Chaykhaboulaliyah's Blog


Qu’est-ce qui est mieux, la bonne croyance ou les bonnes oeuvres ?

Posted in Uncategorized par chaykhaboulaliyah sur mars 10, 2020
La Louange est à Allaah le Seigneur des mondes, que Allaah honore et élève davantage le rang de notre Maître MouHammad Salla l-Laahou عalayhi wa sallam et qu’Il préserve sa communauté de ce qu’il craint pour elle. Nous demandons à Allaah qu’Il nous fasse apprendre ce que nous ignorons, qu’Il nous fasse nous rappeler ce que nous avons oublié et qu’Il nous augmente en connaissance, et nous Lui demandons de nous préserver de l’état des gens de l’enfer. Nous demandons à Allaah qu’Il fasse que nos intentions soient sincères par recherche de Son Agrément.
La chose qui nous permet de nous rapprocher le plus de l’Agrément de Allaah, c’est d’accomplir ce que Allaah a ordonné à Ses esclaves d’accomplir. Allaah a ordonné à Ses esclaves, à toute personne pubère, saine d’esprit, hommes ou femmes, Allaah leur a ordonné d’accomplir les devoirs et d’éviter les interdits.
Accomplir les devoirs et éviter les péchés fait davantage gagner des récompenses de la part de Dieu que d’accomplir les actes surérogatoires. Les devoirs sont de différentes sortes : il y a des devoirs de l’ordre des connaissances et il y a des devoirs qui sont de l’ordre des pratiques.
Les devoirs qui sont de l’ordre de la Science sont de deux sortes : il y a des devoirs qui sont de l’ordre de la croyance, c’est-à-dire auxquels la personne doit croire (avoir cela pour croyance, pour conviction). Et il y a des devoirs qui sont de l’ordre de la connaissance que l’on acquiert, de la connaissance que l’on apprend. Les devoirs qui sont de l’ordre de la croyance, le plus important de ces devoirs-là (celui qui donne le plus de récompenses), c’est de connaître Allaah et de connaître Son Messager MouHammad Salla l-Laahou عalayhi wa sallam. Donc ce sujet, c’est le plus éminent des sujets que Allaah nous a ordonnés d’avoir pour croyance. L’exemption, le fait de connaître Allah et de connaître Son Messager, constitue le plus éminent des devoirs par la croyance. Il s’agit d’exempter Allaah, cela veut dire qu’il est un devoir de croire que Allaah existe tel que cela est digne de Lui car l’existence de Allaah n’a pas de début et n’a pas de fin. Celui qui n’a pas eu cela pour croyance, il n’aura pas connu Allaah et donc, il n’est pas croyant en Dieu. Ainsi, Allaah tabaaraka wa taعaalaa existe sans début à Son Existence. Sa Divinité, Sa Puissance, Sa Volonté, Sa Science, Son Ouïe, Sa Vue, Sa Vie, tous Ses Attributs sont éternels exempts de début, exempts de fin. Allaah taعaalaa, Il ne Lui arrive pas (Il ne Lui advient pas) de nouvel attribut. Il n’advient pas à Allaah, Il ne Lui arrive pas à Son Etre, d’attributs qu’Il n’a pas de toute éternité. La Science de Allaah n’a pas de début. Sa Puissance n’a pas de début à Son Existence. La Vie de Allaah également n’a pas de début. Egalement, Sa Vie n’a pas de début. Sa Volonté n’a pas de début. La Volonté de Allaah n’est pas comme la volonté d’autre que Lui. Tout autre que Allaah existe après n’avoir pas existé. Tout autre que Allaah a existé après n’avoir pas existé. Cette terre sur laquelle nous sommes, ce ciel qui nous abrite jusqu’au piédestal, jusqu’au Trône : tout cela est entré en existence. Tout cela n’a pas existé puis a existé. Tout autre que Allaah, cette terre qui nous porte, ce ciel qui nous abrite, ce