Chaykhaboulaliyah's Blog


Comment préserver sa foi (neuvième partie) !

Posted in Uncategorized par chaykhaboulaliyah sur avril 18, 2020

صفات الله الواجبة له

Chapitre : Les Attributs obligatoires de Allaah

 

 

La Louange est à Allaah le Seigneur des mondes et que Allaah honore et élève davantage le rang de notre Maître MouHammad Salla l-Laahou عalayhi wa sallam et qu’Il préserve sa communauté de ce qu’il craint pour elle. Nous demandons à Allaah qu’Il nous fasse apprendre ce que nous ignorons, qu’Il nous fasse nous rappeler ce que nous avons oublié et qu’Il nous augmente en connaissances et nous Lui demandons de nous préserver de l’état des gens de l’enfer. Nous demandons à Allaah qu’Il fasse que nos intentions soient sincères par recherche de Son Agrément.

 

 

Question 82 : Parle de l’Attribut de l’existence sans fin de Allaah (al-baqaa’).

 

Réponse : Il est obligatoire que Allaah taعaalaa existe sans fin, c’est-à-dire qu’Il ne Lui arrive pas d’anéantissement car Celui dont l’existence de toute éternité est confirmée, selon la raison, il est obligatoire que Son existence n’ait pas de fin parce que s’il Lui était possible un anéantissement, alors Son exemption du début aurait été impossible.

 

Ainsi, Allaah tabaaraka wa taعaalaa, Son exemption de fin est propre à Son Etre, c’est-à-dire Son existence sans fin est un Attribut qu’Il a de toute éternité. Ce n’est pas autre que Lui qui L’en a spécifié et caractérisé. Tandis que le Paradis et l’enfer, leur non-fin n’est pas propre à leur réalité mais c’est parce que Allaah a voulu qu’ils n’aient pas de fin. Ainsi, le Paradis, eu égard et en considérant sa réalité, il lui est possible l’anéantissement. Il en est de même pour l’enfer, eu égard et en considérant sa réalité, il lui est possible l’anéantissement.

 

 

Question 83 : Parle de l’Attribut de l’Ouïe au Sujet de Allaah.

 

Réponse : L’Ouïe est un Attribut exempt de début propre à l’Etre de Dieu. Ainsi, Allaah entend les sons avec un Attribut, l’Ouïe, un Attribut exempt de début et exempt de fin, Qui n’est pas comme notre ouïe à nous. Son Ouïe n’est pas à l’aide d’une oreille et d’un tympan. Ainsi, Allaah taعaalaa, il n’échappe à Son Ouïe aucun son même s’il est faible (c’est-à-dire par rapport à nous) et éloigné (c’est-à-dire par rapport à nous). Tout comme Allaah, Il sait sans qu’Il n’ait de cœur.

 

La preuve rationnelle que Allaah a obligatoirement pour Attribut l’Ouïe, c’est que s’Il n’avait pas eu l’Attribut de l’Ouïe, Il aurait été attribué par la surdité. Or, la surdité est un défaut s’agissant de Dieu et le défaut est impossible selon la raison au Sujet de Dieu. Celui qui prétend que Allaah entend avec une oreille ou des oreilles, il aura fait preuve d’athéisme et de mécréance.

 

 

Question 84 : Parle de l’Attribut de la Vue au Sujet de Allaah.

 

Réponse : Il est obligatoire selon la raison que Allaah ait pour Attribut la Vue. Ainsi, Allaah voit, avec une Vue Qui est exempte de début et Qui est exempte de fin, tout ce qui est visible et Il voit également Son Etre. Sa Vue n’est pas avec une rétine, ni avec un organe parce que les organes sensoriels font partie des caractéristiques des créatures. La preuve rationnelle de la confirmation de la Vue au Sujet de Dieu est que s’Il n’avait pas pour Attribut la Vue, Il aurait été aveugle. Or la cécité, c’est-à-dire le fait de ne pas voir, est un défaut au Sujet de Dieu et le défaut est impossible pour Lui. Pour ce qui est de la preuve textuelle selon ce qui est rapporté pour l’Ouïe et la Vue, ce sont des versets et des Hadiith tels que la parole de Allaah :

{ وَهُوَ السَّمِيعُ البَصِيرُ }

« wa houwa s-samiiعou l-baSiir »

[ souurat Ach-Chouuraa / Verset 11 ]

ce qui signifie : « Et Il est Celui Qui entend et Qui voit ».

