Chaykhaboulaliyah's Blog


Le Corona, les maladies,… que faire ?!

Posted in Uncategorized par chaykhaboulaliyah sur mars 18, 2020

La Louange est à Allaah, le Seigneur des mondes, que l’honneur et l’élévation en degrés soient accordés à notre Maître MouHammad, le Maître des Saints et des Envoyés et que Allaah agrée la totalité des Saints et des Vertueux.

 

Allaah tabaaraka wa taعaalaa dit dans le Qour’aan honoré : « Wa عala l-Laahi falyatawakkali l-mou’minouun », ce qui signifie : «  Que les croyants se fient totalement à Dieu ».

v  وَعَلَى اللَّهِ فَلْيَتَوَكَّلِ الْمُؤْمِنُونَ  v

[ souurat at-tawbah / Verset 51 ]

 

Il faut que l’esclave se fie totalement à Allaah taعaalaa, qu’il ait pour croyance que Celui Qui crée le profit et la nuisance en réalité : c’est Allaah. Et que cet univers, ce monde, aucun grain de poussière ne bouge sauf par la Volonté de Allaah, Sa prédestination et Sa destinée. Il n’y a pas un grain de poussière, ni plus petit que cela, qui bouge sans que ce soit par la Prédestination de Allaah, par Sa Volonté et conformément à Sa Science. Nous devons donc avoir pour croyance que Allaah عazza wa Jall, fait absolument ce qu’Il veut, Il est notre Créateur, Il fait de nous et de ce monde et de cet univers ce qu’Il veut. Nul ne Le contraint, nul ne Lui donne d’ordre, nul ne Lui interdit quoi que ce soit. Allaah dit dans le Qour’aan : « Faع عaaloul~imaa youriid » ce qui signifie : « Il fait absolument ce qu’Il veut ».

v  فَعَّالٌ لِمَا يُرِيدُ  v

[ souurat al-bourouuj / Verset 16]

 

Si le croyant a eu cela pour croyance, dès lors que l’homme a cela pour croyance, il aura son cœur qui va être apaisé. Il détournera de lui les mauvaises réflexions, les pensées qui perturbent et qui le dérangent de ce qui pourrait l’atteindre comme maladie, comme épidémie, comme chagrin, comme danger, comme famine, comme pauvreté, comme tremblement de terre, comme guerre, comme destruction ou autres. Il a pour croyance que n’aura lieu que ce que Allaah a prédestiné.

 

Mais cela n’empêche pas que l’homme prenne les causes, c’est-à-dire que si tu te fies à Allaah et que tu prends les causes, il n’y a pas de contradiction entre ceci et cela. Le fait que tu prennes les causes, tout en ayant pour croyance que Celui Qui crée le profit et que Celui Qui crée la nuisance en réalité c’est Allaah, cela n’est pas préjudiciable à ta croyance parce que les Prophètes et les Saints eux-mêmes prennent les causes. Prendre les causes, n’est pas une preuve de ta faiblesse dans ta Foi, ni que tu es peureux comme le pensent certains ignorants, non. Les Prophètes عalayhimou S-Salaatou wa s-salaam, il y a parmi eux ceux qui portaient des armures dans les guerres et ceci est une preuve, cela revient à prendre les causes. Que tu te couvres, que tu te prennes un bouclier dans une bataille, cela revient à prendre les causes. Il est rapporté dans le Hadiith que le Prophète Salla l-Laahou عalayhi wa salaam était entré à la Mecque le jour de la conquête avec ce qui protégeait sa tête. Et ceci est quelque chose qui revient à prendre les causes ; cela revient à prendre les causes. Donc, prendre les causes en utilisant le médicament pour se soigner, en utilisant une protection qui éloigne de toi des maladies, tout cela par la Volonté de Allaah, par la Volonté de Allaah, il n’y a rien qui n’empêche cela.