soleil, cette lune, également ce qui est au-dessus de ce premier ciel, les six autres cieux, et ce qui est au-dessus comme le piédestal, la Paradis, le Trône : tout cela n’existait pas de tout éternité puis a existé par la création de Allaah tabaaraka wa taعaalaa. C’est par la création de Allah que toutes ces choses ont existé. Tout autre que Allaah existe après une inexistence. Mais Allaah soubHaanah, Il existe sans début à Son Existence et Sa Science existe sans début. Sa Puissance, Sa Volonté existent sans début. En résumé, Allaahou taعaalaa, Il ne Lui advient pas d’attribut qu’Il n’a pas de toute éternité. Allaah taعaalaa, Il ne change pas de ce qu’Il est avant la création des créatures. Après la création des créatures, Allaah ne change pas. Il est comme Il est de toute éternité, avant la création des créatures. Sa Science n’acquiert pas de nouvelles connaissances. La Science de Allaah ne Lui advient pas après la création des créatures. Sa Puissance, Sa Volonté, tous Ses Attributs sont de toute éternité avant la création de ce monde et Ses Attributs ne changent pas. On ne dit pas : Depuis quand Allaah est Dieu ? On ne dit pas : Combien de temps Allaah est Dieu ? Allaah existe avant l’existence du temps et avant l’existence de l’endroit. Le temps a un début et l’endroit à un début. Le temps est entré en existence et l’endroit est entré en existence. Il existe avant le temps et avant l’endroit et Sa Science, Sa Puissance et Sa Volonté existent de toute éternité. Celui qui ne connaît pas cela, il tombe dans le mécréance.
Il y avait à Al-BasTaa (un quartier), une librairie qui vendait depuis 14 ans des feuillets (quand il a dit « 14 ans », le cours, il l’a donné en 1984 -c’est-à-dire depuis 1970-). Il y avait des feuillets qu’ils appelaient « les invocations de Mouuçaa » et dedans il y a de la mécréance qui est claire. Dans ces feuillets qu’ils appellent « feuillets de Mouuçaa », il y est écrit une mécréance claire. Il y est inscrit que Mouuçaa  عalayhi s-salaam a dit : « Ô mon Dieu, depuis combien de temps Tu es un Dieu ?». Ces feuillets se vendent et il y a des ignorants qui les achètent, ceux qui ne connaissent pas la croyance, qui ne distinguent pas entre la mécréance et l’Islam. Alors, soyez en garde contre des choses pareilles. Quant à celui qui a appris la bonne croyance, celui qui connait la croyance de Vérité, il rejette de telles choses. Dès qu’il les voit ces paroles, il les considère comme étant de la mécréance. Il va détruire ce livre parce que c’est un devoir de le détruire, il n’est pas permis de le laisser. Ce sont des paroles qui sont attribuées à Mouuçaa  عalayhi s-salaam. Or, Mouuçaa عalayhi s-salaam, est le troisième meilleur Prophète selon le Jugement de Dieu. Le Meilleur de tous les Prophètes, c’est notre Maître MouHammad Salla l-Laahou عalayhi wa sallam, ensuite notre Maître ‘Ibraahiim عalayhi s-salaam, puis notre Maître Mouuçaa عalayhi s-salaam. Mouuçaa a été calomnié, que Dieu maudisse ceux qui l’ont calomnié. Ils ont écrit dans ces feuillets des paroles de mécréance qui sont des calomnies, des choses mensongèrement attribuées à Mouuçaa. Ils ont dit que Mouuçaa aurait demandé : « Ô mon Dieu, depuis quand Tu es un Dieu ? » et que Allaah lui a dit : : « Soit poli Mouuçaa, si ton nom n’était pas inscrit dans le registre des Prophètes, Je t’aurai brulé ! ». Tout cela, ce sont des mensonges. C’est de la mécréance que Dieu nous en