 

Et la parole du Prophète Salla l-Laahou عalayhi wa sallam, dans l’énumération des Noms de Allaah Qui indiquent la perfection (= ‘Asmaa’ou l-Laah al-Housnaa), il a cité :

السَّمِيعُ البَصِيرُ

« as-samiiعou l-baSiir »

[ Hadiith rapporté par At-Tirmidhiyy qui l’a jugé Hasan]

ce qui signifie : « Celui Qui entend et Celui Qui voit ».

 

 

Question 85 : Parle de l’Attribut de la Parole au Sujet de Allaah.

 

Réponse : La Parole est un Attribut exempt de début, exempt de fin, par lequel Allaah parle : Il ordonne, Il interdit, Il promet et Il menace. Sa Parole n’est pas comme la parole d’autre que Lui. Sa Parole est exempte de début du fait que Son Etre soit exempt de début. Sa Parole n’a pas de ressemblance avec la parole des créatures. Sa Parole n’est pas un son qui est émis par le passage de l’air par un conduit ou par un entrechoquement de corps. Sa Parole n’est pas non plus avec des lettres qui se suivent, qui s’interrompent ou qui sont articulées par le fait que des lèvres se touchent ou une langue bouge.

 

Nous avons pour Croyance que Moïse (= Mouuçaa) a entendu la Parole Qui est de toute éternité sans que cette Parole soit avec des lettres ou un son tout comme les Croyants, ils verront dans l’au-delà l’Etre de Allaah sans que Dieu soit une substance ou particule, ou la caractéristique d’un corps ou accident parce que la raison ne juge pas impossible d’entendre ce qui n’est pas de lettre ni de son. La Parole Qui est l’Attribut propre à l’Etre de Dieu, ce ne sont pas des lettres qui se suivent comme notre parole à nous. Et lorsque l’un d’entre nous récite la Parole de Dieu, la récitation de chacun d’entre nous est une récitation qui est faite de lettres et de sons, ce n’est pas quelque chose qui est de toute éternité.

 

 

Question 86 : Le Qour’aan et les autres Livres révélés, ce sont des termes qui ont 2 emplois. Explique cette phrase en indiquant que le fait qu’une expression soit entrée en existence n’implique pas que ce qui est exprimé (à savoir la Parole de Dieu Qui est propre à Son Etre) soit entré(e) en existence.

 

Réponse : Le terme Qour’aan et les noms des autres Livres qui ont été révélés ont 2 emplois. Le mot « Qour’aan » et le nom des autres Livres révélés sont employés pour désigner (1) les termes qui ont été révélés à MouHammad et également pour désigner (2) l’Attribut de la Parole Qui est propre à Dieu et Qui est de toute éternité, Qui elle, n’est pas de lettres, ni de sons, ni une langue arabe, ni autre.

 

– Si on vise par (le terme « Qour’aan », le terme « ‘injiil » ou le terme « tawraat ») la Parole propre à l’Etre de Dieu, alors dans ce cas, ce n’est pas des lettres, ni des sons. Si on vise la Parole de Dieu, elle est exempte de début, exempte de fin et ce n’est pas des lettres et des sons.

– Et si on vise par (le mot « Qour’aan », le mot « ‘injiil », le mot « tawraat ») les Livres célestes, alors il s’agit de termes qui ont été révélés. Parmi ces termes, il y a ceux qui sont en hébreu, d’autres qui sont en araméen et toutes ces langues et les autres langues n’existent pas de toute éternité mais c’est Allaah Qui les a créées et après leur création, elles existent.