 

Celui que vous voyez faire cela ou qui prend les causes, alors gardez-vous de vous moquer de lui ou de le blâmer ou de rire de lui ou d’utiliser des paroles d’insultes ou de rabaissements ou de mépris. Cela ne convient pas de votre part. Nous devons nous fier totalement à Allaah et avoir nos cœurs qui se fient à Dieu, nous nous soumettons à Allaah. Il ne nous arrivera que ce que Allaah nous a prédestiné et nous prenons les causes. Pourquoi ? Parce que l’homme, lorsqu’il prend les causes, cela également est par la Volonté de Allaah, cela également est par la Création de Allaah, par la Prédestination de Allaah et Sa Destinée. Le Messager عalayhi S-Salaatou wa s-salaam tombait malade et on lui prescrivait des médicaments. Manger revient à prendre les causes, boire revient à prendre les causes, porter des vêtements revient à prendre les causes, le médicament revient à prendre les causes, se couvrir du froid et de la chaleur revient à prendre les causes ; donc, si vous voyez quelqu’un qui fait preuve de précaution au sujet de ces maladies : le corona ou la peste ou les épidémies dangereuses, ne le blâmez pas pour cela. Ceci revient à prendre les causes et prendre les causes ne contredit pas le fait de se fier à Allaah عazza wa Jall.

 

< D’un autre côté, au titre de prendre les causes, d’abord lorsque la maladie ou les épidémies comme le corona ou la peste ou autres se diffusent, la première chose qui convient, à laquelle il convient de faire attention, c’est de demander des comptes à nos âmes, de nous repentir à Allaah de nos péchés, de nous débarrasser immédiatement des péchés, des désobéissances, des injustices. Chacun de nous, qu’il se demande est-ce qu’il a commis des injustices ? Si quelqu’un a commis des injustices envers des autres, qu’il s’en débarrasse, qu’il s’en libère immédiatement. S’il devait rattraper des prières, qu’il commence immédiatement à le faire.

 

< Il a recours à Dieu, il multiplie les invocations de nuit et de jour dans la prosternation. Le Prophète et les (autres) Prophètes et les Saints, tous, lorsqu’un sujet les chagrinait, ils se levaient pour faire la prière et ils étaient soulagés grâce à cela. La prière est un plaisir pour ceux qui recherchent la piété. Par ailleurs, multiplier les invocations est une cause pour lever (une épreuve) et soulager de l’épreuve et surtout lors de la prosternation, surtout avant l’aube, environ une demi-heure ou 20 minutes (avant) : ceci est quelque chose qui a été expérimenté.

 

< De même, il y a des invocations, du dhikr et des wird qui ont été expérimentés pour repousser les épreuves et les catastrophes, pour se soigner de maladies, pour régler des affaires. Mais malheureusement, beaucoup de gens ne récitent pas ces wird. Beaucoup de gens, lorsqu’ils commencent à les réciter, après peu de temps, ils les délaissent, ils ne sont pas assidus, cela n’est pas convenable. D’abord, toi tu dois réfléchir que parmi le dhikr (le dhikr, c’est un acte d’adoration), si tu t’occupes de dhikr (= d’évocations de Dieu), de l‘istighfaar (= demande de pardon), ceci est un acte d’adoration. Toi, tu vas profiter des récompenses et par les bénédictions de ce que tu récites, par la Volonté de Dieu aussi, des épreuves seront éloignées de toi, que ce soit la peste ou les maladies dangereuses et tes affaires te seront arrangées.

 

< Ainsi, par exemple, il y a ce qui est parvenu de ce que le Prophète Youunous  عalayhi S-Salaatou wa s-salaam récitait alors qu’il était dans l’estomac, à l’intérieur de ce cétacé. Imaginez cet endroit obscur dans lequel il se trouvait, à l’intérieur d’un gros cétacé au fond des océans. Il récitait : « Laa ‘ilaaha ‘il-laa ‘anta soubHaanaka ‘innii kountou mina DH-DHaalimiin».

v  لَا إِلَٰهَ إِلَّا أَنتَ سُبْحَانَكَ إِنِّي كُنتُ مِنَ الظَّالِمِينَ  v

[ souurat al-‘anbiyaa’ / Verset 87 ]

 

Ce verset, celui qui le récite, les épreuves seront repoussées de lui. Il sera délivré du tourment et du chagrin et les choses lui seront facilitées par la Volonté de Allaah mais bien sûr, toujours avec la sincérité et la bonne prononciation.

