Chaykhaboulaliyah's Blog


Les attributs obligatoires de Allaah (suite)

Posted in Uncategorized par chaykhaboulaliyah sur septembre 20, 2020

Chapitre : Les Attributs obligatoires de Allaah

La Louange est à Allaah le Seigneur des mondes et que Allaah honore et élève davan­tage le rang de notre Maître MouHammad Salla l-Laahou عalayhi wa sallam et qu’Il préserve sa communauté de ce qu’il craint pour elle. Nous demandons à Allaah qu’Il nous fasse apprendre ce que nous ignorons, qu’Il nous fasse nous rap­peler ce que nous avons oublié et qu’Il nous augmente en connaissances et nous Lui demandons de nous préserver de l’état des gens de l’enfer. Nous demandons à Allaah qu’Il fasse que nos intentions soient sincères par recherche de Son Agrément.

Question 105 : Qu’est-ce que les savants ont dit à propos des mots « wajh », « yad », « عayn », « riDaa » et « ghaDab » mentionnés dans le Qour’aan à propos de Allaah ?

Réponse : Les savants ont dit : « Nous avons pour Croyance la confirmation de ce qui est parvenu dans le Qour’aan et le Hadiith authentique comme le ˝wajh˝, le ˝yad˝, le ˝عayn˝, le ˝riDaa˝, le ˝ghaDab˝ et d’autres ; il s’agit d’Attributs dont Allaah sait le sens et il ne s’agit pas d’organes, ni de changements d’humeur, comme nos mains, nos visages, nos yeux ou notre colère ».

En effet, les organes sont impossibles au Sujet de Dieu, en raison de la Parole de Allaah :

{ لَيْسَ كَمِثْلِهِ شَيْء }

« Layça kamithlihii chay’ »

­[ souurat Ach-Chouuraa / Verset 11 ]

ce qui signifie : « Absolument rien n’est pareil à Lui ».

Et le verset :

{ وَلَمْ يَكُنْ لَهُ كُفُوًا أَحَدٌ }

«  Wa lam yakoul~lahouu koufouwan ‘aHad »

[ souurat Al-‘ikhlaaS / Verset 4 ]

ce qui signifie : « Et Il n’a point d’équivalent ».

Ils ont dit que si Allaah avait un ˝عayn˝ dans le sens de l’organe, c’est-à-dire un œil et du corps, Il aurait eu des semblables et pas seulement un seul et il Lui aurait été possible ce qui est possible aux choses qui entrent en existence comme la mort, l’anéantissement, le changement, l’évolution. Or, ceci revient à laisser de côté l’argumentation rationnelle qui nous dit qu’il est impossible que Allaah change, il est impossible qu’Il passe d’un état à un autre.

Question 106 : Quelle est la raison de la descente de souurat Al-‘ikhlaaS et quelle est sa signification ?

Réponse : Les juifs étaient venus voir le Messager Salla l-Laahou عalayhi wa sallam et ils lui ont dit : «  Décris-nous ton Dieu», tout comme cela a été rapporté par Al-Bayhaqiyy d’après ‘Ibnou عAbbaas. Leur question était une question d’entêtement et non pas de quelqu’un qui voulait apprendre.

Allaah a ainsi fait descendre souurat Al-‘ikhlaaS, le verset numéro 1 :

{ قُلْ هُوَ اللهُ أَحَدٌ }

« Qoul houwa l-Laahou ‘aHad »

ce qui signifie : «  Dis : Allaah est Unique » c’est-à-dire : « Celui Qui n’admet pas la multiplicité et Il n’a pas d’associé à Son Etre, ni à Ses Attributs, ni à Ses actes ».

Nul n’a d’attribut semblable à Ses Attributs. Ainsi, Sa Puissance est une Puissance Unique et qui concerne toute chose, Sa Science est une Science Unique par laquelle Il sait toute chose.

Le verset numéro 2 :

{ اللهُ الصَّمَدُ }

«  Allaahou S-Samad »

signifie «  Celui de Qui ont besoin toutes les créatures et Lui, Il n’a besoin de rien ».

