Chaykhaboulaliyah's Blog


Comportement : Notre Comportement entre la Réalité et ce qui est Souhaité

Posted in islam par chaykhaboulaliyah sur décembre 22, 2010
Tags:

Notre Comportement entre la Réalité et ce qui est Souhaité

 

Il est bien évident pour celui qui parle de comportement de dire que nous vivons dans une période de crise du comportement, une crise qui s’est propagée dans les sociétés grandes ou petites. Son épidémie s’est propagée, son poison a coulé comme le sang dans les veines, au point que celui qui observe ce problème dangereux craint de considérer la recherche d’une personne dotée d’un bon comportement comme une tâche éprouvante et difficile.

Lorsqu’un peuple ou une des communautés parvient à une décadence des moeurs et des comportements, à un niveau de bassesse concernant les comportements des individus qui la composent, il est alors indispensable pour cette communauté de revenir à la voie de droiture concernant son comportement, avant que l’occasion ne soit perdue et avant qu’elle n’arrive à un état de dépravation totale.

Je ne dis pas, que Allah m’en préserve, que notre communauté musulmane avec tous ses individus s’est écartée et entraînée dans une pente dangereuse du point de vue du comportement. Il y a certes chez les musulmans ceux dont la voie est l’honnêteté, dont le propos est la vérité, dont le for intérieur est plein d’amour et les sentiments ceux de la sincérité, qui, lorsqu’ils parlent, disent la vérité, lorsqu’on leur confie une chose, la conservent, lorsqu’ils subissent une injustice, ne sont pas injustes, qui pardonnent lorsqu’ils sont frappés, font preuve de patience lorsqu’ils sont humiliés, empêchent leurs langues de prononcer de mauvais propos lorsqu’ils sont insultés et font plutôt l’invocation en faveur de notre maître Mouhammad la meilleure des créatures. Il n’y a pas de place à la truanderie dans leur comportement ou dans leur commerce, ni de voie menant à leurs coeurs pour l’insincérité dans leurs adorations. Nous ne sommes pas ici pour blâmer ces gens qui sont des chandelles de lumière et de clarté. Ils méritent bien au contraire l’éloge et les louanges. Nous sommes ici dans le but de parler de l’autre visage, si laid, de nombreuses sociétés musulmanes. Nous les appelons « musulmanes » non dans le sens que ce sont des sociétés modèles, qui s’attachent à l’Islam dans tous ses détails, mais nous les appelons « musulmanes » parce que leurs individus sont musulmans. Mais convient-il pour le musulman de se suffire de ce qu’il y a de foi dans son coeur dans le sens de la foi en les deux témoignages, sans s’attacher au comportement du Messager et des honorables compagnons. Nous ne mettons pas en question la foi du musulman quel qu’il soit, tant que sa foi est correcte et exempte de tout doute. Le musulman qui croit en Allah, en Son Messager mais qui n’accomplit pas ce que Allah lui a ordonné, comme de s’assurer que les musulmans sont saufs de sa langue et de sa main, celui-là est un musulman croyant mais dont la foi n’est pas complète. Comment sa foi serait-elle complète et parfaite alors que le Messager de Allah a dit ce qui signifie : « Le musulman [de foi complète] est celui de la langue et de la main duquel les musulmans sont saufs ». Le musulman ayant la foi complète garde les musulmans de sa nuisance. Il ne suit donc pas une voie par laquelle il nuit aux musulmans, il n’utilise pas de tromperie ni de ruse pour nuire à un musulman, il n’utilise pas contre lui la langue, il ne tend pas la main vers son bien pour le voler, ni vers sa propriété pour l’usurper et l’utiliser au gré de ses passions. De plus, il ne perd pas son temps à citer les défauts des gens, à dévoiler leur intimité par de mauvaises paroles, il ne s’attache pas à suivre les nouvelles de ses frères musulmans pour trouver dans leurs problèmes familiaux, dans leurs affaires de tous les jours, une histoire à laquelle il rajoutera des suites, fruits de son imagination et de ses illusions pour raconter tout cela aux oreilles de ses semblables, de ceux qui cherchent à entendre les nouvelles des gens, ceux dont les âmes trouvent de la ressource lorsque les intimités des gens sont dévoilées et qu’est dévoilé ce qui est voilé, comme s’ils croyaient que les intimités des gens existent pour qu’on les regarde et qu’eux seuls n’ont pas d’intimité ni de défauts, comme s’ils croyaient que les autres sont atteints de catastrophes et de problèmes, tandis qu’eux seraient à l’abri d’un revirement de situation. Que c’est mauvais ce qu’ils croient et quelle mauvaise chose que ce qu’ils font. Où sont-ils par rapport à la parole du poète :

 

Si tu veux avoir une vie sauve de nuisance

Avoir du bien et que ton honneur soit sauf

Ne cite pas avec ta langue l’intimité des gens

Tu as une intimité et les gens ont des langues

Si ton oeil te montre des défauts

Préserve-le et dis ô oeil, les gens ont des langues

Aies un bon comportement et pardonne à qui dépasse ses limites

Et éloigne toi mais en de bons termes

 

Que pouvons-nous dire à celui qui ne s’attache pas à la parole du Prophète [rapportée par Mouslim] ce qui signifie : « Ne vous enviez pas les uns les autres, ne vous disputez pas, ne vous haïssez pas les uns les autres, ne vous tournez pas le dos les uns aux autres, et soyez des esclaves de Allah, des frères. Le musulman est le frère du musulman, il n’est pas injuste avec lui, il ne le méprise pas et il ne le rabaisse pas. La piété est là [et il a montré sa poitrine trois fois]. Il suffit comme mal pour la personne de mépriser son frère musulman. Tout le musulman est interdit au musulman : son sang, son bien et son honneur ».