 

< Un autre exemple, la Basmalah : « Bismi l-Laahi r-RaHmaani r-RaHiim ».

v  بِسْمِ اللَّـهِ الرَّحْمَـٰنِ الرَّحِيمِ  v

 

Elle comporte des bénédictions et des secrets et des profits que Seul Allaah sait. Par exemple, celui qui récite la Basmalah 1 000 fois, chaque jour, pour se soigner d’une maladie difficile et dangereuse, il guérira par la Volonté de Allaah et ceci a été expérimenté. Ceci est quelque chose qui a été expérimenté.

 

< Egalement, parmi les choses qui ont été expérimentées et qui sont connues pour repousser les épidémies, les maladies dangereuses comme la peste (la peste en général est plus dangereuse que le corona) et malgré cela, si l’un d’entre nous récitait la FaatiHah, c’est-à-dire 41 fois, chaque jour, sur quelqu’un de malade par la peste (imaginez quelqu’un qui est pestiféré), il guérira par la Volonté de Allaah. Mais malgré cela, celui qui récite dans l’intention de se soigner lui-même ou de préserver ses enfants ou de préserver ses proches-parents alors là aussi, il obtiendra ce qu’il veut par la Volonté de Allaah taعaalaa. Chaque jour, il persévère à les réciter ce nombre de fois.

 

< Parmi les causes également, c’est de multiplier la Hawqalah (= « Laa Hawla wa laa qouwwata ‘il-laa bil-Laah »).

v  لا حول ولا قوة إلا بالله  v

 

Il est rapporté dans certains Hadiith, dans certaines versions, que cette phrase est utile contre 90 maladies et dans certaines versions, plus encore. Au minimum de ces maladies pour lesquelles la Hawqalah (= « Laa Hawla wa laa qouwwata ‘il-laa bil-Laah ») est profitable, le minimum c’est le tourment. Certaines personnes peuvent mourir de tourments. C’est-à-dire, combien de maladies, combien d’épreuves dangereuses peuvent être repoussées par la Hawqalah (= « Laa Hawla wa laa qouwwata ‘il-laa bil-Laah »). Mais récitez-la beaucoup de fois et persévérez à la réciter, soyez assidus en cela. Elle comporte des secrets et des bénédictions pour la guérison des maladies dangereuses, pour repousser les maladies, pour repousser les épreuves, par la Volonté de Allaah عazza wa Jall, par la Volonté de Allaah taعaalaa.

 

< Un autre exemple : « Yaa Hayyou Yaa Qayyouum biraHmatika ‘astaghiith, ‘aSliH lii cha’nii koullah, wa laa takilnii ‘ilaa nafçii Tarfata عayn ».

v  يا حَـيُّ يا قَيّـومُ بِـرَحْمَـتِكِ أَسْتَـغـيث ، أَصْلِـحْ لي شَـأْنـي كُلَّـه ، وَلا تَكِلـني إِلى نَفْـسي طَـرْفَةَ عَـين   v

 

Lors de la bataille de Badr, lorsque le danger était devenu très, très grand et que la situation était intenable et que les épreuves s’abattaient sur les Compagnons et qu’ils ont été encerclés, le Messager عalayhi S-Salaatou wa s-salaam lui-même, il multipliait cette belle parole bénie : « Yaa Hayyou Yaa Qayyouum biraHmatika ‘astaghiith» et la victoire est venue, la délivrance est arrivée. Allaah a détruit les ennemis et Il a soutenu les Musulmans. Il les a délivrés, Il les a préservés, Il a repoussé d’eux les épreuves et les catastrophes par cette phrase bénie. Beaucoup de gens ne persévèrent pas à la réciter.

