ce monde sans que Dieu en soit le Créateur. Le bien et le mal c’est Dieu qui le crée. Il n’y a pas plusieurs créateurs. Le mot créer veut dire donner l’existence à ce qui n’existe pas. Le Seul qui donne l’existence à ce qui n’existe pas c’est Dieu, c’est-à-dire que par exemple ce n’est pas moi qui suit en train de créer mes paroles, c’est Dieu qui crée les paroles que j’ai. Ce n’est pas moi qui crée mes mouvements, c’est Dieu qui crée mes mouvements. Ce n’est pas moi qui crée mon intention, c’est Dieu qui crée mon intention. Le bien et le mal, tout est créé par Dieu. Dieu ordonne le bien et Il agrée et Il n’ordonne pas le mal et Il n’agrée pas le mal. Mais les deux sont créé par Lui. Il fait ce qu’Il veut de ce qui Lui appartient. On ne dit pas qu’Il est injuste.

Pourquoi on ne dit pas qu’Il est injuste ? Parce que celui qui est injuste c’est celui qui agit dans ce qui ne lui appartient pas. Celui qui est injuste c’est celui qui agit dans ce qui ne lui appartient pas et de manière non conforme à c que le propriétaire veut. Si je viens, je prends cette chaise, je la casse j’aurais et injuste envers ceux à qui elle appartient parce que j’ai agi dans quelque chose qui ne m’appartient pas. Également si moi je commet un péché, si je tombe dans un péché j’aurais été injuste envers moi-même. Pourquoi ? Parce que moi ainsi que mon âme appartiennent à Dieu et Dieu m’a interdit de commettre cette choses-là. Donc c’est une injustice que j’ai commise. En réalité, mon corps et mon âme appartiennent à Dieu. Il me les a donné mais c’est une appartenance relative, ce n’est pas absolu ; c’est-à-dire dans l’absolu cela appartient à Dieu. C’est pour cela que Dieu m’a interdit de commettre certaines chose et le désobéissant est injuste, c’est une forme d’injustice. Mais Dieu Lui Il fait de ce qui Lui appartient ce qu’Il veut. S’Il veut faire tomber malade quelqu’un, ou donner du pouvoir ou de la richesse à un autre, ou faire souffrir un enfant ; Il n’est pas injuste. Il fait de ce qui Lui appartient ce qu’Il veut. Notre conviction c’est que tout ce que fait comporte une sagesse, ce n’est pas absurde. Ce n’est pas absurde, il y a une sagesse mais souvent nous ne connaissons pas la sagesse dans telle ou telle chose. Très très souvent. Ce sont des choses que nous n’arrivons pas à connaître. Mais Dieu fait ce qu’Il veut de ce qui Lui appartient. Et tout est par Sa Volonté. Le bien et le mal sont par la Volonté de Dieu. Notre Prophète (salla l-Lahou ^alayhi wa sallam) a dit dans le hadith

(ma cha‘a l-Lahou kan wa ma lam yacha’ lam yakoun)

C’est-à-dire : ce que Dieu veut est et ce que Dieu ne veut pas n’est pas.

Si un jour, tu cours pour rattraper le métro et tu le rattrapes. Qu’est-ce que cela veut dire ? Cela veut dire que Dieu a voulu de toute éternité que tu le rattrape. Et si tu essayes de rattraper le météo et tu ne le rattrapes pas, qu’est-ce que cela veut dire ? Cela veut dire que Dieu de toute éternité n’a pas voulu que tu le rattrapes. Toi avant d’agir tu ne sais pas ce que Dieu veut de toute éternité, c’est pour cela que nous agissons.

Mais notre conviction c’est que tout ce qui a lieu, Dieu l’a su et l’a voulu, parce que Dieu ne change pas donc Sa science et Sa volonté ne changent pas. Et Il sait de toute éternité ce qui va avoir lieu et Il a voulu de toute éternité tout ce qui aura lieu. Nous ne sommes pas contraints puisque chacun d’entre nous est venu et a choisi une place, il n’y a pas quelqu’un qui a été tiré par une corde pour être ramené ici. On est pas contraint, on le voit par l’observation. Parfois tu as deux gâteaux, tu choisis un des deux. Mais Dieu a su de toute éternité et a voulu de toute éternité lequel tu choisis. Donc tout ce qui a lieu est par la volonté de Dieu, conformément à sa science. Nous, nous avons un choix mais ne nous sommes pas indépendant de Dieu et de Sa science. Nous sommes soumis à la science de Dieu et à la volonté de Dieu. Donc ce n’est pas la contrainte et ce n’est pas l’indépendance. C’est entre les deux. Ce n’est pas la contrainte, on est pas dépourvu de volonté, on le voit mais on est pas indépendant parce que par la raison on a su que Dieu a une volonté et une science.