Le musulman est un frère pour le musulman même s’il n’y a pas entre eux de lien de parenté, car le lien de la religion et de la foi est plus fort que tout autre lien.

Il ne me sied plus dès lors que de dire seulement que la crise engendrée par la perte du bon comportement chez de nombreuses personnes est une crise grave et une catastrophe plus grande encore que les tremblements de terre et les volcans. En effet, ces catastrophes là entraînent avec elle les biens des personnes et à cause d’elles des personnes meurent, laissant derrière elles une ruine et une désolation sur terre. Quant à la catastrophe de la perte du bon comportement chez de nombreuses personnes, elle emporte les valeurs morales élevées, les caractères louables et laissent dans les personnes une ruine et une désolation plus dure et pire encore que celle des maisons, des villages et des villes. Le peuple dont les individus ne sont pas embellis d’un comportement honorable et de principes sains, est un peuple dont les villes ne seront pas peuplées et remplies de civilisation, de civisme et d’humanisme véritables, même si elles ont été peuplées de pierres.

Notre Prophète éminent, le maître des pieux, que le Seigneur tout puissant a décrit par Sa parole qui signifie : « Tu as certes un comportement d’excellence », est certes le meilleur modèle pour nous, par ses actes éminents, ses prises de position honorables et son caractère élevé et louable. En effet, il pardonnait à qui était injuste envers lui, il maintenait les relations avec qui les rompait avec lui, il faisait le bien à qui lui faisait du mal, le surcroît de nuisance ne faisait que lui ajouter patience et indulgence. Alors prenons exemple sur le Prophète de la bonne guidée et de la miséricorde, suivons ses traces honorées et faisons en sorte que ses actes nobles, ses paroles pleines de sagesse soient une voie que nous suivons pour élever nos âmes à l’aide du bon comportement jusqu’aux degrés élevés de la gloire, pour parvenir aux degrés de ceux qui possèdent un comportement d’excellence, les pieux, loin des marécages de l’ignorance, de l’injustice et de la nuisance. Ainsi nos sociétés musulmanes vivront-elles une vie musulmane, attachée aux règles du bon comportement et aux caractères honorés. Nous aurons ainsi dépassé la crise du comportement, considérée comme un des problèmes difficiles à résoudre.

Commentaires fermés sur Comportement : Notre Comportement entre la Réalité et ce qui est Souhaité

Conseil d’un savant : se remettre en question avant que ne vienne la mort

Posted in islam par chaykhaboulaliyah sur août 5, 2010
Tags:

La louange est à Allah le Seigneur des mondes. Que Allah honore et élève davantage le maître des Messagers et l’Imam des pieux notre Prophète Mouhammad ainsi que tous ses frères prophètes messagers et sa famille bons et purs.

Ô vous les gens, délaissez l’insouciance avant que ne vienne à vous la mort. Réfléchissez combien de temps vous reste t-il à vivre et réfléchissez à ce que vous avez préparé pour votre tombe et pour votre au-delà ? Jusqu’à quand allez-vous rester dans l’insouciance sans vous préoccuper de l’obéissance envers votre Seigneur ? Qu’attendez-vous ? Que la mort ne vienne soudainement à vous ?!

Jusqu’à quand y aura-t-il des gens qui ne s’acquitteront pas de la prière ? Jusqu’à quand y aura-t-il des gens qui ne diminueront pas les paroles ? Jusqu’à quand y aura-t-il des gens qui délaisseront les assemblées de science alors qu’ils en ont besoin ? Jusqu’à quand y aura-t-il des gens qui feront la médisance des musulmans ?

Jusqu’à quand une femme continuera de nuire à son mari ? Ne pense-elle pas à la parole du Prophète :

لا تؤذى امرأة زوجها فى الدنيا إلا قالت زوجته من الحور العين

لا تؤذيه قاتلك الله فإنما هو دخيل عندك يوشك أن يفارقك إلينا

qui signifie : « Il n’y a pas une femme qui nuit à son mari dans le bas monde sans que l’épouse de son mari parmi les hour al-^in – les femmes du paradis – ne lui disent : Ne lui nuis pas, que Dieu te rétribue pour ce que tu fais. Il est tel un invité chez toi, et il va bientôt te quitter pour venir nous rejoindre ».