 

< Un autre exemple : le douعaa’ (= l’invocation). Si quelqu’un fait des douعaa’ (= des invocations), qu’il multiplie les invocations pour lui-même, pour sa famille, pour ses enfants, pour ses proches-parents et il généralise, tous les Musulmans et les Musulmanes. Le Prophète عalayhi S-Salaatou wa s-salaam a dit :

 

v  الدعاء مخ العبادة  v

 

« Ad-douعaa’ou moukh-khou l-عibaadah », c’est-à-dire que l’invocation occupe une place importante dans l’adoration. Alors, multiplions les invocations et les dhikr.

 

< Un autre exemple : cette invocation qui est parvenue dans le Hadiith honoré, que l’on récite matin et soir, 3 fois, et qui est : « Allaahoumma ‘innii ‘aعouudhou bika mina l-baraSi, wa l-jounouuni, wa l-joudhaami, wa min sayyi’i l-‘asqaam ». Et vous savez que al-baraS, c’est une maladie dangereuse (le vitiligo) ; al-jounouun (= la folie), c’est une maladie dangereuse ; al-joudhaam (la lèpre) est une maladie dangereuse. Observez bien, « wa min sayyi’i l-‘asqaam », c’est-à-dire et contre les maladies difficiles. Celui qui persévère à réciter cette invocation, matin et soir, il ne sera pas atteint par une maladie incurable par la Volonté de Allaah Al-Kariim. « Allaahoumma ‘innii ‘aعouudhou bika mina l-baraSi, wa l-jounouuni, wa l-joudhaami, wa min sayyi’i l-‘asqaam ». Tout cela fait partie de ce qu’on appelle « prendre les causes ».

v  اللَّهُمَّ إِنِّي أَعُوذُ بِكَ مِنَ الْبَرَصِ، وَالْجُنُونِ، وَالْجُذَامِ، وَمِنْ سَيِّئِ الأَسْقَامِ  v

 

< Parmi le fait de prendre les causes également, il y a ce qui est parvenu dans le Hadiith honoré, que le Qour’aan honoré est un remède et que le miel est un remède, ceci est parvenu dans le Hadiith. Et dans le Qour’aan, Allaah taعaalaa dit :

v  وَنُنـزلُ مِنَ الْقُرْآنِ مَا هُوَ شِفَاءٌ وَرَحْمَةٌ لِلْمُؤْمِنِينَ  v

[souurat al-‘israa’ / Verset 82]

« Wa nounazzilou mina l-Qour’aan maa houwa chifaa’ouw~wa raHmatoul~lil-Mou’miniin », ce qui signifie : « Nous faisons descendre parmi les Versets du Qour’aan et dans le Qour’aan, ce qui est un remède et une miséricorde pour les Croyants ».

 

Et Il a dit à propos du miel :

v  فِيهِ شِفَاءٌ لِّلنَّاسِ  v

[souurat an-naHl / Verset 69]

 

« Fiihi chifaa’oul~lin-naas » (= « Il comporte un remède pour les gens »).

 

Si quelqu’un récite du Qour’aan sur du miel puis, il en mange et il en donne à manger à ses enfants, il aura ainsi réuni cette bénédiction avec cette autre bénédiction. Le Qour’aan est béni et le miel est également béni. Le Qour’aan est un remède et le miel est un remède par la Volonté de Allaah taعaalaa. Si quelqu’un mange du miel tout seul, cela est une cause pour renforcer le corps par la Volonté de Allaah, et ceci est connu chez les médecins qu’il renforce l’immunité. Si tu veux, tu récites le Qour’aan sur du miel puis, tu en manges et tu donnes à manger à tes enfants, et si tu veux, tu en manges (c’est-à-dire tu manges du miel pour te soigner) puis, tu récites le Qour’aan, il y a la Barakah également.