préserve. Qu’est-ce que ces gens ont comme objectif ? Ces calomniateurs à l’égard de Dieu et à l’égard des Prophètes ? C’est de la mécréance. Celui qui n’apprend pas la croyance correcte, celui qui n’a pas appris ce qui est possible au sujet de Dieu et ce qui n’est pas possible au sujet de Dieu, il va croire pareille sottise et il va sortir de la Religion agréée par Dieu sans s’en rendre compte. Celui qui croit de pareilles mécréances, même s’il avait auparavant fait la prière, le jeûne, le pèlerinage, s’il connaît Allaah et Son Messager, puis il a entre ses mains de pareilles feuilles où il y a de la mécréance et qu’il y voit ces paroles de mécréance, dans lesquelles selon eux, Mouuçaa aurait dit : « Ô mon Dieu, depuis combien de temps Tu es un Dieu ? », s’il croit cela, il va perdre tout ce qu’il a fait comme prières, comme jeûnes, comme pèlerinages, comme aumônes, comme bienfaisance envers les gens, envers les pauvres, envers les orphelins, envers les gens qui sont éprouvés, les miséreux : tout cela va partir, tout cela ne lui sera d’aucune utilité parce que quand il a cru ce mensonge, il est sorti de la Religion de l’Islam. Quels que soient ses efforts dans l’adoration auparavant, qu’il ait fait dix pèlerinages auparavant ou plus ou moins, il va perdre toutes ces bonnes actions parce que Allaah tabaaraka wa taعaalaa n’a pas de début. Allaah tabaaraka wa taعaalaa est exempt de début. Et Ses Attributs, c’est-à-dire Sa Divinité, Son Existence, Sa Science, Sa Puissance, Sa Volonté, Sa Vie, Son Ouïe, Sa Vue sont de toute éternité. Ce n’est pas quelque chose qui advient à Son Etre, qui Lui arrive, qui Lui parvient, alors qu’Il ne l’avait pas auparavant. Nous, notre existence a un début. Nous, nous entrons en existence. Nous n’étions pas, puis nous sommes. Egalement, notre science est entrée en existence. Lorsque nous quittons l’utérus de nos mères, nous ne savons rien du tout, nous ne distinguons pas entre ce qui nous est utile et ce qui nous est préjudiciable. Celui qui est nouveau-né, récemment né, il ne fait pas la différence entre de l’or et du charbon ardant. Nous, notre science entre en existence. Egalement, notre puissance entre en existence. Dès que nous sortons de l’utérus de nos mères, nous ne sommes même pas capables de faire un pas. Notre science entre en existence et tout ce qui est en nous, notre volonté est entrée en existence. Allaah n’est pas ainsi. Allaah existe sans début à Son Existence et Sa Science existe, elle est immuable. Sa Science est propre à Son Etre, sans début et également Sa Divinité, Il est Dieu et Il est exempt de début. Sa Divinité ne commence pas par la création des créatures, par la création de ce monde mais Sa Divinité est éternelle. Il n’est pas permis d’avoir pour croyance au sujet de Dieu, qu’Il a acquis des attributs qu’Il n’aurait pas eus au préalable. Tous les Attributs de Allaah sont exempts de début, exempts de fin. Allaah n’a pas tiré profit par la création de ce monde. Il n’a pas bénéficié, par la création de ce monde, d’une science qu’Il n’a pas de toute éternité. Il n’a pas tiré profit, par la création de ce monde, en obtenant une puissance qu’Il n’a pas de toute éternité. Il n’a pas tiré profit, par la création de ce monde, en bénéficiant d’une volonté qu’Il n’a pas de toute éternité. Il n’a pas bénéficié, par la création de ce monde, d’une sagesse qu’Il n’a pas de toute éternité. Il n’a pas tiré profit, par la