L’existence de ce monde est une preuve que Dieu a une volonté et une science. Il a voulu l’existence de ce monde puisque ce monde, il aurait pu ne pas exister. Nous, nous aurions pu ne pas exister. Si on existe c’est que Il a voulu qu’on existe. De plus, on est différents c’est-à-dire qu’Il a spécifié chacun d’entre nous par des caractéristiques. C’est une preuve aussi qu’Il a une volonté et qu’Il a une science parce que Celui qui est ignorant il n’est pas Créateur, il change et celui qui change a un début. Nous en constatons l’existence de ce monde, comme ce monde il change d’un état à un autre, nous avons su par la raison que ce monde a un commencement, parce que tout ce qui change d’un état à un autre a un commencement. Et ce monde a donc un commencement, il a donc besoin de Qui lui a donné ce commencement. Ce n’est pas lui qui s’est donné le existence. Moi ce n’est pas moi qui me suit donné l’existence. Cela n’a pas de sens de dire qu’il s’est créé, de dire :  » Cette table s’est créée  » parce que celui qui crée Il existe or avant qu’elle n’existe elle n’existait pas justement. Donc cela n’a pas de sens qu’une chose se donne l’existence à elle-même. C’est impossible selon la raison. Ce monde a besoin de Qui lui a donné l’existence et Celui qui lui a donné l’existence ne lui ressemble pas c’est-à-dire Il ne change pas, Il n’a pas de début à Son existence, c’est celui que nous appelons en arabe Allah et en français Dieu. C’est Celui qui donne l’existence, qui fait exister et qui Lui a une existence qui est de toute éternité et qui ne change pas.

Son existence est obligatoire selon la raison. Quelqu’un qui utilisé correctement la raison, il sait, il aboutit au fait que Dieu existe.

Il y avait, pendant un calife des musulmans, au deuxième siècle de l’Hégire ou au premier, un homme qui était athée, qui niait l’existence de Dieu. Comme ceux que l’on voit aujourd’hui qui disent que c’est la nature qui crée. On dit la nature elle ne’ pas de volonté, qu’est-ce qu’elle crée ? Dans un arbre, il y a des fruits de couleurs différentes et un qui pousse dans cet endroit, un qui a ce vous là et un qui a goût là. Qui a voulu que ce soit ainsi ? L’arbre ? Non. Le soleil, non plus. La terre, non plus. Ils n’ont pas de volonté ces choses-là. Le soleil Dieu l’a asservit pour qu’il ait un parcours. Il est beau le soleil, il est très utile et pourtant il est asservit, il fait ce que Dieu a voulu qu’il fasse. Il a une quantité c’est une preuve qu’il a besoin de Qui lui a donné cette quantité. Pourquoi le soleil n’est pas cubique ? Il aurait pu ou être pyramidale, pourquoi il a cette forme-là ? Il aurait pu être violet ou marron avec des tâches ou rayé avec du jaune. Pourquoi il a ces caractéristiques ? C’est Dieu qui a voulu que ce soit ainsi. Il aurait pu être autrement, c’est possible selon la raison. Mais c’est Dieu qui l’a spécifié par ces caractéristiques. Cela nous indique que Dieu a une volonté et une science.

Donc, cet homme qui niait l’existence de Dieu, il disait au calife des musulmans : « Moi je vous prouve que Dieu n’existe pas « . Le calife des musulmans il a dit :  » Je vais inviter un des savants de l’Islam pour te répliquer.  » Ce savant lui a fixé un rendez-vous un jour où il y avait beaucoup de monde. Et ce savant a fait exprès d’arriver très très très en retard. Cet homme s’est moqué, il a dit : « Voyez-vous ! Vous me ramenez votre savant, il n’est même pas capable d’arriver à l’heure ». Qu’est-ce qu’il leur a dit ce savant ? C’était pour lui donner la preuve que ce qu’il dit était absurde. Prétendre que Dieu n’existe pas c’est absurde. Ce savant c’était Abou Hanifah, il a dit :  » Quand j’ai voulu traversé la rivière, je n’ai pas trouvé de bateau, j’ai regardé autour de moi j’ai vu qu’il y avait des arbres. Si je te dis que tout d’un coupe les arbres se sont coupé, ils se sont rapproché les uns des autres, ils ont formé un cadeau, je suis monté dessus et il m’a ramené. » L’homme s’est mis à rire, il a dit : « Vous me ramenez quelqu’un, vous prétendez qu’un radeau va être construit sans que personne ne vient le construire et des arbres coupés sans que personne ne vienne les couper ?! » Alors le savant des musulmans l’a regardé et lui a dit :