Ne réfléchit-elle donc pas au hadith :

أيما امرأة ماتت وزوجها راض عنها إلا دخلت الجنة

qui signifie : « Il n’y pas une femme croyante qui meurt en ayant son époux satisfait d’elle, sans qu’elle n’entre au Paradis ». Et au sujet du hadith du Prophète :

أيما امرأة باتت وزوجها غاضب عليها لعنتها الملائكة حتى تصبح

qui signifie : « Il n’y a pas une femme qui passe la nuit alors que son mari est en colère contre elle sans que les anges ne la maudissent jusqu’au matin ». Le Messager éminent, que Dieu l’honore et l’élève davantage en degré, a dit

أعظم الناس حقا على المرأة زوجها

ce qui signifie : « La personne qui a le plus grand droit sur la femme, c’est son mari ».

Jusqu’à quand des hommes vont nuire à leurs épouses sans droit alors que le Messager de Allah a dit :

خيركم خيركم لأهله وأنا خيركم لأهلى

ce qui signifie : « Les meilleurs d’entre vous sont ceux qui sont les meilleurs avec leurs épouses et moi je suis le meilleur d’entre vous envers mes épouses ». Et il a dit :

إنى أحرّج عليكم حقّ الضعيفين المرأة واليتيم

ce qui signifie : « Je suis très exigent avec vous concernant le droit des deux plus faibles, la femme et l’orphelin ».

Ne pensent-ils pas à la tombe étroite dans laquelle ils vont descendre, cette tombe qui est la maison de la solitude, la demeure des vers ? Ne réfléchissent-ils pas au sujet du châtiment de l’enfer et du feu noir ténébreux ?

Jusqu’à quand allez-vous lâcher les brides à vos langues pour dire ce qui vous passe par la tête parmi les paroles qui ne comportent pas de bien ? Quand allez-vous appliquer le hadith :

عليك بطول الصمت إلا من خير

فإنه مطردة للشيطان عنك وعون لك على أمر دينك

qui signifie : « Attaches-toi au long silence sauf pour dire du bien, car le long silence chasse le chaytan loin de toi et ceci est une aide pour ta religion ».

Jusqu’à quand allez-vous profiter des félicités, des désirs, des plaisirs des nourritures, des plaisirs des boissons, des habits luxueux, alors que le Messager de Allah a dit :

ازهد فى الدنيا يحبك الله وازهد فيما عند الناس يحبك الناس

ce qui signifie : « Sois ascète dans le bas monde, Allah t’accordera Son agrément, et ne recherche pas à obtenir des gens ce qu’ils possèdent, les gens t’aimeront ».

Jusqu’à quand allez-vous passer la nuit dans un sommeil profond ? Quand allez-vous veiller les nuits pour faire des prières surérogatoires, pour demander le pardon, pour faire le repentir et pour regretter vos péchés passés ? Quand ferez-vous donc la prière de assoubh dans son temps ? Jusqu’à quand allez-vous rire alors que vous devriez pleurer ? Vous parlez beaucoup de choses inutiles et vous n’évoquez pas Allah. Vous mangez, vous profitez et vous n’êtes pas ascète. Vous perdez du temps dans des loisirs, vous ne tirez aucune leçon des conseils qu’on vous donne et vous n’êtes pas exhorté.

Vous agissez en mal avec vos pères et vos mères. Vous n’êtes pas bienfaisants envers eux. Vous délaissez les assemblées de science alors que vous êtes capables d’y assister. Vous délaissez l’aide aux pauvres alors que vous, vous êtes rassasiés. Vous avez du plaisir à dépenser beaucoup d’argent pour vos désirs éphémères, mais vous ne vous souciez pas de soutenir l’appel à la religion agréée par Allah par la parole et par les biens. Ô combien êtes-vous dans l’insouciance ! Quand allez-vous donc tirer des leçons, quand allez-vous vous repentir, quand allez-vous pleurer, quand allez-vous demander le pardon et veiller la nuit en prières surérogatoires ?

Quand allez-vous vous aimer par recherche de l’agrément de Allah ? Quand allez-vous vous détourner de nuire au musulman et de faire sa médisance ?

Notre maître ^Aliyy avait raison lorsqu’il disait :

الناس نيام فإذا ماتوا انتبهوا

(an-nasou niyam fa ‘idha matou ntabahou) ce qui signifie : « Les gens sont comme endormis, c’est lorsqu’ils meurent qu’ils se réveillent ».

Attendez-vous de voir l’ange ^Azrail venir ôter vos âmes ? Alors, rappelez-vous maintenant de ces choses. Qu’allez-vous dire ? Qu’allez-vous faire ? Comment allez-vous agir si vous restez sur l’état sur lequel vous êtes à ce jour ?  Le Messager de Allah r a dit :

الكَيّسُ من دان نفسه وعمل لما بعد الموت والعاجِزُ

من اتبع نفسه هَواهاُ وتمنى على الله الاماني

ce qui signifie : « L’intelligent, c’est celui qui se remet en question et qui œuvre pour ce qui vient après la mort. L’incapable, c’est celui qui laisse son âme suivre ses passions, qui a beaucoup d’espoir alors qu’il n’agit pas en conséquence pour être sauvé dans l’au-delà ».

Commentaires fermés sur Conseil d’un savant : se remettre en question avant que ne vienne la mort

%d blogueurs aiment cette page :