Il est Celui dont on recherche le secours lors des difficultés quelles qu’elles soient et Il ne tire par Ses créatures aucun profit pour Lui-Même et ne repousse pas par Ses créatures, de Lui-Même, une quelconque nuisance.

Sa parole taعaalaa:

{ لَمْ يَلِدْ وَلَمْ يُولَدْ }

« Lam yalid wa lam youulad »

signifie que Allaah n’est pas une matière et Il ne S’incarne pas et il ne s’incarne rien de Lui et Lui ne S’incarne pas dans quoi que ce soit et il n’y a pas quelque chose qui prenne place en Lui.

Quant à ce qui est parvenu dans le livre Mawlidou l-عarouus, que Allaah (soit-disant) aurait pris une poignée de lumière de Son visage et qu’Il lui aurait dit : « Soit MouHammad » et elle est devenue MouHammad, ceci fait partie des histoires mensongères calomnieusement attribuées dans les livres de Science. Le jugement de celui qui a pour croyance que MouHammad Salla l-Laahou عalayhi wa sallam serait une partie de Allaah, c’est qu’il est déclaré mécréant de manière catégorique et il en est de même pour celui qui croit que Al-Maciih serait une partie de Allaah. Ce livre en réalité n’est pas l’œuvre de ‘Ibnou l-Jawziyy que Allaah lui fasse miséricorde et il n’y a que l’orientaliste Brockelmann qui le lui a attribué.

Sa Parole taعaalaa:

{ وَلَمْ يَكُنْ لَهُ كُفُوًا أَحَدٌ }

« Wa lam yakoul~lahouu koufouwan ‘aHad »

« Et Il n’a point d’équivalent » signifie qu’il n’y a point, qu’il n’y a personne qui Lui soit semblable ni ressemblant d’aucune manière que ce soit.

الآيات المحكمات والمتشابهات

Chapitre : Les versets explicites et les versets équivoques (ou non-explicites)

Question 107 : Quelle est la signification de « al-mouHkam » (= explicite) et quelle est la signification de « al-moutachaabih » (= équivoque) ?

Réponse : Pour bien comprendre ce sujet comme il convient, il faut savoir que dans le Qour’aan il y a des versets mouHkam (= explicites, univoques) et des versets moutachaabih (= équivoques, polysémiques, non-explicites).

Dans souurat ‘Aali عimraan, verset numéro 7 :

هُوَ الَّذِي أَنزَلَ عَلَيْكَ الْكِتَابَ مِنْهُ آيَاتٌ مُّحْكَمَاتٌ هُنَّ أُمُّ الْكِتَابِ وَأُخَرُ مُتَشَابِهَاتٌ ۖ فَأَمَّا الَّذِينَ فِي قُلُوبِهِمْ زَيْغٌ فَيَتَّبِعُونَ مَا تَشَابَهَ مِنْهُ ابْتِغَاءَ الْفِتْنَةِ وَابْتِغَاءَ تَأْوِيلِهِ ۗ وَمَا يَعْلَمُ تَأْوِيلَهُ إِلَّا اللَّهُ ۗ وَالرَّاسِخُونَ فِي الْعِلْمِ يَقُولُونَ آمَنَّا بِهِ كُلٌّ مِّنْ عِندِ رَبِّنَا ۗ وَمَا يَذَّكَّرُ إِلَّا أُولُو الْأَلْبَابِ

« houwa l-ladhii ‘anzala عalayka l-kitaaba minhou ‘aayaatoum-mouHkamaatoun hounna ‘oummou l-kitaabi wa ‘oukharou moutachaabihaat, fa’amma l-ladhiina fii qoulouubihim zayghoun fayattabiعouuna maa tachaabaha minhou btighaaaa’a l-fitnati wa btighaaaa’a ta’wiilih, wa maa yaعlamou ta’wiilahouuuu ‘il-la l-Laah, wa r-raacikhouuna fi l-عilmi yaqouulouuna ‘aamannaa bihii koulloum-min عindi Rabbinaa, wa maa yadh-dhakkarou ‘il-laaaa ‘ouulou l-‘albaab »

Allaah nous apprend que dans le Livre qu’Il a révélé, il y a des versets mouHkam (= explicites ou univoques) qui sont la référence du Livre et d’autres versets moutachaabih (= non-explicites ou équivoques ou polysémiques). Ceux qui ont un égarement dans leurs cœurs vont suivre ce qui n’est pas explicite pour semer la zizanie et la discorde et pour l’interpréter d’une manière qui n’est pas correcte. Or, Seul Allaah sait son interprétation et ceux qui sont versés dans la Science disent : « Nous croyons fermement en tout ce Qour’aan, tout provient de la part de Allaah et seuls ceux qui sont dotés de raison sont rappelés par ce rappel ».