 

Or, Allaah, avant même toute chose, Il existe et Il parle de toute éternité avant l’existence des langues. La Parole de Allaah Qui est Son Attribut, Elle, est exempte de début et exempte de fin et c’est une Parole unique. Ces Livres qui ont été révélés, sont tous des expressions de cette Parole propre à l’Etre de Dieu, Qui est de toute éternité et exempte de fin. Le fait que l’expression soit entrée en existence n’implique pas que ce qui est exprimé soit lui-même entré en existence. Justement un exemple pour cela est le suivant : si nous écrivons sur un tableau ou un mur le mot « Allaah » et que l’on dit : « Qu’est-ce que c’est ? ». La réponse sera : « C’est Allaah ». Est-ce que cela veut dire que les formes de ces lettres qui ont été tracées constituent et représentent Allaah, Sa réalité même ?!! Aucune personne sensée ne va croire cela !

 

Mais, ce que l’on en comprend, c’est que ces lettres sont une expression du Dieu, Celui Qui existe, Qui est adoré, Qui est le Créateur de toute chose. Mais malgré cela, on ne dit pas du « Qour’aan », ni d’aucun autre Livre céleste qu’il est créé. Mais on explique dans un cadre d’enseignement que les termes qui sont révélés ne sont pas propres à l’Etre de Dieu mais ils sont créés par Dieu. Pourquoi ? Parce que les termes qui ont été révélés, ce sont des lettres qui se succèdent et qui se suivent les unes les autres et ce qui est ainsi est forcément entré en existence et il est créé de manière catégorique. Cependant, ces termes ne sont pas la composition d’un Ange, d’un Prophète, ou d’un humain.

 

Mais, on dit que les termes qui ont été révélés sont l’expression de la Parole propre à l’Etre de Dieu, laquelle Parole propre n’est pas qualifiée d’arabe, ni d’hébraïque, ni d’araméenne. Au sujet des deux, on emploie l’expression « Parole de Dieu », c’est-à-dire que l’Attribut de la Parole Qui est propre à l’Etre de Dieu s’appelle « Parole de Allaah » et les termes qui ont été descendus par révélation et qui sont une expression de l’Attribut de Dieu, on les appelle également « Parole de Allaah ».

 

 

Question 87 : Comment répliquer à celui qui prétend que les gens du salaf (= les Musulmans des 3 premiers siècles de l’Hégire) ne disaient pas que Allaah parle d’une Parole Qui n’est pas de lettres ni de sons ?

 

Réponse : Ce détail a été rapporté de l’Imam ‘Abouu Haniifah, que Allah l’agrée. Et l’Imam ‘Abouu Haniifah fait partie du salaf. Il a vécu une partie du 1er siècle de l’Hégire puis il est mort en l’an 150 de l’Hégire. Il a dit ce qui signifie : « Allaah parle sans que ce soit par des instrument ou des lettres. Tandis que nous, nous parlons à l’aide d’instruments et de lettres ». Que l’on comprenne bien cela. Il n’en est pas comme le prétendent les assimilationnistes qui prétendent que les gens du salaf ne disaient pas que Allaah parle d’une parole Qui n’est pas de lettres mais que ce serait une innovation des ‘Achعarites. Cette parole de l’Imam ‘Abouu Haniifah est confirmée. Il l’a citée dans l’une de ses 5 épîtres et le HaafiDH MourtaDaa Az-Zabiidiyy a confirmé leur attribution à cet Imam dans son commentaire ‘iHyaa’ou عoulouumi d-diin.

 

 

Question 88 : Le fait que l’expression soit entrée en existence n’implique pas que ce qui est exprimé par cette expression soit lui-même entré en existence. Explique cette parole et donne des exemples pour rapprocher les choses à l’esprit.

 

Réponse : Pour rapprocher cela à l’esprit, il faut rappeler que le Nom glorifié de Allaah est une expression d’un Etre Qui est de toute éternité, exempt de début, exempt de fin. Si nous disons : « Nous adorons Dieu », c’est cet Etre Qui est visé. Si nous disons à quelqu’un : « Nous adorons Allaah », c’est donc cet Etre Qui est visé. Si nous écrivons cela (le Nom de Dieu) sur un tableau et que quelqu’un demande : « Qu’est-ce que c’est ? ». On va lui répondre : « Allaah » dans le sens que ces lettres indiquent et sont une expression de l’Etre Qui est de toute éternité, exempt de début et exempt de fin mais ce n’est pas dans le sens que ces lettres (en elles-mêmes) constituent Celui que nous adorons.