création de ce monde, d’une perfection qu’Il n’aurait pas eue de toute éternité. Allaah taعaalaa est Parfait. Il est exempt de toute imperfection et ce, de toute éternité : Il n’augmente pas et Il ne diminue pas. Si quelqu’un dit : « Alors pourquoi Allaah a-t-il créé la création ? » On dit : «Allaah a créé la création par manifestation de Sa Puissance, de sorte que celui pour qui Allaah a voulu la félicité éternelle, sera ainsi heureux. Il sera heureux par la résidence de félicité éternelle dans l’au-delà : la résidence du Paradis, celle qui n’aura pas de fin, qui n’a pas d’anéantissement ; et de sorte que soit malheureux pour l’éternité celui qui le sera. Celui qui est heureux pour l’éternité, il est heureux lorsqu’il accomplit l’obéissance à Dieu, il obéit à son Seigneur. Il croit en Dieu et il croit en Son Messager. Il obéit à son Seigneur dans ce qu’Il lui a ordonné de faire. Il accomplit les obligations et il évite les interdits : ceci est la félicité qui est complète. Quant à la félicité qui est incomplète, c’est le fait que l’homme meure Musulman, mais chargé de péchés dont il n’a pas fait le repentir, c’est-à-dire qu’il meure croyant mais il est dans l’insouciance, il n’accomplit pas la totalité des obligations, il n’accomplit pas certaines des obligations ou il n’évite pas tous les péchés ou il n’évite pas certains péchés. Celui-là, du moment qu’il est mort sur la Foi, Musulman, croyant, il est heureux mais sa félicité est incomplète. Sa félicité n’est pas complète. Celui qui est heureux d’une félicité complète, c’est celui qui accomplit tout ce que Allaah a ordonné de faire : les obligations de croyance, les obligations de science et les obligations pratiques et il évite tout ce que Allaah a interdit ; c’est celui-là celui qui est heureux, dont la félicité est complète. Allaah taعaalaa a créé ce monde, pas pour en tirer un quelconque profit mais, Il a créé ce monde par manifestation de Sa Puissance à Ses esclaves, de sorte que celui pour qui Allaah l’a voulu, il va profiter. Comment va-t-il profiter ? Par le fait d’être un croyant, il sera croyant en Dieu et en Son Messager, il accomplira ce que Allaah lui a ordonné de faire et il évitera ce que Allaah lui a interdit de faire. Il sera heureux de la félicité qui est éminente. En résumé, Allaah tabaaraka wa taعaalaa n’a pas créé ce monde pour en tirer un quelconque bénéfice, pour profiter de quoi que ce soit. Allaah est Parfait, Il exempt de début de toute éternité et Il n’augmente pas par la création de ce monde. Il n’augmente pas en perfection. Il ne profit pas de ce monde d’aucune manière que ce soit. Si quelqu’un dit : « Mais alors, pourquoi Allaah a-t-il créé ce monde alors qu’Il n’en profit pas, Il n’en tire aucun bénéfice ». On lui répond : « Allaah a créé ce monde par manifestation de Sa Puissance et non pas pour tirer une perfection qu’Il n’aurait pas de toute éternité ». La Perfection de Dieu est de toute éternité. Ce n’est pas une perfection qui admet l’augmentation et la diminution. Tout être, tout ce qui est créé et qui est parfait, a une perfection qui admet l’augmentation et la diminution. Tous ceux qui sont parfaits parmi les créatures, admettent l’augmentation. Egalement, tous ceux qui sont imparfaits parmi les créatures, ils admettent l’augmentation en imperfection. Mais Allaah taعaalaa est parfait, Il exempt de début, exempt de fin. Il n’admet pas l’augmentation et la diminution.
