Chaykhaboulaliyah's Blog


La Zakaat, généralités

Posted in Uncategorized par chaykhaboulaliyah sur septembre 9, 2016

 

La louange est à Allah le Seigneur des mondes. Que Allah honore et élève davantage le rang de notre maître Mouhammad صلى الله عليه و سلم et qu’il préserve sa communauté de ce qu’il craint pour elle. Nous demandons à Allah qu’Il nous fasse apprendre ce que nous ignorons, qu’Il nous fasse rappeler ce que nous avons oublié, qu’Il nous augmente en connaissance et nous Lui demandons de nous préserver de l’état des gens de l’enfer. Nous demandons à Allah qu’Il fasse que nos intentions soient sincères par recherche de Son agrément.

Allah tabaraka wa ta^ala a évoqué dans le Qour’an, dans sourat Al-Qalam, une partie du récit des gens qui possédaient un verger comment ils ne s’étaient pas acquitté des devoirs concernant ce verger. Et cela a eu comme conséquence que Allah les a privé de ce verger pour leur mauvaise intention. C’est dans sourat Al-Qalam, le verset N°17. A propos de ce verset, les spécialistes du tafsir ont dit qu’il y avait un homme dans la région du Yémen qui avait un verger, c’est-à-dire un grand jardin où il y a des arbres fruitiers. C’était un croyant qui avait vécu après notre maître ^Iça ^alayhi s-salam. Dans ce verger, il avait non seulement des arbres fruitiers mais également des céréales. Au moment de la récolte, il consacrait une partie de sa récolte pour les pauvres et les miséreux. Il disait : « Ce bien c’est un bien qui appartient à Allah et Allah m’en a accordé la propriété et Allah m’a donné l’ordre d’en sortir en titre de zakat (l’aumône obligatoire) une partie pour les pauvres et pour les miséreux ».

Chacun d’entre nous, Allah lui a accordé des biens, qu’il se rappelle des pauvres et des miséreux en ce jour de l’Aïd et plus particulièrement avec les proches parents en les soutenant financièrement et en leur rendant visite.

Cet homme vertueux, Allah lui a donné une subsistance, une richesse et il a remercié Dieu. Cependant, après son décès, certains de ses enfants se sont mis d’accord pour priver les pauvres de ce qu’il était habitué à leur donner. Ils se sont donné rendez-vous tous ensemble un jour, ils se sont mis d’accord en cachette de se lever en tout début de journée avant que les autres personnes se réveillent, qu’ils vont à leur champs, à leur verger pour cueillir tous les fruits, tout ce qu’il y a comme céréales et de le partager entre eux de sorte qu’il ne reste rien à donner aux pauvres. N’est-ce pas là l’état de beaucoup de riches de notre époque ? Dont le cœur s’est attaché à ce bas-monde éphémère et dont les cœurs se sont endurcis. Pour cela, nous devons tirer des leçons de ceux qui nous ont précédés, ce qu’ils ont fait. Il est très important de connaître l’Histoire pour savoir comment se comporter. Si le bas-monde avait perduré pour ceux qui nous ont précédé, il ne serait jamais parvenu jusqu’à toi.

A l’occasion de ces jours de fêtes, les musulmans ont pour habitude de visiter les cimetières afin de rendre visite à leurs morts, leur réciter le Qour’an afin qu’ils en tirent des bénédictions. Alors, que chacun se rappelle que lui-même va partir un jour, pour œuvrer pour sa tombe et son au-delà.

Ô toi qui s’est occupé de son bas-monde, et qui s’est fait tromper par le long espoir ; la mort survient soudainement et la tombe c’est le coffre des œuvres.

Ses fils ont voulu priver les gens du droit que Allah leur a accordé, c’est-à-dire de la zakat. Mais Allah sait de toute éternité ce que ces gens allaient comploter.

Dans sourat Al-Qalam les versets N°19 et 20, Allah nous apprend qu’un incendie a éclaté dans leur verger, la veille du jour où ils avaient prévu de tout se partager. Leur champ est devenu tout noir, brûlé. Lorsque le jour s’est levé et qu’ils étaient devenus tout près de leur verger, ils se sont mis à se poser des questions. Ils ont dit : « Est-ce là notre verger ? Alors que la veille nous l’avions laissé plein d’arbres et de fruits. Nous ne pensons pas que ce soit notre verger. Probablement nous nous sommes perdus en chemin ». Celui d’entre eux qui n’était ni le plus âgé, ni le plus jeune mais celui du milieu et qui était bon comme son père, il leur a dit : « C’est bel et bien votre verger, cependant vous en avez été privés avant que les pauvres n’en soient privés et vous avez été rétribué pour votre avarice et votre cupidité ». Ils se sont mis alors à se blâmer les uns les autres. L’un disait à l’autre : « C’est toi qui nous a dit de faire comme cela pour priver les pauvres ! », et l’autre disait : « Mais non ! C’est toi qui a fait ce projet pour les priver » et le troisième disait : «  C’est toi qui nous a fait peur de tomber dans la pauvreté », et le dernier disait : «  Non ! C’est toi qui nous a incité à ramasser encore plus d’argent ». Ils se sont mis à se blâmer les uns les autres comme nous l’apprenons dans sourat Al-Qalam le verset N°31 ce qui signifie : « Malheur à nous ! Nous avons été injustes parce que nous avons désobéit à notre Seigneur en voulant priver les gens de la zakat ». Puis ils ont espéré la délivrance de la part de Dieu pour que Allah leur accorde en lieu et place de ce verger ce qui est encore mieux, comme nous l’apprenons dans sourat Al-Qalam verset N°32.

Allah leur a fait miséricorde lorsqu’ils ont manifesté leur désir de repentir. Allah a ordonné à Jibril (^alayhi s-salam) d’arracher leur verger qui a été brûlé et de l’enmener dans un endroit éloigné et de prendre de la terre de Ach-Cham un autre verger qui soit plein de fruits et de récoltes et qu’il le place là où était leur verger. La barakah (les bénédictions) était apparente dans le nouveau verger et ils ont pris l’habitude de leur père, à savoir qui était de donner aux pauvres et aux miséreux de ce verger. Ils purifiaient ainsi leur bien et leur corps par la zakat, comme Dieu l’agrée. La zakat est une manière de purifier son argent et son corps.

Le châtiment que Dieu réserve dans l’au-delà pour celui qui désobéit, pour celui qui a mécru, ce châtiment sera plus difficile que la punition du bas-monde ; que chacun d’entre nous médite à ce sujet. Et que chacun s’empresse avec une forte ardeur, durant ces jours bénis, de se consacrer à l’adoration de son Seigneur.

Et rappelez-vous le hadith du Messager de Allah (salla l-Lahou ^alayhi wa sallam) qui signifie : « Offre ta nourriture aux gens, entretiens les relations avec tes proches parents, fais la prière pendant la nuit alors que les gens sont endormis, tu iras en paix au Paradis », c’est-à-dire partage ta nourriture avec les gens, visite tes proches parents, prend de leurs nouvelles et soutiens les financièrement si tu le peux, et accomplis des prières surérogatoires de nuit en plus des prières obligatoires ; cela te fait entrer au paradis en paix.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.


%d blogueurs aiment cette page :