 » Tu n’as pas accepté qu’un radeau vienne comme cela tout seul et tu prétends que ce monde est venu comme cela tout seul ? « , vous voyez comme c’est stupide ? Ce n’est pas parce que tu parles, tu utilises des mots savants ou tu parles de mécanique quantique ou de radio activité ou je ne sais quoi d’autre, tout cela ce sont des règles qui sont asservies à ce que Dieu a voulu. Dieu a voulu que ce soit ainsi. Tu n’as pas besoin d’avoir un doctorat pour connaître cela, même quelqu’un qui ne sait pas lire et écrire il dit :  » Moi j’existe après n’avoir pas existé, j’ai besoin de Qui m’a donné l’existence. Mes parents et mes enfants sont de la même catégorie que moi, donc on a tous besoin de qui nous a donné l’existence. Tout ce monde c’est la même chose, c’est-à-dire que l’on a une caractéristique commune qui est de changer d’un état à un autre. Nous avons donc un début et on a donc besoin de Celui qui nous donne le début et c’est Celui que nous appelons Dieu « . Tout simplement.

Le Prophète Mouhammad (salla l-Lahou ^alayhi wa sallam) Dieu lui a donné des miracles qui sont des signes de sa véracité, nous qui n’avons pas vécu à son époque comment ses miracles nous sont parvenus ? parce que un grand nombre de personnes a rapporté à un grand nombre et ainsi de suite, de génération en génération jusqu’à ce que l’information nous soit parvenue. Donc le fait que de l’eau a jaillit d’entre les doigts du Prophète et que des centaines de personnes en ont bu ces gens-là, ces centaines ont communiqué l’information et ainsi de suite de génération en génération. Ou que tu ailles maintenant sur terre, chez les musulmans ils savent cette information. Donc cela est une preuve que Mouhammad est bien l’Envoyé de Dieu.

Le Qour’an c’est une preuve, c’est un miracle permanent pour le Prophète Mouhammad. Dans ce livre qui est en arabe et je vous met en garde contre les prétendues traductions parce qu’il y a dans beaucoup de choses qui sont contraires à la croyance de l’Islam, dans le livre qui est en arabe il y a des nouvelles des communautés antérieures, ce qui s’est produit dans des communautés antérieures et ce qui va se produire dans certaines choses au futur et il y a des règles des choses qui sont licites et des choses qui sont interdites, des informations des choses qui vont se produire après la mort. C’est un miracle permanent. C’est un livre qui est impeccable qui ne comporte pas de contradiction. Et cela c’est un miracle pour le Prophète Mouhammad. Personne ne peut le contrer, personne ne peut le contredire. Si ceux qui ont vécu à l’époque du Prophète Mouhammad qui maîtrisaient la langue arabe pouvaient s’opposer à ce que le Prophète Mouhammad leur disait, ils n’auraient pas eu recours ils n’auraient pas eu besoin de le combattre, c’est qu’ils n’ont pas pu le contrer sans avoir recours au combat.

Que Dieu fasse que nous soyons de ceux qui s’appliquent dans cette religion et de ceux qui oeuvrent pour gagner le paradis sans châtiment et que Dieu fasse que nous nous améliorons chaque jour de sorte à ce que l’on arrive à notre mort à l’état de foi complète, c’est-à-dire d’être de ceux qui accomplissent tous les devoirs et qui évitent tous les péchés et le chemin pour y arriver passe nécessairement par l’apprentissage de la religion. Pour cela le Prophète Mouhammad (salla l-Lahou ^alayhi wa sallam) il a dit ce qui signifie en français :

« Celui pour qui Allah veut le bien, Il lui fait apprendre la science de la religion » et il nous a indiqué comment apprendre la science de la religion. Ce n’est pas en papillonnant comme un papillon d’un site à un autre, non mais c’est en assistant dans les assemblées de science où on apprend la science avec une chaîne de transmission. Nous ce que nous disons c’est avec une chaîne de transmission. Notre Chaykh a une chaîne de transmission qui remonte jusqu’au Prophète Mouhammad (salla l-Lahou ^alayhi wa sallam).

Il est indispensable d’apprendre auprès de qui a une chaîne de transmission qui remonte jusqu’aux compagnons du Prophète, cela c’est la garantie de la fiabilité de ce que tu apprends.

Que Dieu nous réunisse au Paradis incha Allah.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.


%d blogueurs aiment cette page :