 

< Egalement, parmi ce qui constitue le fait de prendre les causes, qui est connu et qu’un certain nombre de savants et médecins ont recommandé et qui permet de préserver le corps par la Volonté de Allaah, qui renforce l’immunité par la Volonté de Allaah et qui repousse beaucoup de maladies par la Volonté de Allaah عazza wa Jall : il y a l’huile d’olive car elle provient d’un arbre qui est béni, tout comme cela est cité dans le Qour’aan. L’olivier est un arbre béni tout comme cela est parvenu dans le Qour’aan. Le Messager عalayhi s-salaam a dit :

v  كلوا الزيت وادهنوا به فإنه من شجرة مباركة  v

 

« koulou z-zayta wa d-dahinouu bih, fa’innahouu min chajaratin moubaarakah », « Mangez de l’huile et enduisez-vous le corps avec, car il provient d’un arbre béni ». L’huile d’olive d’origine, elle renforce l’immunité également. Elle est utile pour le corps, d’un profit éminent et général.

 

< Egalement, parmi ce qui constitue le fait de prendre les causes, c’est de faire du gargarisme avec la mélasse de grenade : cela arrache les microbes et les bactéries qui se trouvent dans la gorge et dans la poitrine. Il se gargarise puis il garde un certain temps dans la bouche. Egalement, il peut aussi se gargariser avec de l’huile d’olive ou comme nous avons dit avec la mélasse de grenade, il se gargarise avec [puis il la rejette]. Tout cela revient au titre de prendre les causes.

 

< Egalement, pour ceux pour qui cela est utile, prendre du jus d’orange ou manger des oranges ou prendre du jus de gingembre mais, avec modération : tout cela renforce l’immunité et profite. C’est utile contre de nombreuses maladies. De nombreuses maladies sont repoussées par la Volonté de Allaah.

 

< Egalement le vinaigre, si quelqu’un veut essuyer les endroits qui sont touchés par de nombreuses personnes ou qui arrivent à beaucoup être touchés, avec le vinaigre, cela également enlève les microbes, les bactéries et les maladies, comme par exemple les poignées de portes et tout ce qui est utilisé avec les mains.

 

<<< Mais comme nous avons dit au début, notre conviction, notre Croyance est que Celui Qui crée le profit et la nuisance : c’est Allaah عazza wa Jall et que n’aura lieu que ce que Allaah a prédestiné. Au lieu d’avoir recours à trop parler à l’anarchie, aux perturbations, ayez plutôt recours au wouDouu’ et à la prière. La prière est un plaisir pour les pieux, c’est une bénédiction, c’est une grâce, c’est une miséricorde, c’est un bien.

 

Ayez recours à l’évocation de Allaah ! Ayez recours et trouvez le renfort dans l’obéissance à Allaah, notre Créateur, Celui qui existe sans endroit et qui n’est pas sujet au temps. Trouvez du renfort dans l’adoration de Allaah, Celui qui n’est pas un corps et qui n’a pas les caractéristiques des corps. Délaissez les paroles qui ne comportent pas de bien. Aussi, faites preuve de calme, de quiétude, de piété, de crainte envers Dieu, d’empressement pour l’obéissance à Allaah taعaalaa avec tranquillité.

v   أَلا بِذِكْرِ اللَّهِ تَطْمَئِنُّ الْقُلُوبُ  v

[souurat ar-raعd / Verset 28]

 

« ‘alaa bidhikri l-Laah taTma’innou l-qoulouub » (= « c’est par l’évocation de Allaah que les cœurs gagnent en sérénité »).

 

Que Dieu vous préserve, que Dieu vous protège. Que Allaah vous accorde beaucoup de bénédictions, qu’Il vous protège, qu’Il vous soutienne, qu’Il détourne de vous les mauvaises maladies, de vous et de vos enfants. Ô Allaah, préserve les Musulmans chez eux, dans leur patrie, dans leur pays. Ô Allaah, préserve-les des maladies et soulage-les de la pauvreté et des épreuves, détourne d’eux ce qu’ils craignent, Ô Toi, le Seigneur des mondes, par Ton Nom Eminent et par le caractère sacré du Qour’aan et par l’honneur de Ton Prophète élu, honoré, glorifié et honorable. Que Allaah l’honore et l’élève davantage en degrés, lui et tout Prophète et Messager, et la Louange est à Allaah le Seigneur des mondes.


%d blogueurs aiment cette page :