Je vous recommande d’écouter et d’orienter vos cœurs, d’être conscients de ce qui vous est dicté, de ce qui vous est récité. Combien de personnes sont présentes par leurs corps alors qu’elles sont absentes par leurs cœurs. C’est comme celui qui va au marché et qui sort du marché sans tirer de bénéfice : il a acheté, il a vendu et il n’a fait aucun bénéfice. Allaahou tabaaraka wa taعaalaa est exempt de début. Il est parfait. Sa perfection est exempte de début, exempte de fin. Elle n’augmente pas et ne diminue pas. Quant à tout autre que Dieu, même ceux qui sont parfaits, ils admettent l’augmentation en perfection. Notre Maître MouHammad, Salla l-Laahou عalayhi wa sallam, est le plus parfait de toutes les créatures de Allaah et il admet l’augmentation en perfection. Tout le temps le Prophète augmente en perfection, parce que les bonnes actions que nous accomplissons, la cause pour ces bonnes actions, c’est notre Maître MouHammad Salla l-Laahou عalayhi wa sallam. C’est lui qui nous a enseigné la Religion agréée par Allaah. C’est lui qui nous a enseigné comment accomplir les actes d’obéissance. Et c’est lui qui nous a enseigné que les choses interdites sont interdites, qui font éloigner de l’Agrément de Dieu. Lui (le Prophète), il gagne encore et encore des récompenses parce que c’est lui la cause pour notre bonne guidée. Il gagne de nouvelles récompenses chaque fois qu’un croyant de sa communauté fait une bonne œuvre. Les récompenses ne sont pas interrompues pour lui par sa mort. Et en plus de cela, par augmentation d’honneur pour lui, par grâce de la part de Allaah, après la mort du Prophète, Allaah lui a rendu son âme et il est vivant actuellement dans sa tombe et il fait la prière. Il en est de même pour tous les Prophètes qui sont déjà morts. Allaah taعaalaa les a fait revivre dans leurs tombes, ils font la prière dans leurs tombes. Après un certain temps, Allaah les ressuscite. Notre Maître MouHammad, que Allaah l’honore et l’élève davantage en degrés, il augmente encore et encore dans la perfection. Il augmente en perfection qu’il n’a pas auparavant. Tout le temps, il augmente en perfection que Allaah l’honore et l’élève davantage en degrés. Ceci est possible pour la créature. Le Prophète, tout le temps il augmente en perfection mais Allaah tabaaraka wa taعaalaa, Sa perfection n’augmente pas et ne diminue pas. La perfection de Allaah est éternelle, exempte de début, exempte de fin. La perfection de Allaah n’augmente pas et ne diminue pas. Et Allaah n’a pas besoin de Ses créatures. Allaah n’a pas besoin des hommes, des djinns, et des Anges : Il n’a besoin de rien. Il n’augmente pas en perfection et Il ne diminue pas, contrairement aux créatures. Toutes les créatures sont entrées en existence. Qu’est-ce-que cela veut dire qu’elles sont entrées en existence ? C’est qu’elles n’existaient pas, puis elles ont existé. C’est cela le sens quand on dit : « Le monde est entrée en existence », c’est-à-dire qu’il n’existait pas puis qu’il a existé. C’est pour cela que le monde, c’est-à-dire tout autre que Allaah, admet l’augmentation en perfection et admet l’augmentation en imperfection, du point de vue de la raison. Mais Allaah tabaaraka wa taعaalaa, n’admet pas l’augmentation, ni la diminution. Il y a beaucoup de gens même si selon l’apparence, selon ce que les gens voient en eux, ils les voient par exemple passer dans des émissions ou avoir de grandes personnes qui les suivent, selon l’apparence, ils font partie des gens de Science et de connaissance et de la Foi, alors qu’ils ignorent ces sujets indispensables, ces sujets de base.
