Chaykhaboulaliyah's Blog


Transactions interdites : le fait de vendre des substances enivrantes

Posted in Uncategorized par chaykhaboulaliyah sur juillet 3, 2022

Parmi les ventes interdites, il y a le fait de vendre des substances enivrantes.

Dans l’explication, l’auteur dit : “Dans cette règle d’interdiction de substances enivrantes rentre l’alcool (l’alcool ménager également).”

Si quelqu’un en a absolument besoin, il se le procure autrement que par la vente et l’achat.

Comment ?

La personne dit : “Vends-moi la bouteille (le récipient) pour tant, mais ce qu’il y a à l’intérieur, tu me le donnes gratuitement.”

Il n’est pas permis de l’acheter (même si ce n’est pas pour le boire) car il est comme le reste des choses enivrantes.

La vente de l’alcool est interdite par le Hadiith du Prophète.

Il y a divergence concernant l’alcool entre les savants. Certains le considèrent impur selon la loi de l’islam et d’autres ne le considèrent pas impur. Mais ils sont tous d’accord sur le fait qu’il est interdit de le boire.

Il y a un Hadiith qui dit que c’est interdit de le vendre. Même ceux qui disent qu’il n’est pas impur, comme il y a un Hadiith qui dit qu’il est interdit de le vendre ou de l’acheter, donc il est interdit de le vendre ou de l’acheter.

Il y a un Hadiith de Al Boukhaariyy et Mouslim du compagnon Jaabir Ibnou ^Abdillaah qu’il a dit que le Prophète a dit ce qui signifie : “Allaah et son Messager ont interdit la vente de l’alcool, du cadavre (l’animal qui n’a pas été égorgé de manière licite), la viande du porc et les statues.”

Certains dans l’assemblée ont posé la question et ont dit : “O Messager de Dieu, et si on a de la graisse d’animal qui n’a pas été tué correctement qu’on veut enduire sur les coques de notre bateau pour garder son étanchéité ou on en enduit les peaux (pour faire des souliers par exemple), ou on en utilise pour faire des combustibles pour l’éclairage, qu’est ce qu’on fait?”

Le Prophète a dit ce qui signifie : “Non, il est interdit d’en acheter.”

Ce Hadiith est une preuve de l’interdiction de vendre de l’alcool qui est enivrant, aussi bien pour quelqu’un qui veut le boire que pour un autre usage (combustible ou pour soigner une partie apparente du corps…). Ceux qui considèrent que c’est une impureté, ce n’est pas interdit de l’utiliser sauf s’il n’y a pas d’autre remède et que c’est un médecin de confiance qui lui a dit.

D’autres savants, comme Rabii^atou Ar-Ra’y, qui est un des Chaykh de l’imaam Maalik a dit que l’alcool n’est pas une impureté. Selon lui, si une personne se met de l’alcool, elle ne commet pas de péchés de se mettre de l’alcool, mais c’est interdit de le vendre, de l’acheter et cela entraîne une conséquence dans les récompenses de la prière. 


%d blogueurs aiment cette page :