 

 

Quelques informations utiles :

 

Notre Chaykh a dit :

‘ibnou taymiyah, 10 ans avant de mourir, a été emprisonné et on l’a repris sur ses paroles quand il disait que Dieu est un corps. Il a dit : « J’abandonne cette croyance ». Il a fait les 2 témoignages pour devenir Musulman selon l’apparence et il a écrit de sa propre main : « Moi, je ne dis pas que Dieu est un corps assis sur le Trône. Je ne dis pas que la Parole de Allaah est des lettres et une voix mais je dis la même chose que ce que disent ‘Ahlou s-sounnah ». Puis, il n’a pas tenu son engagement et il est revenu à dire ses anciennes paroles de mécréance. C’est l’orgueil qui l’a aveuglé. C’est cela qui l’a amené à dire ce qu’il disait auparavant. ‘Ahlou s-sounnah ont compris la Parole :

{ لَيْسَ كَمِثْلِهِ شَيْء }

« Layça kamithlihi chay’ »

[ souurat Ach-Chouuraa / Verset 11 ]

ce qui signifie : « Absolument rien n’est tel que Lui ».

 

Ils ont compris de ce verset que Allaah n’est pas un corps palpable, ni un corps impalpable et qu’Il n’est pas situé dans une des directions. Sa Science n’est pas comme notre science. Sa Volonté n’est pas comme notre volonté. Il n’est pas tout le temps en mouvement, ni tout le temps immobile. Il n’est pas parfois en mouvement, ni parfois immobile. Mais, Il est un Etre Qui n’est pas pareil aux êtres qu’Il a créés. Mais il y a des gens qui comprennent ce sens et d’autres qui ne comprennent pas ce sens.

Les mouchabbihah (= les anthropomorphistes), que disent-ils ? Ils prétendent que Allaah est un corps qui descend chaque nuit dans le ciel du bas monde et qui passe le tiers de la nuit dans le ciel du bas monde. Or, le Prophète a dit, ce qui signifie : « Les cieux par rapport au Trône sont comme une goutte devant la mer ». Selon leur prétention, Allaah rétrécit pour entrer dans le ciel du bas monde ! S’il y avait un corps qui mérite la divinité, ce serait le soleil parce que son utilité est claire et apparente. Cependant, le soleil ne mérite pas la divinité parce qu’il n’existe pas par lui-même avec les caractéristiques qu’il a. Il n’est pas valide non plus selon la raison que le soleil se soit donné l’existence avec les caractéristiques qu’il a. Toute chose qui a un corps, un volume, il y a nécessairement un Etre Qui l’a fait exister. Et cet Etre Qui l’a fait exister, Il n’a pas de ressemblance avec ce à quoi Il donne l’existence. C’est pour cela qu’il n’est pas valide d’adorer toute chose qui a un corps et un volume.

 

Notre Chaykh a dit :

« Enseigner une seule question de Religion est meilleur que donner une montagne en or ». Pourquoi ? Parce que l’intérêt de l’argent se limite à ce bas monde quant à la Science de la Religion, elle comporte ce qui va permettre aux gens d’être guidés pour arriver jusqu’au chemin du Paradis parce que le chemin du Paradis, c’est de connaître Allaah et de croire en Son Messager Salla l-Laahou عalayhi wa sallam.

 

 

Wa l-Laahou taعaalaa ‘aعlam wa ‘aHkam wa baaraka l-Laahou fiikoum.

 

Laa ‘ilaaha ‘il-la l-Laah (x3)

Allaahoumma Salli عalaa sayyidinaa MouHammad wa عalaa ‘aalihi wa SaHbihi wa sallim (x3)

Rabbi ghfir lii wa lil-Mou’miniina wa l-Mou’minaat (x3)


%d blogueurs aiment cette page :