Il y a un homme à Médine l’illuminée, donc la ville où est enterré le Prophète (regardez l’ignorance), qui a dit : J’étais dans une assemblée, dans une soirée, peut-être que c’était une assemblée qui correspondait à la nuit de commémoration de l’ascension (lorsque le Prophète a été élevé dans les cieux). Cet homme m’a dit : Celui qui parle dans l’assemblée a dit : « Allaah augmente en honneur par le fait que le Prophète Salla l-Laahou عalayhi wa sallam soit élevé dans les cieux ». Celui qui dit cette parole devient mécréant parce qu’il dit que Allaah augmente en honneur par l’ascension du Prophète. Le sens de sa parole, c’est que Allaah augmente en perfection or Allaah n’augmente pas en perfection. La Perfection de Allaah est éternelle : Elle est exempte de début et exempte de fin. Elle n’admet pas l’augmentation et la diminution. Cet homme a considéré Allaah semblable aux créatures. Les créatures, ce sont elles qui admettent l’augmentation en perfection ou l’augmentation en imperfection. C’est de là que la personne est sortie de l’Islam : elle a commis la mécréance, parce qu’en disant cette parole, elle a attribué l’entrée en existence à Allaah. Celui dont on admet par la raison qu’il augmente en perfection ou qu’il diminue en perfection, c’est la créature. Celui qui a dit que Allaah augmente en honneur par l’ascension de Son Prophète, il a considéré Allaah semblable à la créature. Il a considéré que Allaah est entré en existence. Il en est de même pour tous ceux qui attribuent à Allaah le changement, l’évolution : ce sont des mécréants. Allaahou taعaalaa n’évolue pas. Allaahou taعaalaa n’a pas de changements d’humeurs. Allaahou taعaalaa n’est pas touché et Il ne touche pas. Allaah n’est pas un corps. Allaah n’a pas de changement d’humeur, Allaah ne change pas. Allaah n’évolue pas. C’est Lui Qui crée les changements d’humeurs et le changement dans Ses créatures.
Le fait d’exempter Allaah de tout ce qui n’est pas possible à Son Sujet comme changement, comme évolution, comme changement d’humeur, exempter Allaah de tout cela et de toutes les caractéristiques de ce qui entre en existence, fait partie des plus importants des sujets de la religion. L’Imam AT-TaHaawiyy dans son livre de croyance (la croyance TaHaawiyyah), a dit : « Celui qui qualifie Allaah par un des sens des humains, il est devenu mécréant ». L’Imam AT-TaHaawiyy a été créé au milieu du troisième siècle de l’hégire en Iran et son décès était vers l’année 1329 de l’Hégire, c’est-à-dire au milieu du quatrième siècle de l’Hégire. Cette parole, cette phrase, c’est sa parole à lui, et tous les gens de Science acceptent et sont d’accord avec ce qu’il a dit. Le livre de ‘Abouu Jaعfar AT-TaHaawiyy, ce traité de croyance, est disponible entre les mains des Musulmans depuis 1100 années. Connaître Allaah, la connaissance de Allaah, est avec certitude sans aucune hésitation au sujet de Son existence, tout en l’exemptant de tout ce qui est des sens des humains, de tout ce qui est des caractéristiques des créatures. Allaah taعaalaa est exempt de tous les attributs des créatures, les humains et autres. Allaah taعaalaa dit, dans souurat Ach-Chouuraa/Verset 11 : « Layça kamithlihii chay’ », ce qui signifie : « Absolument rien n’est tel que Lui ». Nous, nous savons de nous-mêmes que nous sommes influencés, que nous évoluons, que nous avons des changements d’humeur, que nous montons par un mouvement, que nous descendons par un mouvement ; tout cela est impossible au sujet de Allaah. Le déplacement, le fait de venir, d’aller, d’avoir des mouvements, cela est impossible au sujet de Allaah. C’est pour cela que l’Imam ‘AHmad ‘Ibnou Hanbal, que Allaah l’agrée, à propos de la Parole de Allaah, dans souurat Al-Fajr/Verset 22 : « wa jaa’a Rabbouka », il a dit : « C’est Sa Puissance, c’est-à-dire les manifestations de la Puissance de Allaah tabaaraka wa taعaalaa, qui vont venir ». Mais Allaah tabaaraka wa taعaalaa, il est impossible à Son sujet le mouvement et l’immobilisation. Le fait de venir, ce que nous connaissons nous, au sujet des créatures, avec un mouvement et une immobilité, cela est impossible au sujet de Allaah. C’est pour cela que l’Imam ‘AHmad a dit, au sujet de la Parole de Allaah : « wa jaa’a Rabbouka », il a dit : « Ce sont les manifestations de la Puissance de ton Seigneur qui viendront ». Et ainsi, tous les versets, tous les Hadiith, dont le sens apparent pourrait faire croire que Allaah a pour attribut un des attributs des humains comme le mouvement, comme la descente, comme la montée, et bien l’explication véritable de ces versets et de ces Hadiith n’est pas par leur sens apparent, ce n’est pas l’explication qu’ils ont. Que veut dire la parole de l’Imam ‘AHmad lorsqu’il a dit : «  viendront des manifestations de la Puissance de Dieu » ? C’est-à-dire le Jour du Jugement, ce jour-là, il y aura des choses éminentes que Allaah a créées, qui vont venir. Ces choses éminentes que Allaah a créées pour le Jour du Jugement, ces choses, sont des manifestations de Sa Puissance. Par la Puissance de Allaah, ces choses viendront.
C’est ainsi que l’Imam ‘AHmad a expliqué la Parole de Allaah : « wa jaa’a Rabbouk » par la venue de ces choses éminentes qui auront lieu par la Puissance de Allaah ce jour-là, le Jour du Jugement. Ce jour-là, le Jour du Jugement, les Anges vont venir. Les Anges seront en rang. Pour manifester l’éminence de ce jour-là, ils vont faire des rangées autour des humains et des djinns. Les djinns et les humains seront entourés par les Anges, par ces rangées d’Anges. Personne ne pourra quitter, personne ne pourra partir de cet endroit, ni par la voie des airs, ni par la voie terrestre, sauf par la Volonté de Allaah. Celui à qui Allaah l’autorise, il pourra quitter cet endroit. Les Anges sont les plus nombreux des créatures de Dieu. Les humains et les djinns par rapport aux Anges, leur nombre est très très faible. Les Anges que Allaah a créés ont remplit les sept cieux. Le ciel, chacun des cieux, est beaucoup, beaucoup plus grand que cette terre qui nous porte. Puis après les sept cieux, il y a le piédestal ; le piédestal qui est tellement immense par rapport aux sept cieux, que les cieux sont par rapport au piédestal comme un anneau qui est jeté dans une terre déserte. Que représente un anneau par rapport à une terre immense, étendue ? Et le piédestal (= Al-koursiyy), par rapport au Trône (= Al-عarch), est comme un anneau dans une terre immense, déserte. Les Anges sont tellement nombreux qu’ils entourent le Trône, alors qu’il y a quatre Anges qui portent le Trône, alors que le piédestal par rapport au Trône est comme un anneau dans une terre immense. Ce Trône, ce sont quatre Anges qui le portent par la Volonté de Allaah, par Sa Puissance. Les Anges sont les plus nombreux des créatures de Dieu. Les humains et les djinns par rapport aux Anges, c’est comme une goutte d’eau par rapport à la mer. Les Anges, par la Puissance de Allaah, par la Volonté de Allaah, vont descendre. Ils seront en rangs, entourant les humains et les djinns. Aucun parmi les djinns et les humains ne peut traverser ces rangs, ni par la voie terrestre, ni par la voie des airs, sauf à qui Allaah l’autorise. Ceux-là qui pourront sortir, ce sont les gens sincères, ceux qui seront sauvés. Ils seront à l’ombre du Trône ce jour-là, ils ne seront atteints par rien de la chaleur du soleil, ni de la fatigue du Jour du Jugement, ni des épreuves du Jour du Jugement. Aucune trace de faim, ni de soif. Ils seront sauvés, ils seront heureux, ils seront reposés. Le chagrin et la peur n’ont pas de place dans leurs cœurs. Donc lorsque l’Imam ‘AHmad ‘Ibnou Hanbal a expliqué la Parole : « wa jaa’a Rabbouka », il a dit : « jaa’at qoudratouhou », c’est-à-dire que la venue dont il est question ici, ce n’est pas une venue par le mouvement et le déplacement, il s’agit de la venue de Sa Puissance. Ce n’est pas Allaah qui vient, mais c’est les manifestations de la Puissance de Allaah qui vont venir, c’est-à-dire que les manifestations de la Puissance de Allaah viendront ce jour-là parce qu’il est impossible au sujet de Allaah un quelconque sens des humains comme le mouvement, l’immobilité, le fait de se déplacer du haut vers le bas, du bas vers le haut. Tout cela est impossible au sujet de Allaah parce que c’est la créature, c’est ce qui entre en existence à qui il est possible de se déplacer du haut vers le bas. Ce sont eux à qui il est possible de se déplacer.