Qu’est-ce que la définition des versets univoques ? Ce sont les versets qui n’admettent, du point de vue de l’interprétation du point de vue de la langue arabe, qu’une seule possibilité ou bien (autre définition) c’est ce dont le sens qui est visé a été clairement déterminé, clairement connu, comme le verset :

{ لَيْسَ كَمِثْلِهِ شَيْء }

« Layça kamithlihii chayy’ »

[ souurat Ach-chouuraa / Verset 11 ]

qui signifie: « Absolument rien n’est tel que Lui »

et le verset :

{ وَلَمْ يَكُنْ لَهُ كُفُوًا أَحَدٌ }

«  Wa lam yakoul-lahouu koufouwan ‘aHad »

[ souurat Al-‘ikhlaaS / Verset 4 ]

qui signifie : « Et Il n’a point d’équivalent »

ou encore le verset :

{ هَلْ تَعْلَمُ لَهُ سَمِيًّا }

« hal taعlamou lahouu samiyyaa »

[ souurat Maryam / Verset 65 ]

qui signifie: « Lui connais-tu un seul équivalent ? ».

Donc, ce qui n’est pas explicite, c’est ce dont le sens qui est visé n’a pas été clairement connu ou c’est ce qui admet plusieurs possibilités et il y a eu besoin de réflexion pour lui donner l’explication, la possibilité qui est conforme aux versets explicites ou univoques comme Sa Parole taعaalaa « Ar-RaHmaanou عala l-عarch ‘istawaa ». Cela est un sujet très important que nous continuerons une prochaine fois.

Informations utiles :

Notre Chaykh fût interrogé : Est-ce que quelqu’un qui meurt foudroyé est considéré comme un martyr ?

Le Chaykh a dit : Celui qui est mort foudroyé n’est pas considéré comme martyr ; cependant le Musulman, parce qu’il a été touché par cela, aura gagné une grande récompense. Chaque chose qui chagrine le Musulman, qui lui fait mal, constitue pour lui une expiation de ses péchés et il en gagne des récompenses et les douleurs de la mort sont les plus terribles de tout cela, sont plus difficiles que tout cela.

Notre Chaykh fût interrogé : Est-ce qu’il y a eu un texte ou une parole concernant les tornades qui détruisent les maisons.

Le Chaykh a dit : Cela peut être une sorte de vent et il arrive parfois qu’il y ait des djinns qui se combattent à l’intérieur.

Une femme a cru qu’il était permis pour elle et que c’était valide de faire le wouDouu’ alors qu’elle avait les manucures.

Le Chaykh a dit qu’elle ne sort pas de l’Islam pour cela mais elle s’est trompée et elle doit rattraper toutes les prières qu’elle a faites avec les manucures.

Pourquoi ? Parce que les manucures empêchent l’eau de parvenir à l’ongle et donc si la personne fait le wouDouu’ et qu’elle a les manucures (le vernis à ongles), son wouDouu’ n’est pas valable et donc sa prière n’est pas valable.

Wa l-Laahou taعaalaa ‘aعlam wa ‘aHkam wa baaraka l-Laahou fiikoum.

Laa ‘ilaaha ‘il-la l-Laah (x3)

Allaahoumma Salli عalaa sayyidinaa MouHammad wa عalaa ‘aalihi wa SaHbihi wa sallim (x3)

Rabbi ghfir lii wa lil-Mou’miniina wa l-Mou’minaat (x3)

Wa baaraka l-Laahou fiikoum.


%d blogueurs aiment cette page :