Que Allaah fasse que nous persévérions sur la Croyance de ‘Ahlou s-sounnati wa l-jamaaعah.
Avant de finir, une information utile :
Il est rapporté que celui qui récite le verset : « salaamoun~qawlam~mi~R-Rabbi R-RaHiim », 28 fois lorsqu’il y a des épidémies, si Dieu le veut, il sera protégé. Il la récite 28 fois, chaque jour.
« salaamoun~qawlam~mi~R-Rabbi R-RaHiim », 28 fois en période d’épidémies, si Dieu le veut, il sera sauvé.
Egalement parmi les choses qui sont utiles, c’est de dire cette invocation qui est rapportée du Prophète Salla l-Laahou عalayhi wa sallam : « Allaahoumma ‘innii ‘aعouudhou bika mina l-baraSi wa l-jounouuni wa l-joudhaam wa min sayyi’i l-‘asqaam ». Celle-là aussi comporte une bénédiction, si Allaah le veut.
Celui qui retarde la prière jusqu’à la fin de son temps, de sorte qu’il puisse l’accomplir dans son temps, mais il était catégorique qu’il voulait l’accomplir dans son temps, cependant, il est mort avant de l’accomplir : il ne tombe pas dans le péché. Contrairement à celui à qui le pèlerinage était obligatoire, il était capable de l’accomplir mais il l’a retardé pour l’année suivante et il est mort entre temps, alors il est mort chargé d’un péché.
Que Allaah nous facilite les causes de bien. Que Allaah nous accorde ainsi qu’à vous d’accomplir ce qu’Il agrée.
Et celui qui retarde la prière de manière délibérée, de sorte qu’il ne l’accomplira pas dans son temps, alors il tombe dans un péché. Par contre, si quelqu’un s’engage dans la prière et le temps était suffisant pour les piliers de la prière mais lui, il a prolongé la récitation, de sorte que le temps de la prière suivante a commencé : sa prière est valable et il ne tombe pas dans le péché.
Et celui qui arrive à faire une rakعah au moins de la prière sans son temps, alors la prière est considérée comme étant dans son temps, mais celui qui ne fait pas une rakعah dans son temps, c’est-à-dire qu’il a commencé à la fin du temps de la prière et il n’a pas fait une rakعah dans son temps, alors elle sera considérée comme un rattrapage.
Wa l-Laahou taعaalaa ‘aعlam wa ‘aHkam.
Laa ‘ilaaha ‘il-la l-Laah (x3)
Allaahoumma Salli عalaa sayyidinaa MouHammad wa عalaa ‘aalihi wa SaHbihii wa sallim (x3)
Rabbi ghfir lii wa lil-Mou’miniina wa l-Mou’minaat (x3)

%d blogueurs aiment cette page :